15/08/2016

Des informations ou Désinformations?.

Informations,Désinformations,Infos,Intox,L'INFOTOX,Médias,Société,Politique,Religions.

 

CONDITIONNEMENT DE MASSE

Rares sont les informations qui ne sont simultanément pas l'objet de désinformations avec pour effet d'alimenter ladite Théorie du complot.
Si le doute est permis, objectivement indispensable à la réflexion personnelle, individuelle, celui-ci a tendance, par manque de vigilance, à tomber dans un suivisme de plus en plus généralisé qui se voit considérablement renforcé par la diffusion instantanée, massive car mondialisée via les réseaux sociaux nettement plus actifs, réactifs que les médias d'où, par parenthèse, leurs alertes aux messages haineux, racistes, imbéciles qui, s'ils existent aussi, ne doivent pas être l'argument subliminal propagé par les médias pour contrôler, brider cette concurrence libre, populaire qui échappe à leurs canaux publicitaires, à leurs diffusions commerciales et donc... à leurs profits!.
Via Internet et ses réseaux sociaux bien plus que via des médias politiquement, idéologiquement connotés, les citoyens de toutes classes sociales, de toutes opinions, instruits ou non et, à présent (malheureusement) omniprésentes, de toutes confessions, peuvent librement s'exprimer même s'il faut bien constater, sauf à être naïfs, que l'espace pour exprimer une opinion à contre-courant de la masse, originale et argumentée devient ténu voire invisible tant la pression, l'abondance d'insultes grossières ad hominem exprimées par manque d'arguments contradictoires et/ou de capacités intellectuelles peuvent réussir à masquer la liberté d'expression d'opinions originales.

Le paradoxe presque ridicule de cette communication libre et/ou conditionnée veut que ceux qui véhiculent la désinformation perpétuelle se proclament alerteurs vigilants et utiles aux débats alors même que, la plupart du temps, ils ne font que détourner les éléments d'une information au profit de leurs propres thèses, doctrines quelquefois farfelues.
Parmi les nombreux et pires exemples, citons surtout sans lui faire de la pub tant ceci est consternant), Mr Hellyer, homme politique et ex ministre de la Défense canadien (excusez du peu!), qui, en termes de raccourcis, d'amalgames abracabrantesques et fantasmes compte parmi les plus remarquables.
Lien YouTube:   Hellyer: ET, le retour...

La technique de ces "alerteurs" est toujours identique, à savoir mettre un fait réel en avant et y associer les suppositions et déductions les plus fantaisistes de sorte d'installer la confusion, le doute jusqu'à la suspicion de ce que, décidément, la manipulation, la dissimulation est l'œuvre d'un petit groupe (voire d'extra-terrestres!) qui nous gouvernent.
Le pire, c'est que, régulièrement, ces "doux dingues" réussissent à convaincre un nombre impressionnant d'individus plus ou moins au fait des choses qui, plutôt que de prendre le temps, le risque de la réflexion, préfèrent colporter à la vitesse d'Internet ces désinformations les rendant ainsi virtuellement crédibles.

Bien évidemment que ce n'est pas dans la promotion d'un raisonnement simpliste, binaire que se niche la vérité, même si, autre parenthèse, cette technique de simplification binaire est celle qu'utilisent préférentiellement les politiciens en recherche de votes arguant que le "peuple", par exemple en matière de référendums, serait incapable de comprendre une question à deux réponses (oui/non) car, prétendent-ils, ce peuple répondra à une autre question non posée!.
Dans un monde multi-polaire, aux intérêts géo-stratégiques, politiques et financiers interdépendants, imbriqués, retirer la quintessence de l'information, en faire une synthèse devient forcément de plus en plus compliqué d'où la tentation pour certains d'en faire un résumé présenté comme vérité ultime, incontestable et compréhensible par la plus grande masse... dont, d'une manière ou d'une autre, ils tirent profit.

Techniques de manipulation


Cette volonté d'origine politicienne qui veut que l'information des médias de presse livrée au public soit conforme aux intérêts du pouvoir démocratique ou à fortiori si ce pouvoir est dictatorial se vérifie à chaque compte-rendu d'un fait de guerre avec pour seul exemple la communication des bombardements, reconquête des territoires syriens suivant qu'il s'agisse de la coalition pour qui tout mort civil, tout hôpital détruit est le fait d'une bavure, d'une manœuvre de l'ennemi qu'il soit Daesch ou Assad d'utiliser les civils comme bouclier humain tandis que les mêmes malheurs sont d'office intentionnels et crimes de l'humanité pour Assad et son soutien russe Poutine.
Bien évidemment qu'aussi loin que remontent les rapports publiés dans les médias ou l'utilisation politique qui en est faite, il n'est pas difficile d'en vérifier la manipulation (cfr les armes de destruction massive de S. Hussein pour GW.Bush) et bien d'autres cas tout au long des conflits tant ceux-ci servent des intérêts géo-stratégiques politiques qui, pour l'"élite" sont bien supérieurs à leur logorrhée du vivre ensemble et de la paix pour tous!.

Mais la manipulation de l'information touche au paroxysme pour ne pas dire au ridicule avec la manière dont la communication des faits de terrorisme islamiste sur le sol européen et particulièrement français a évolué.

Information brute
Souvenez-vous, les premiers attentats étaient factuellement relatés, photos, nom et prénom de l'auteur avec force détails sur ses origines, son parcours, sa radicalisation et le réseau dans lequel il évoluait.

Information orientée
Ensuite, sous pression amicale du pouvoir qui voyait dans les réseaux sociaux montée la conclusion assez évidente que ces meurtres étaient tous attribuables, communautairement et cultuellement, à une partie de la société bien identifiée et, par conséquent, la probable remise en question de leur propagande du "pasdamalgame", du bisounoursien vivre ensemble, les médias ont subitement estimé que la photo risquait de susciter d'autres "vocations"...!.

Désinformation de l'information
Les médias sont passés à l'information partielle, partiale voire la non-information de sorte qu'entre intérêts bien compris des politiciens pour leur maintien au pouvoir et les médias inquiets de la liberté d'expression, de mémoire critique des réseaux sociaux, l'alliance de ces deux pouvoirs qui, par opposition au peuple idiot s'attribuent la qualité d'élite en sont arrivés, dans un deuxième temps, à biffer, aux photos déjà effacés, les noms et prénoms (sauf s'il s'agit d'un "Michel ou Dylan").
Par la suite, tout terroriste islamiste (issu de l'immigration) se voyait soit excusable car endoctriné par la mauvaise lecture de l'islam diffusée sur ces "méchants" réseaux sociaux qu'il convient, vous voyez bien, de contrôler sinon de supprimer, soit victime d'une maladie psychiatrique devenue subitement meurtrière tandis que le meurtrier non issu de l'immigration) était d'office un militant néo-nazi, raciste avec pour message politique que la doctrine des partis d'extrême-droite est fascisante et génératrice de violences, de troubles publics que le pouvoir "démocratique" s'engageait à combattre afin d'en préserver le peuple bien-aimé.
Cette manipulation sophistiquée ayant comme autre avantage de préserver l'idée que, malgré les concessions laïques au vivre ensemble par l'acceptation d'us et coutumes, de pratiques dites religieuses qui n'affirment que la suprématie d'une communauté sur la société toute entière, les terroristes qui disent agir au nom de l'islam politique ne sont en rien liés à la communauté pacifique (y compris celle qui se dore au soleil sur les plages européennes mais vêtue de burkini!) et que, par conséquent, les politiciens dont seul l'intérêt électoraliste les conduit à éviter toute crispation jusqu'à nier la situation potentiellement génératrice de tensions communautaires qui découle de cet aveuglement volontaire politicien de bas niveau quant à l'empilement de communautés antagonistes qui, faute de responsabilités et de mesures en accord avec un respect strict des lois pour tous et... toutes aura fracturé une société égalitaire, respectueuse en public des uns et des autres en se gardant de toute provocation, de tout prosélytisme.

