05/02/2007

Darwin: petit-fils de singe...?

 

imagesD

 

 

.

 

Entre DARWINISME et CATASTROPHISME.

 

La récente publication de l'Atlas de la Création écrit par Harun Yahya qui se voudrait être une antithèse de la théorie de l'Evolution élaborée par Darwin Charles (1809-1889) en se basant entre autres sur le fait que tous les fossiles découverts prouvent que toutes les espèces sont différentes et que leur créateur unique est Dieu (de l'Islam) tant cet atlas est truffé de citations et versets du Coran ne servira que les antagonismes Orient-Occident et non la communauté scientifique internationale.

Pour autant les constatations du biologiste Darwin Ch qui tenta de démontrer sans pour autant réussir à le prouver que les espèces évoluaient jusqu'à la mutation et que les récentes similitudes ADN entre plusieurs espèces viennent de renforcer, souffrent encore d'importantes invraisemblances notamment lorsqu'il prétend que l'homme descend du singe avec pour principal inconvénient que sans cordes vocales, la parole est improbable.
Pour en lire davantage, cliquez sur ce lien: Extra-terrestres. 

Pour les croyants notamment catholiques, ce n'est pas beaucoup mieux car nous serions les descendants d'accouplements forcenés entre Adam et Eve.

Au vu d'une telle consanguinité!, cela peut expliquer les comportements de certains de nos concitoyens. (humour).

 

L'HOMME, FILS DE DIEU.

 

Tout d'abord, en considérant le large éventail des croyances et religions qui toutes assurent détenir La vérité, il faudrait déjà savoir de quel dieu nous descendons!.

Un des rares consensus établit qu'il est à l'image de l'homme blanc (quoique!) ressemblant plus au Père Noel qu'à la mère Fouettard..., ce qui pourrait en partie expliquer et non excuser un discours repris par certains intégristes sur l'infériorité et la soumission, ne fut-ce que vestimentaire, de la femme vis à vis de l'homme.

Quant aux noirs, surtout d'Afrique, les conditions de survie sont telles que la diminution du pouvoir des sorciers au profit des religions "classiques" n'a visiblement apporté aucune amélioration spirituelle ou matérielle .

Revenons au fait que l'homme de plus en plus convaincu de son influence positive ou négative sur l'évolution de son environnement, semble oublier que la création de l'Univers s'est faite sans sa précieuse collaboration et que son espèce aura depuis longtemps disparu avant la fin d'un monde tel que nous le connaissons actuellement.

Absurde, pensez-vous?

La soi-disante prise de conscience écologiste actuelle encouragée et sponsorisée par les cercles économiques et politiques conscients des phénoménales potentialités que ces changements de comportements individuels apporteront en termes de retombées financières est l'exemple le plus actuel de la naïveté des humains persuadés de pouvoir endiguer un inexorable rapprochement des planètes de notre système qui, combiné au soleil dont l'activité de fusion ne cesse de grossir, aboutira, qu'on le veuille ou non!, à la destruction finale ou Apocalypse pour les éternels croyants.

Bien évidemment, ce mouvement enclenché depuis le début de la création du monde nous laisse encore plusieurs millénaires de répit.

Cependant, les effets sur nos environnements climatiques se font déjà sentir et notre contribution à la détérioration générale, toute néfaste qu'elle soit, n'en demeure pas moins marginale, comme l'est l'émission de méthane diffusée par les "flatulences" des vaches pour lesquelles des essais de filtres à "partie-culs" sont programmés!!.

 

EVOLUTION