Non-Information
La prochaine étape (cfr l'exemple de l'attentat dans un train suisse du13.8.2016), pourrait être de ne parler que des attentats terroristes déjoués dont, pour des raisons de sécurité nationale, vos "responsables" ne sont autorisés à communiquer... et de passer sous silence ou d'en minimiser à l'extrême ceux qui sont perpétrés en déclarant qu'on ne trouve pas le mobile...du tueur avec supposition suggérée quant à son état psychologique perturbé. 

Qu'il s'agisse de régimes politiques démocratiques ou non, on comprend bien que la désinformation peut si celle-ci est massive, globale, reléguer l'information au rang d'histoire inintéressante et soumettre tout citoyen à sa propagande.

CONCLUSION

Difficile de souscrire à l'idée que nos sociétés s'individualisent alors même que, rarement auparavant, les moyens technologiques à disposition, le confinement, la canalisation des pensées, réflexions et comportements n'avaient été, à ce point, prégnants, puissants et performants, notamment par le surprenant et désagréable retour en force (en grâce...) de la religion qui en est l'emblème ultime car basé uniquement sur des suppositions, des vérités révélées d'un autre temps aucunement prouvées ni vérifiables et que l'on pouvait, en ce siècle technologiquement, scientifiquement développé, estimer ne plus avoir la capacité de troubler la vie sociale jusqu'à soumettre toutes nos sociétés aux seuls faits, aux seules lois religieuses devenues, ou en passe de l'être, supérieures aux lois pour tous et... toutes!.
Autre référence que l'article publié en 2011 qui n'attendait pas nos questionnements d'aujourd'hui sur la possible guerre des religions en y faisant explicitement allusion. (Guerre et Paix... entre religions) à lire en cliquant sur ce lien: Guerre et Paix... entre religions. 

 

Article sélectionné par le site AGORAVOX
Pour le lire, voter et le commenter, cliquez sur ce lien: Des informations... (AGORAVOX) 

Publié dans Société: Evolution | Lien permanent | Tags : médias, informations, désinformations, religions, guerres, terrorismes, islamisme | |  Facebook | | | | Pin it! |

15/07/2016

Zap Médias: Récap Actualités (4-6/2016)

Zapping,Médias,Actualités,Infos,Politique,Société.
.

Pour rappel:

La rubrique ZAP MEDIAS revient sur des faits d'actualités diffusés via la presse écrite, online...
Un commentaire s'y ajoute, le plus souvent pour en pointer l'intox qui se cache sous l'info (ou vice-versa)!.

Sur L. INFOTOX, cette rubrique est la SEULE qui autorise vos commentaires et opinions.
Toutefois, veillez à ce que ceux-ci soient en rapport avec le fond de l'article (cliquez sur le lien d'en-tête) et non offensants envers les auteurs de l'article ou ceux du principal commentaire, sans quoi, il sera supprimé!. 

 

JUIN

 

DIRECT - Brexit : le jour de la rupture

DIRECT - Brexit : le jour de la rupture | Actualités & Infos (Médias) | Scoop.it
Les résultats définitifs du référendum du 23 juin sont tombés vendredi matin : le Brexit l'emporte avec 51,9% des voix. David Cameron compte rester Premier ministre malgré ce désaveu, tandis que les réactions se multiplient en Europe. Suivez les évènements en direct.
Opinion de L' INFOTOX:
Bravo à ce peuple fier et... indépendant!.
Les premières réactions politiques démontrent à quel point ils ne se préoccupent que de conserver à tout prix leurs postes, privilèges au sein des multiples institutions européennes, ce "machin" inutile et coûteux...
Les premières réactions des financiers opposés (par confort) au Brexit insistent maintenant sur les opportunités que cela va offrir...
Comme toujours, les politiciens s'enferment dans l'idéologie, les financiers, dirigeants de sociétés, eux, sont réalistes et responsables!. 
.

Brexit : S&P et Fitch dégradent la note du Royaume-Uni

Les deux agences de notation ont abaissé la note britannique après le Brexit. Standard and Poor's cite "l'incertitude" qu'a générée l'issue du référendum.

SOURCE AFP
Modifié le - Publié le | Le Point.fr 
Après le Brexit, les conséquences se font ressentir pour le Royaume-Uni. L'agence financière Fitch a abaissé ce lundi la note de la dette britannique. Elle passe donc de AA+ à AA avec une perspective négative, impliquant qu'elle pourrait être encore abaissée dans les prochains mois. Plus tôt dans la soirée, l'agence de notation Standard and Poor's avait également dégradé de deux crans la note de la dette duRoyaume-Uni, prenant acte du choix des électeurs britanniques de voir leur pays quitter l'Union européenne. La note de la dette britannique passe de "AAA", la meilleure possible, à "AA", deux crans en dessous, selon un communiqué de S&P. L'agence cite "l'incertitude" qu'a générée l'issue du référendum, et anticipe "un contexte politique moins prévisible, moins stable et moins efficace" dans les mois à venir.
 
Opinion de L' INFOTOX:
 
Les agences de notation qui n'avaient pas réagi, ou trop tardivement, à la crise des subprimes, à la faillite de Lehman Brothers, à la série des pays, notamment européens, dont le déficit est incontrôlable dégradent la Grande-Bretagne suite à un vote populaire qui, jusqu'ici n'a entraîné aucune modification budgétaire, réorientation financière, économique et qui, à terme, pourrait même s'avérer positif pour ce pays hors UE.
Faut-il que ce camouflet britannique déplaise aux "élites" financières internationales pour en arriver à de telles décisions qui ne cachent pas leur intention de punir ce rebelle anti-establishment qui pourrait donner des idées à d'autres... 
.

#BREXIT Après le Brexit, 52% des Ecossais se prononcenten faveur de leur indépendance

(AFP Photo RÉFÉRENCE DOCUMENT000_DV2012279 SLUGBRITAIN - POLITICS

Plus de la moitié des Ecossais sont favorables à l'indépendance de l'Ecosse après la décision majoritaire des électeurs britanniques de quitter l'Union européenne, selon un sondage publié dimanche.

Selon cette enquête de l'institut Panelbase pour le "Sunday Times", 52% des Ecossais veulent désormais que l'Ecosse se sépare du reste du Royaume-Uni, alors que 48% sont opposés à une telle séparation. Ce sondage a été effectué vendredi et samedi auprès de 620 personnes.

Opinion de L' INFOTOX:

Pour faire partie d'un ensemble de paix, de partage et d'amour de la culture et de l'intelligence réservée (on vient de l'apprendre avec les commentaires-médias d'après Brexit) aux jeunes...

Bien sûr que non mais, par contre, par intérêt financier de transferts UE vers Ecosse, de surtout récupérer 80% de la production d'hydrocarbures made in (ex) Great-Britain, de contribuer avec les frustrés européens à punir les anglais "brexiters" en démantelant leur royaume et accessoirement de poursuivre une politique SNP de gauche plus européenne que britannique.

Ironiquement, on peut s'étonner de la valeur d'un sondage réalisé sur un échantillon aussi faible (620 personnes en 2 jours) d'autant que la question "britannique" était celle d'un retrait de l'UE et non de la Grande-Bretagne qui risque d'être bien différent.
On relèvera aussi que si pour le référendum Brexit, la majorité de 52% est jugée faible presque à remettre en question et sujet aux gros titres-médias soulignant les multiples contestations de déçus surtout londoniens, la majorité équivalente "écossaise" elle ne souffre d'aucune contestation et est à prendre immédiatement en considération par les dirigeants européens qui se saisissent de ce qu'ils estiment déjà être un fait en dépit de toute campagne électorale, tout vote, toute décision sinon le rêve idéologique d'un parti tout récemment arrivé au pouvoir!. 

.

MAI

Faire passer en force une loi via "l'article 49.3", explication de cette bombe constitutionnelle française!

Le Conseil des ministres extraordinaire, réuni ce mardi à 14H30 à la demande du président François Hollande, a autorisé le Premier ministre Manuel Valls à recourir à l'arme constitutionnelle du 49.3 pour faire adopter sans vote le projet de loi Travail.
Opinion de L' INFOTOX:
Qui a dit: "Le 49.3 est une brutalité, le 49.3 est un déni de démocratie, le 49.3 est une manière de freiner ou d'empêcher le débat parlementaire."
Un certain Hollande françois, alors premier secrétaire PS (2006).
Oui mais, depuis "ça va mieux" et le changement, c'était pour avant!.
.

Edito : et si on vidait les prisons ?

Edito : et si on vidait les prisons ? | Actualités & Infos (Médias) | Scoop.it
Pas de panique ! On ne propose pas d’ouvrir tout grand les portes des établissements pénitentiaires. Mais de renverser la logique. La population carcérale tourne aujourd’hui autour de 10 900 détenus.
Un édito signé Annick Hovine.
Opinion de L' INFOTOX:

La solution, probablement la meilleure, consisterait à n'incarcérer que les individus qui ont attenté à l'intégrité physique (coups, blessures, handicaps, mort) des personnes, que par leurs actes délictueux et/ou terroristes, ils ont touchées.

Tout autre délit (financier, vol sans violences, fraudes...) n'ont pour leurs auteurs, sinon de rembourser intégralement leurs dettes ou vols, pas grand-chose à gagner à encombrer inutilement les prisons... d'autant que des bracelets électroniques, pour des cas de récidives, peuvent s'avérer bien plus efficaces qu'une promiscuité mafieuse, terroriste sans oublier la soumission à la loi religieuse pour certains...

.

AVRIL

La crise grecque repointe son nez

27 AVRIL 2016 | PAR MARTINE ORANGE

Les relations entre la Grèce et ses créanciers sont à nouveau au plus bas. Les Européens ont décidé d’annuler une réunion de l’Eurogroupe, estimant que les mesures présentées par Athènes étaient insuffisantes. 

Opinion de L' INFOTOX:

Ne nous dites pas que toutes les réunions de la dernière chance, les compromis et accords tous plus historiques les uns que les autres, les congratulations (bisous-bisous) entre (ir)responsables européens et félicitations réciproques de l'accord obtenu pour éviter le Grexit en... juillet 2015 n'étaient que spectacles médiatiques pour amuser le bon peuple!.
Aux prochaines élections, rappelez-vous de qui soutenaient cette avancée majeure pour la Grèce et l'Europe et de ceux, méprisés alors, qui en doutaient ouvertement?.
Le prochain spectacle made in Europe: le Brexit (bientôt sur vos écrans).
 
.

"La primaire des Français" : après la droite et la gauche, la société civile !

"La primaire des Français" : après la droite et la gauche, la société civile ! | Actualités & Infos (Médias) | Scoop.it

" La Transition, Bleu Blanc Zèbre, Nous citoyens, Génération Citoyens, Cap 21 et Le Pacte civique s'unissent pour organiser leur propre processus de sélection d'un candidat pour la présidentielle 2017 : "la primaire des Français".
Opinion de L' INFOTOX:
S'il faut retenir une seule chose de cette initiative dite "citoyenne", c'est l'éveil voire le réveil indispensable pour toute la population qui se dit concernée par la chose publique, qui la commente en y apportant des idées constructives plutôt que des insultes..., qui se dit préoccupée de la situation économique, sociale de son pays, qui a un parcours professionnel et un bagage intellectuel suffisant, qu'il est (enfin) temps de prendre sa destinée en mains et ce, de manière indépendante et responsable!.
Au temps de l'internet accessible à (presque) tous et toutes, des possibilités de pages, profils sur réseaux sociaux, une "primaire citoyenne" dans laquelle personne, n'en déplaise aux porteurs politisés de ce projet, ne s'auto-érigera en porte-parole pour tous mais se soumettra au vote électronique.
S'il est utopique de croire que d'un tel suffrage populaire sortira le candidat idéal à une présidentielle, au moins ceci contribuera à une expression réellement citoyenne et non à un ersatz tel que celui dont l'article nous parle.
Pour les plus curieux ou intéressés, voici le lien vers une Page Facebook: (Démocralisme, le pouvoir citoyen.) basée sur l'article fondateur au néologisme assumé, déjà largement consultée, aimée par quelques personnalités de toutes tendances et sur laquelle vous pouvez apporter idées, commentaires, projets citoyens.
Page Facebook: Démocralisme, le pouvoir citoyen.
Lien: http://www.facebook.com/democralisme/?fref=ts  
.
 
L’ÉTAT D’URGENCE JOUE LES PROLONGATIONS

ÉMISSION DU 20/04/2016

 
pool-cazeneuveplacebeauvau19-04-16.jpg

Face à la menace terroriste, désormais la règle sera : premier arrivé, premier en action. Le ministre de l’Intérieur a présenté ce mardi le nouveau "schéma d'intervention" censé mettre les  unités d'élite - le GIGN, le Raid et la BRI- en ordre de bataille en cas de tuerie de masse. Selon la place Beauvau, il s'agit de ne plus se fixer les frontières traditionnelles entre policiers et gendarmes, les premiers intervenant traditionnellement en zones urbaines, les seconds en zones rurales ou semi-urbaines. "Il n'y aura plus de zone de compétences en cas d'attentats de masse", a expliqué Bernard Cazeneuve. "L'heure n'est pas à la concurrence des forces, mais à l'unité", a-t-il ajouté.

Opinion de L' INFOTOX:

Qui, sérieusement, peut croire que l'état d'urgence protège la population ou empêche tout acte terroriste?
Hormis un affichage politique d'une supposée capacité à assurer la sécurité de la population qui cache, de fait, la peur de lever cet état d'urgence et de subir un attentat, cela permet de faire passer quelques mesures et lois bien plus restrictives de libertés individuelles pour le quidam honnête que pour tout malfrat et/ou terroriste.
Une flagrante démonstration que l'aveuglement irresponsable face à la montée d'un communautarisme national, essentiellement, musulman ainsi que la coupable destruction occidentale dans les pays victimes de l'ingérence dite démocratique ont, par effet boomerang, mis nos citoyens européens en danger perpétuel... 

Publié dans Zap Médias (A vos com's) | Lien permanent | Tags : brexit, terrorismes, islamisme, elections, politique, société | |  Facebook | | | | Pin it! |

15/12/2015

La Récap Actualités 2015

2015,Actualités,Politique,Economie,Société,Terrorismes,Guerres.

 

2015: l'année de tous les dangers qui se confirment.

Cela avait déjà mal commencé...

Avertissement:
Les commentaires postés sous chacun des événements retenus se veulent critiques et en analyse du genre "contre-pied", quelquefois perçu comme cynique mais, au moins, ne sont-ils pas un copier-coller des milliers d'articles et commentaires que l'on peut facilement retrouver ci et là.

1. Zone euro, stop ou encore.

Zone euro,Merkel,Allemagne,Grèce,Euro,

Hormis les politiciens et technocrates qui y ont un intérêt financier personnel et/ou ceux qui, sans avis, se contentent de suivre le troupeau, qui peut encore croire aux discours de solidarité, de soutien aux citoyens en difficulté pour qui l'appartenance à la zone euro serait la seule solution fiable!.
Cette prise de position (une de plus) de Merkel et autres "suiveurs planqués" a le mérite d'être claire: un pays en difficulté ne sort de la zone "euromark" que lorsque celui-ci ne lui sera plus utile et que, surtout, ses "partenaires" se seront, eux, mis à l'abri...

Grèce vs zone euro: Retiens-moi ou je sors!.
Au jeu du qui perd, gagne, la zone euro, surtout la France, ne peut que céder!.
Sans quoi, une explosion de l'euro est probable et il sera difficile de convaincre, notamment, les français que le discours de Marine Le Pen sur une sortie, elle, programmée de l'euro serait tout à coup devenu une opportunité!.
Donc, au titre de la défense des finances du "bon peuple" et de cette si belle entraide continentale, les politiciens nationaux et technocrates européens sauront trouver un accord "juste" pour ne surtout pas mettre en péril leurs propres carrières et nombreux mandats...
Article à lire: Zone euro"mark": Imposer le régime grec.
Cliquez  ICI (Zone Euromark)

2. Charlie, l'attentat du 7/1/2015

Charlie,Terrorisme,Islamisme,France,Libertés

L'émotion est vive, compréhensible mais aussi un peu hypocrite à l'image de ces hashtags qui, comme les Bringback...et autres interventions médiatiques "politiquement correctes" sont le désir pour pas mal de ces Bisounours politiciens ou non, habitués à coller des étiquettes de racistes et/ou islamophobes sur le front des Zemmour, Houellebecq et autres alerteurs d'opinion, de très vite se joindre à la réprobation unanime, parfois même de tenter de la récupérer voire de se disculper de tragédies dont il se pourrait bien qu'ils soient sinon responsables, au minimum à l'origine de par leurs décisions (ingérence géo-stratégique), des actes (prévention-répression mal calibrée) qui ont engendré ce déchaînement de barbaries, elles aussi, mondialisées.
Fallait-il vraiment en arriver au point qu'un "hashtag" soit l'épitaphe de la liberté d'expression?.

L'unité nationale n'a été qu'une manifestation populaire choquée par les meurtres barbares que les médias, dans leurs rôles d'information continue, ont relayés minute par minute jusqu'à devenir le seul sujet de préoccupation.
Quant au dirigeants, ils ont su, intentionnellement ou non, "profiter" de ce moment de sidération pour rendre impossible, inopportune, maladroite, toute parole d'opposition qui aurait oser rappeler que l'incapacité à gouverner des autorités ne s'était pas miraculeusement transformée en une compréhension responsable des difficultés, des défis économiques, sociétaux.
Mais lorsque l'image permet à un président rejeté au fil des sondages de voir sa cote de popularité rebondir, comment ne pas jouer, prolonger le sentiment d'union nationale qui lui offre l'occasion d'apparaître comme le guide protecteur d'un troupeau apeuré et qui, en cas de mises en doute par l'opposition, lui permet de qualifier ces élus de "petits" politiciens en manque d'envergure nationale.

L' INFOTOX
http://twitter.com/INFOTOX

3. L'économie de la zone euro : Tout va bien, on vous le dit.

Euro,Economie,Politique

Prévisions 2015 (et on connait la fiabilité des prévisions de la Commission européenne...):
1,5 au lieu de 1,3 de croissance et 0,1 d'inflation au lieu de -0,1.
Réflexions "responsables" de P. Moscovici, commissaire (français) européen qui pointe, à raison, parmi les éléments déterminants, la chute de l'euro, des prix du pétrole.
En fait, rien qui ne soit dû à une quelconque et d'ailleurs inexistante mesure de relance intra-européenne.
Et d'ajouter non sans humour (enfin, on l'espère):
"L'économie européenne ne s'était pas portée aussi bien depuis plusieurs années", a commenté dans un communiqué le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici.
Sortez champagne et petits fours, c'est la fête et profitez-en parce que les douloureux lendemains de fête, vous connaissez!.
L' INFOTOX
http://twitter.com/INFOTOX
La Page Facebook: Cliquez  ICI (Page Facebook) 

4. Daech: Le temps où l'UE se préoccupait des vieilles pierres.

Daech,Syrie,Irak,Palmyre,Occident,Islamisme,Terrorisme

Il faut sauver ces vieilles pierres parce que pour ce qui est des syriens et irakiens victimes de ces barbares, l'Occident , les pays voisins ne peuvent (veulent) rien faire.
Pire encore pour l'Occident qui s'est cru investi d'une mission de purification en déstabilisant toute cette région par ses actions d'ingérence militaire.
Alors citoyens (encore vivants) de ces pays, appréciez la protection d'une démocratie importée par les meurtres ou évictions des dictateurs qui vous opprimaient tant!!.
Alors, surtout, sauvons les vieilles pierres!!.
Pour plus d'infos, lire l'article: Un calife à la place d'un terroriste.
Cliquez  ICI (Un calife)

5. Conflit Ukraine-Russie

Ukraine,Russie,USA,Europe,Crimée,Politique

La Russie qui récupère, via référendum, la Crimée (ex URSS) donnée à l'Ukraine au dessert d'un dîner bien arrosé par Khrouchtchev, c'est mal.
Bombarder la Syrie, pays (encore) territorialement souverain, sans l'accord de ses autorités, mandat international ni déclaration de guerre, par la Turquie, c'est bien!.
Les valeurs démocratiques occidentales, en fonction de leurs intérêts supposés et provisoires, sont quelquefois assez proches de celles, inexistantes, des dictatures!.
L' INFOTOX
http://twitter.com/INFOTOX

6. L'économie européenne va toujours aussi bien: On vous le dit.

Agriculture,Europe,Economie,Manifestations,Grèves

Des ‪#‎agriculteurs‬ français bloquent, pillent, jettent et volent? les contenus de camions "partenaires" européens.
Exporter, oui. Importer, non!.
Sans parler de la honte ressentie face à ces gaspillages et destructions d'aliments que les autorités ne sanctionnent pas.
Vive l'‪#‎Europe‬ politique incapable de dépasser ses "petits" arrangements et avantages nationalistes au profit du projet commun que ces technocrates et dirigeants disent promouvoir...

Avec toute l'originalité qui les caractérise, les ‪#‎agriculteurs‬ ‪#‎belges‬ suivent les français et bloquent les routes...
Et, en bons petits producteurs soucieux de la qualité du produit et de l'environnement écologique, ils brulent des pneus...!.
Vive l'Europe!.
L' INFOTOX
http://twitter.com/INFOTOX

7. Coalition(s) anti-Daech: la confusion d'intérêts mal compris!.

Daech,Coalition,Russie,Europe,USA,Guerre,Terrorisme

Depuis que Poutine a décidé d'intervenir en Syrie, on peut souligner que les USA et leurs alliés (vassaux) habituels se préoccupent enfin de ce conflit, non pour contrer l'avance de Daech qu'ils ont contribué à créer en détruisant la région au nom d'une ingérence dite démocratique mais bien pour dénoncer les actions militaires russes qui, eux seuls, sont en non-violation du territoire syrien, et qui, surtout, risquent bien de pointer l'inefficacité voire l'obscure passivité occidentale complice destinée à uniquement renverser le pouvoir d'Assad quitte à, comme ailleurs, offrir le pays et ses citoyens aux terroristes!.
L' INFOTOX
http://twitter.com/INFOTOX

8. Attentats de Paris 13/11/2015

Attentats,Paris,France,Terrorisme,Guerre

Face au déni de responsabilités des européens et, en particulier, de la France dont ses dirigeants ont préféré signer des contrats "commerciaux" avec des pays à l'idéologie contraire aux valeurs humaines, jouer un double-jeu en Syrie et ignorer Assad, considérer que la guerre entre sunnites et chiites peut nous être profitable et que ceci, même avec un déferlement de migrants ne nous cause pas (trop) de dégâts sur nos territoires européens que nos dirigeants, coupables d'aveuglement, assuraient sous protection et contrôle, les jihadistes islamistes ont répondu en nous présentant la première facture terroriste, meurtrière et barbare!.
En réaction outrée, nous aurons quelques discours compatissants, quelques marches blanches et, en temps d'élections, l'assurance de l'unité nationale politique droite/gauche (hors FN bien sûr)...derrière le président!.

Pour l'anecdote, soulignons que la Belgique qui se comporte trop souvent bien plus comme une sous-région française que comme un pays "souverain" a immédiatement décrété un strict état d'urgence au titre de l'invérifiable mais très opportune menace imminente d'attentats terroristes bloquant tout un pays et permettant surtout, ici aussi et dans la foulée au niveau européen, de prendre des mesures restrictives de libertés individuelles censées protéger la vie des citoyens... jusqu'au prochain attentat!.
L' INFOTOX
http://twitter.com/INFOTOX

9. Elections régionales 6-13.12.2015

Elections,FN,PS,Républicains,Sondages

Les médias et ceux-celles qui l'approuvent en arrivent à considérer que le FN n'est pas, contrairement aux résultats sortis des urnes, le premier parti de France soit parce qu'on fait des abstentionnistes un parti...! (combien d'élus?), soit parce que, contrairement au FN, force unique, on additionne les forces de droite ou de gauche pour le LR ou le PS.
Ou encore, se réfugier derrière un mode de scrutin assez peu représentatif et démocratique pour y voir une supposée faiblesse liée à un imaginaire plafond de verre.
Décidément, on finirait par croire que le FN perturbe gravement les facultés de raisonnement objectif et que seuls les raccourcis et caricatures faciles sont valables.

Les résultats du 2è tour qui ont vu le FN, logiquement vu le front anti-front rapidement constitué en dépit de toutes convictions de droite ou de gauche, de désistements en panique inutiles, n'obtenir la gestion d'aucune des six régions dans lesquelles ce parti était parfois largement en tête lors du 1er tour.

Et les partis "traditionnels" et leurs portes-voix médiatiques de nous resservir les discours habituels de votes de rejet, de colère qu'ils avaient, cette fois (comme toutes les autres fois!) bien tous entendus, de se réjouir d'un soi-disant sursaut démocratique, civique! (décidément l'état de guerre décrété par F. Hollande autorise tous les excès de langage) alors même que lorsque 50% d'une population va voter et que l'offre proposée se limite à une alliance contre-nature qui surjoue la peur irrationnelle de l'autre parti qui, isolé, ne peut mathématiquement pas gagner.

Au delà, des programmes des uns et de l'autre que personne n'a lu ni comparé hormis par le biais de ce qui en est présenté dans les médias avec toute la subjectivité éditoriale requise, on notera que le seul parti qui, en tant que force unique, grâce à la fuite du PS devant les électeurs dans les région Nord Pas de Calais et PACA, a des représentants et des financements dans toutes les régions sera... le FN!. 
L' INFOTOX
http://twitter.com/INFOTOX

10. Sécurité et libertés

 

Europe,Terrorismes,Sécurités,Libertés,Politique,Société

Citoyens européens, les politiciens veillent sur vous...
Et même, en rapport (grâce) aux attentats islamo-terroristes, ils vous sur-veillent... de près (PNR, écoutes, contrôles internet, patrouilles, transferts de vos données personnelles...).
Mais, rassurez-vous, c'est uniquement pour vous protéger.
Sauf que... si, jusqu'ici, ils n'ont pas été capables de surveiller les déplacements, projets d'éventuels attentats d'un millier de supposés terroristes fichés par toutes les polices et services de sécurité nationaux, comment vont-ils faire maintenant que nous serons des millions à être fichés au niveau européen...comme potentiels terroristes?!.
Plus de sécurité, pas sûr mais moins de libertés, ça c'est certain.
L' INFOTOX
La Page Facebook: Cliquez  ICI (Page Facebook) 
 
Et sur L'INFOTOX 

L' INFOTOX,Médias,Actualités,Infos,Articles


Top 3 des articles L' INFOTOX les plus lus (classement Agoravox):

1. La fin du mirage européen
Pour voter et commenter sur AgoraVox: cliquez ICI (AgoraVox)

2. La décivilisation est en marche
Pour voter et commenter sur Agoravox: cliquez ICI (AgoraVox)

3. Daech, le régime Nazislamiste au pouvoir
Pour voter et commenter sur AgoraVox: cliquez  ICI (AgoraVox)

____________________________________________________

Et comme on dit en cette période, Bonne fin d'année et, surtout, à l'année prochaine!.

.

Article sélectionné par Agoravox.
Pour le noter et y ajouter vos commentaires, cliquez  ICI (AgoraVox)

IMPORTANT:
Cette rubrique Zap Médias est la seule de L' INFOTOX ouverte (depuis Avril 2016) à vos commentaires.

Alors, profitez-en pour y apporter vos idées, vos remarques, vos commentaires... sur le fond de l'article.
(tout en respectant les critères habituels concernant l'interdiction de toute insulte).

Publié dans Zap Médias (A vos com's) | Lien permanent | Tags : 2015, société, politique, economie, guerres, terrorismes | |  Facebook | | | | Pin it! |

15/07/2015

Daech, le régime Nazislamiste au pouvoir.

religions,terrorismes,islamistes,salafistes,politique,occident,guerres.

.

Introduction

De tous temps et surtout depuis les colonisations qui, à la différence de la plupart des invasions barbares, l'utilisation machiavélique d'un antagonisme plus ou moins présent ou, de préférence, le renforcement de rivalités entre ethnies locales a permis de s'adjoindre la complicité intéressée et utile d'une partie de la population soumise aux nouveaux maîtres pour asseoir une autorité qui, ainsi, divisait une population qui, unie, risquait de rejeter et de défaire ces "indésirables".
Par intérêt ou par peur de rejet ou de représailles, l'ethnie choisie, convertie excellait, au prix de faveurs, trahisons et avantages divers, à combattre voire réduire en esclavage ceux qui, jusqu'ici, étaient encore leurs congénères.

Dieu m'a tuer...

Autant il est toujours possible de dépasser, au nom d'un réalisme politique et/ou financier, les divergences et oppositions fussent-elles profondes, idéologiques anciennes, autant les croyances religieuses, probablement parce que basées non pas sur des faits probants, visibles et quantifiables, restent sources de conflits potentiels infinis, impossibles à contrôler, à stopper.
A titre d'exemples, il n'est qu'à mentionner les luttes "fratricides" entre chiites et sunnites, entre tutsis et hutus, entre juifs et arabes provoquées ou entretenues par des intérêts de dirigeants dictateurs ou non.

Cette utilisation du fait religieux peut aussi se révéler efficace lorsque très récemment les dirigeants politiques du monde, quelquefois à l'issue de quelques scandales dont ils rejettent la responsabilité, ont mis la main (avec les dégâts pour l'économie mondiale qui n'en sont qu'au début) sur les finances et l'économie pour aboutir à cette mondialisation feutrée très "politiquement correcte", certains n'ont pas hésité à réactiver l'option religieuse toujours en veille même si on aurait pu espérer que les croyances sous toutes formes relevant de l'abstrait, de l'imaginaire collectif n'avaient plus cours au XXIè siècle.
Article à lire: L'abus de religions nuit gravement à la santé. Cliquez sur ce lien:  ICI

Quel plaisir pour ne pas dire délectation de contempler ces populations crédules, soumises à une des religions archaïques les plus liberticides en termes de droit des femmes, se dire en guerre contre un Occident laïque, dépravé qui, utile rappel, est pour beaucoup complice de ces massacres, attentats de par le fait qu'il est coupable d'en avoir été l'instigateur au vu des ingérences dites démocratiques qui, toutes, se sont soldées en peu de temps par un nombre considérable, quelquefois supérieur à celui causé par les "dictateurs" en place subitement honnis par le nouvel ordre mondial.

Et ne parlons pas des populations laissées à l'abandon, aux mains de factions qui sèment terreur et violences d'un degré de barbaries toujours en progression dans le baromètre des horreurs.
De manière quelquefois assez désagréable et disproportionnée, les médias et responsables occidentaux paraissent plus désolés, préoccupés par les destructions de monuments et sites historiques qui ne feront plus les jolis clichés auprès de leurs concitoyens touristes que par les atteintes constantes, viols, décapitations des citoyens de ces pays dont ils se disaient si préoccupés... jusqu'à ce que les forces de libération occidentales aient quitté, en toute hâte et en échec total, ces contrées "oubliées".

Daech, on y est ici aussi

On aura eu le temps de constater que la lutte contre l'Etat islamique, Daech et autres groupes islamistes ne devient préoccupation pour les dirigeants occidentaux que lorsque les actes terroristes s'invitent dans les Etats démocratiques qui se croient toujours laïques malgré l'évidence de l'installation de communautés vivant plus ou moins en autarcie avec l'assentiment lâche de ces dirigeants incapables de prendre les mesures conformes et indispensables destinées à maintenir, protéger les fondements mêmes des pays gouvernés par ces politiciens irresponsables qui, sous prétexte d'éviter tout embrasement, conflit préfère s'accommoder et aménager à la demande des communautés les plus revendicatrices, les lois, moeurs, coutumes et comportements sociaux quitte à rogner les droits généraux de tous les citoyens et citoyennes.

Le "politiquement correct" et la peur de voir une montée de la xénophobie, du racisme envers la communauté musulmane, bien plus partagée que l'on fait semblant de croire entre compréhension, soutien et rejet notamment par appartenance à des sous-groupes cultuels opposés à celle dont se prévalent ces jihadistes et ainsi également victime collatérale de ces exactions, voit la plupart des élus éviter d'affronter l'évidence factuelle ou, et ceci peut expliquer cela, la montée non pas de partis fascistes mais bien de thèses nationalistes et d'insister, à chaque attentat sur les territoires nationaux, avant même d'en regretter la survenance, les morts ou les blessés parmi les citoyens ou d'en assumer la moindre responsabilité, sur le fait que si tout attentat islamiste est d'origine musulmane, tout musulman n'est évidemment pas un terroriste.
D'aucuns vont dans ce déni des réalités jusqu'à exempter toute la communauté en instillant l'idée que ces barbares qui agissent au nom de l'islam religion ne sont en fait que des terroristes qui pervertissent, interprètent mal le Coran comme le font certains des imams auto-proclamés qui prêchent la bonne parole en différents lieux connus, rarement sanctionnés, condamnés alors même que la rhétorique salafiste qui sous-tend tout acte islamo-terroriste est propagée et protégée par le droit à la libre expression et au respect de la vie privée.
Article à lire: Un calife à la place d'un terroriste.  Cliquez  ICI


Que les élus soucieux, disent-ils, du vivre ensemble dans la prétendue richesse de la diversité soient reconnus responsables, coupables d'avoir hypocritement laissé s'installer cette armée de "fidèles" pour qui la vie et la liberté des "autres" n'a aucune valeur.
A contrario, on risque bien de subir une communication politique qui ira de déclarations télévisées en réunions au plus haut sommet, de manifestations et de marches populaires (populistes) chacun main dans la main, petites pancartes simplistes brandies avec l'agenda électoral bien présent qu'une "union nationale" face à un ennemi diffus et insaisissable peut réussir une réélection qui, sur tout autre plan en regard des échecs successifs, serait hautement improbable!.

Gageons que quelques attentats (malheureusement) réussis en termes de morts de citoyens de toutes confessions finiront par obliger ces dirigeants aveugles à, au minimum, envisager un peu plus d'actes répressifs responsables auprès d'individus et groupes excessivement bien identifiés.
Gageons que lorsque les terroristes des différents groupes islamistes sauront recruter quantité de "sympathisants" déjà infiltrés au sein d'une communauté qui, très ostensiblement, montre sa différence et ses revendications singulières contraires au "vivre ensemble" et que des attaques individuelles, des attentats ciblés se multiplieront jusqu'à, cette fois, engendrer non pas un banal sentiment d'insécurité mais bien une réelle panique, on saura se rappeler les irresponsabilités politiciennes qui, soucieuses du seul affichage d'une communication musclée de déclarations péremptoires et de postures militaires qui consistent à déployer quelques soldats ci et là pour un coût budgétaire inversement proportionnel à la sécurité que cela est supposée garantir.
De même que les opérations militaires extérieures tout aussi coûteuse et inefficace d'autant que ceci contribue à radicaliser encore plus ces "combattants" islamistes et à renforcer l'impression que l'Occident opprime leurs frères cultuels.
Article à lire: Islamisme, la nouvelle croisade occidentale.  Cliquez  ICI

En conclusion, notons que l'Occident sait (mal) choisir ses cibles non en fonction de critères objectifs liés à la qualité des dirigeants étrangers avec lesquels elle est supposée coopérer mais que ces actions militaires ne sont menées que face à des pays insuffisamment contributeurs à nos économies sans quoi on serait amené à se poser la question de savoir, entre autres, pourquoi l'Europe sujet des USA persiste à tergiverser en Syrie avec le refus de soutenir Assad au point qu'à terme ce seront les factions terroristes qui achèveront la prise totale de ce pays et d'une bonne partie de la région ouverte à cette conquête islamiste depuis, rappelons-le, l'ouverture de la boîte de Pandore que les USA et l'Europe ont actionnés.

INFOS-COMMENTAIRES
Article sélectionné et publié par le site AgoraVox.
Pour y ajouter vos notes et commentaires, cliquez  ICI

 

 

Publié dans Politique: International | Lien permanent | Tags : religions, terrorismes, islamistes, salafistes, politique, occident, guerres | |  Facebook | | | | Pin it! |

15/05/2014

Islamisme, la nouvelle croisade occidentale.

Islam,Croisade,Occident,Orient,Terrorismes,Guerres,Politique.

.

Printemps arabes, Eté occidental.

Derrière ce bel affichage de bons sentiments destinés à justifier une ingérence occidentale subitement consciente de ce que de "vilains et sanguinaires" dictateurs dont ils se sont, par ailleurs, financièrement bien servis durant des décennies au travers de leurs dépenses somptuaires de prestige et surtout de contrats militaires juteux quoiqu'inutiles comme l'ont démontré tant le conflit israélo-arabes de la guerre des 6 jours qui avait vu le David juif mettre en fuite les Goliath arabes si pressés de fuir la débâcle qu'ils en avaient abandonné les chars et tout le matériel intact à l'armée israélienne que les récentes guerres éclairs menées en Irak, Libye...mais qui, après trop d'années passées au pouvoir, se crurent autorisés quelques modifications de contrats, d'alliances économiques et stratégiques avec des puissances "émergentes" en concurrence directe et souvent au détriment des pays occidentaux ex premières puissances mondiales.

Certains de ces dirigeants ont même eu l'outrecuidance de tenter de narguer voire critiquer tel ou tel dirigeant européen ce qui, vous en conviendrez est suffisamment intolérable pour "nos" ex-puissances coloniales et justifie à lui seul une intervention militaire décisive visant à renverser ces malotrus et à les tuer...dans la foulée sous couvert d'une libération souhaitée par une population victime de ces potentats quitte à ouvrir la boîte de Pandore...

Panique géo-politique occidentale

Depuis l'épisode du Shah d'Iran lâché par les USA et la mise en place de l'ayatollah Khomeiny hébergé, protégé en France ... et surtout quelques années plus tard la montée en puissance des Talibans d'Afghanistan utilisés, financés, armés par les USA afin de bouter les russes hors de ce pays, la tentation de l'Occident est grande de favoriser ces mouvements islamistes autoritaires, liberticides mais intouchables car protégés par l'inviolable loi religieuse musulmane qu'ils dénaturent en interprétant ou réécrivent grâce à une lecture dite pure, vieille, dépassée de plusieurs siècles et en total décalage avec l'évolution humaine des libertés et de l'égalité hommes-femmes, toutes choses qu'ils refusent non pas parce que celles-ci sont, comme ils le prétendent perverses car supposées occidentales et donc diaboliques mais uniquement parce qu'il est plus facile d'asservir une partie suffisamment nombreuse et globalement sous-éduquée (d'où une de leurs premières règles qui interdit l'enseignement à toute fille) que de risquer de se voir confrontés à des revendications égalitaires de la part de "servantes".

Sur le plan purement économique, cela a le double avantage de ne permettre l'enrichissement qu'aux seuls proches de ces guides en évitant à toute une frange de la population d'acquérir connaissance, relative richesse qui pourrait les voir s'opposer à ces dictateurs religieux mais offre aussi à l'Occident en déclin le moyen d'éliminer de potentiels concurrents économiques et/ou qui seraient tentés d'offrir des richesses minières dont ils sont largement pourvus ou des soutiens financiers non négligeables à des zones d'influence grandissante qualifiées d'émergentes et reprises sous l'abréviation de BRICS.

Et le peuple dans tout ce jeu stratégique?.

Depuis quand, se préoccupe t'on des aspirations de populations qui nous sont étrangères et ne font même plus partie de nos colonies?!.

Là encore, contrairement à ce que nous assènent, par voie de médias, nos aimables dirigeants de plus en plus à l'aise avec des discours lénifiants "bisounoursiens", et la dernière (pour l'instant) contre-révolution égyptienne l'aura pourtant démontré aux quelques observateurs non aveugles restants, les soutiens populaires envers les "islamistes" sont loin d'être aussi minoritaires que ces apprentis-sorciers occidentaux tentent de faire croire à leurs propres populations très désinformées, abreuvées de slogans démagogiques et qui, de surcroît, sont confrontées à une crise économico-sociale sans précédent.

Comment peut-on avoir l'audace d'affirmer, sans rire, que les populations "libérées" vivent nettement mieux depuis l'élimination, par la grâce de la générosité morale occidentale, de leurs anciens dirigeants qui, certes, ne les autorisaient pas à connaître les libertés d'expression, de comportements, de cultes et de pensées comme les apprécient encore, pour un temps probablement limité, bien d'autres régions du globe mais, faut-il quand même ne pas habiter dans ces pays pour oser prétendre que la (sur)vie au milieu d'attentats à l'explosif, de meurtres et d'enlèvements quotidiens sans parler, d'autant que tout le monde civilisé s'en fiche royalement, de la condition féminine qui, une fois encore, sans être autrefois exemplaire a reculé au point qu'être une fille, parfois mariée dès l'âge de 8ans!, dans ces pays n'offre plus aucune liberté ni même d'instruction et se limite au service des mâles qui ont sur ces créatures, dont il convient, d'après eux, de se méfier, droit de vie et de mort.

Alors parler de générosité, d'humanisme dans ces conditions n'est-il pas quelque peu déplacé voire obscène?!.

Mais, ayez confiance, bonnes gens, l'adage populaire ne dit-il pas qu'on ne fait pas d'omelette sans casser des yeux et, par conséquent, il faut simplement attendre que la révolution s'achève, peu importe le nombre de victimes, faute de combattants résolus à défendre une certaine idée de la liberté mais contraire, tant pis pour eux, avec la nouvelle pensée unique islamiste.

Musulmans européens ou islamistes mondiaux (en devenir)?

Que penser de la nette contagion islamiste dans plusieurs quartiers, cités européennes?.

Ici aussi, le calcul et surtout la vision à très court terme du pouvoir oscille entre le tout répressif, mal assumé et à géométrie variable au fil des changements politiques, particratiques, qui ne fait que victimiser, radicaliser cette population mal intégrée, quelquefois par choix, et dont les revendications identitaires se précisent jour après jour quitte à s'opposer violemment aux lois et règles démocratiques dont ils ont compris qu'elles étaient leurs meilleures défenses, protections dans la diffusion de leurs messages haineux et prosélytisme assumé et à l'inverse de ce tout répressif, on retrouve les tenants de la lâche facilité qui prône tolérance et compréhension envers cette population fragile, sans emploi qui serait victime de "guides" spirituels auto-proclamés qui auraient soi-disant la faculté, le mérite de canaliser l'agressivité de ces individus dès lors plus facilement identifiés et donc contrôlables.

Reste qu'incontestablement, leur influence à considérablement grandi au point de devenir, à de rares endroits, un micro-état dans l'Etat et d'y imposer ses lois coraniques supérieures aux lois démocratiques.
Les femmes en sont les principales victimes, principalement dans les cités mais bien au-delà avec ce port minimum du voile, parfois à dessein d'affichage publicitaire d'un prosélytisme destiné à propager la bonne sinon parole au moins attitude, que, bien sûr, elles portent toutes volontairement!.
Sauf que celui-ci leur "garantit" une certaine immunité, respectabilité en ce qui concerne les actes d'agression, de viols surtout en réunion subis par ces filles-putes qui ne se soumettent pas au dress-code religieux et qui, donc, n'ont que ce qu'elles méritent.
Une vidéo-reportage sur ce sujet, cliquez sur ce lien:  http://dai.ly/xsjpq9 

Cette pression quasi religieuse exclusivement musulmane pour ne pas (encore) dire islamiste modifie visiblement le choix vestimentaire de la grande majorité des femmes au point qu'on feint de s'étonner actuellement des reculs du port de jupe ou de chemisier entrouvert au profit de pantalons, jeans (pas trop moulants) et t.shirts.
De même qu'autre disparition constatée est, hormis les hystériques Femen qui contribuent à "objectiser" la femme, le bronzage seins nus sur les plages tant celles qui osent encore s'y adonner seront soit victimes de quolibets, insultes voire attouchements ou irrémédiablement prises en photos téléchargées sur le Net.

Paradoxal de constater que la population masculine la plus attachée à couvrir totalement (burqa) le corps du péché féminin est semble t'il la plus avide de rapports sexuels multiples tarifés ou non, de consultations de sites pornographiques et, dans ce souci ancestral de respect de la femme, d'en partager plusieurs au nom de la polygamie...tout en soulignant qu'il ne soit pas certain que la monogamie assortie de relations occasionnelles tarifées ou non soit vraiment plus digne de respect envers la femme qu'une polygamie pour autant que celle-ci soit réellement limitée aux épouses patentées.
Si ce n'était pas aussi idéologique, on pourrait presque rire de la décision de la FIFA qui autorise, hypocritement, le port de tous couvre-chef quand on sait que c'est le seul voile qui est visé ajouté au port du pantalon (pour filles uniquement!).
Voilà la FIFA et tous ceux qui souscrivent à ce genre de mesures ineptes et surtout sexistes, complices de dénigrement voire de déchéance du droit élémentaire à l'égalité entre femmes et hommes.

Gageons cependant que si cela devait vraiment dégénérer ou déborder sur des quartiers favorisés, la cohésion sociale serait alors, pour le coup, gravement menacée et qu'il en sera alors, ici comme pour les "dirigeants-dictateurs" révoqués, grand temps de leur infliger un traitement similaire en les faisant passer tout à coup pour de dangereux terroristes porteurs de messages incitant à la haine raciale et bien sûr uniquement motivés par l'appât du gain ou soucieux de protéger les recettes de trafics en tout genre que l'on découvrirait subitement...un peu à l'insu de son plein gré!.
La recette politicienne est qu'en refusant de voir le problème, on se comporte comme si celui-ci n'existait pas.
A l'instar du distinguo entre insécurité et sentiment d'insécurité qui fait passer tous ceux qui, au quotidien, subissent brimades et quolibets voire violences, pour des citoyens psychologiquement fragiles!.

Intégration des uns et/ou désintégration des autres?

D'où vient cette subite tolérance à l'égard d'une seule religion au sein de cette vieille Europe?.
Déjà oser relever le fait qu'originellement cette Europe serait catholique-chrétienne relève presque de crime de lèse-Allah même si cela a commencé à être mis en doute au départ d'un fait marquant de son histoire, à savoir le choc pétrolier des années 70 qui, de puissance ex-coloniale l'a fait passer à région sous la tutelle énergétique du Moyen-Orient.
Ceci lui a douloureusement fait comprendre que pour maintenir un certain standing de vie économique auprès de sa population et de ses industries, les dirigeants européens se devaient d'assouplir nettement leurs griefs en termes de fréquentations de dirigeants arabes croulants sous les pétro-dollars à investir dans des régions et secteurs d'activité au bord de la faillite ou qui, jouant au yo-yo avec les cotations d'un marché pétrolier soumis à leur bon vouloir lorsqu'ils décidaient d'ouvrir plus ou moins grandes les vannes d'approvisionnement de cet or noir devant lequel nos dirigeants, parfois accompagnés de leurs épouses ou collaboratrices auxquelles on a par soi-disant respect (non réciproque) couvert la tête d'un voile, courbaient l'échine au moins autant que des musulmans en prière!.

Depuis, le déclin lent, inexorable de l'Europe "intégrée" n'a cessé de se confirmer au point qu'après avoir bradé les biens matériels, ce continent en vient à liquider ce qu'il reste des biens culturels et religieux au point que seuls les symboles et représentants musulmans sont exonérés de toute critique, remise en cause de ses valeurs d'égalité hommes-femmes, de ses principes et coutumes largement assimilables à du prosélytisme quand ce n'est pas (encore) de la dictature cultuelle voire culturelle et alimentaire, ne fût-ce que dans sa visibilité vestimentaire dont elle est la seule des religions à revendiquer un droit intouchable, intangible à pratiquer sa foi en public, en tous lieux.
Rappelons aussi que ceux qui, bisounours ou à dessein politique, déclarent que l'espace européen n'est pas chrétien mais laïque et par conséquent ouvert à toutes religions omettent de préciser que dans un tel espace de libertés, aucune religion n'ayant, par principe, la primauté visant l'exclusion ou l'infériorisation des autres, ces pratiques, d'un autre temps!, ne devraient être totalement libres et autorisées que dans des endroits dédiés aux différents cultes sans quoi, comme cela se voit déjà, il y aura une telle pression idéologique que des lois seront modifiées non pas en fonction de l'intérêt général de tous les citoyens mais bien au regard "voilé" de celle qui aura réussi à imposer sa propre loi communautaire, identitaire et religieuse!.
Cela commence par s'appeler des "aménagements raisonnables" qui ont pour particularité de n'être demandé (exigé) que pour l'adoption de tenues vestimentaires en lieux publics et privés, de plages de temps de prières et congés liés à des fêtes religieuses...et la liste est infinie.  

Islam compatible avec la démocratie

Qui d'autre que F. Hollande aurait pu dire, lors d'un voyage en Tunisie post Benali, une telle contre-vérité qui, au seul motif de, soit justifier sa politique d'ingérence, soit de tenter de conserver voire d'amplifier des relations économico-financières avec les pays arabes, notamment du Golfe, ces nouveaux riches qui en adoptent les comportements outranciers et revendicatifs au seul motif qu'ils peuvent profiter, comme bon leur semble, de la manne pétrolière que leur ont laissé les pays de cette vieille Europe.
Bien évidemment que cette phrase prononcée à une tribune était destinée à tous les musulmans d'où qu'ils soient et pas seulement réservée aux tunisien(ne)s qui, jusqu'ici et sans y regarder de trop près, connaissent une relative liberté presque démocratique comparée à ce que sont obligés de vivre tous les non-musulmans dans des pays au sein duquel la forte minorité musulmane revendique le pouvoir ou la partition en massacrant, si besoin est, la minorité souvent chrétienne mais aussi dans des pays musulmans où le pouvoir religieux est tel que la liberté publique est surveillée, spécialement à l'égard de cette sous-race que sont, apparemment pour eux, la gent féminine avec pour l'instant, car cela change de régions surtout africaines au fil des exactions commises par les très nombreux groupuscules islamistes, un summum atteint par la secte de Boko Haram au Nigeria, quand ce ne sont pas les musulmans eux-mêmes qui s'entretuent au motif que les uns ne sont pas de bons musulmans pour les autres (ex: Sunnites-Chiites).
Alors, dire que l'islam est compatible avec la démocratie n'est ni plus ni moins qu'une preuve, non pas d'ignorance mais bien d'un cynisme voire d'un mépris pour ces musulman(ne)s qui, eux aussi comme toutes les autres communautés religieuses certes bien plus massacrées, souffrent et meurent dans ces "démocraties religieuses" que l'Occident semble actuellement beaucoup admirer!.
A ceux qui, en guise de refus de débat, parlent de stigmatisation de la pacifique communauté musulmane qui serait en total désaccord avec l'islamisme et le jihad, on pourrait leur demander pourquoi, sauf à de très rares exceptions qui peuvent d'ailleurs valoir des représailles à ceux qui les tiennent, jamais un responsable religieux, un chef d'état, une organisation humanitaire de confession musulmane ne désapprouve catégoriquement sans le moindre doute ces dérives terroristes lorsque, parait-il, celles-ci contreviennent aux textes religieux de cette foi.
Que dire des gesticulations télévisées de ce chef Shekau de la secte Boko Haram soit en proie à de graves troubles psychiatriques soit sous substances à haut pouvoir délirant sinon que cette caricature musulmano-islamiste n'a dérangé aucun imam européen.
Et pourtant, hormis les selfies de "bisounours people" arborants leur petite pancarte tweetée (Bring back our girls) qui insistent auprès des dirigeants occidentaux pour qu'ils déploient, une fois encore, l'armée "blanche" salvatrice, rempart contre la barbarie..., on cherche en vain la moindre réaction hormis celle de la peur d'être destitués) des dirigeants de pays africains riches concernés et responsables de ces dérives du fait de la corruption qui affecte tous les organes de ces états jusqu'à l'armée dite régulière dont la population a autant de raisons de se méfier que des rebelles qui, d'ailleurs, bénéficient de complicités telles que leur équipement est identique à celui qui sert aux militaires!.

 

Lire aussi: Religions: Opium du peuple.
Cliquez  ICI

 

P.S: Pour ceux/celles qui trouveraient que cet article fustige exclusivement une seule religion, à savoir la musulmane et plus spécifiquement l'islamisme qui peut en découler, qu'ils tentent de trouver, sans remonter au XIIème siècle!, des actions planétaires de cet envergure perpétrées au nom de la foi chrétienne, juive, protestante, bouddhiste et autres croyances d'un autre temps dont on peut se demander comment, après avoir connu le siècle des Lumières, on en soit toujours à subir le temps de l'obscurantisme. 

Article écrit par Pol et Mick.

Publié dans Politique: International | Lien permanent | Tags : religions, politique, islamisme, guerres, terrorismes, occident | |  Facebook | | | | Pin it! |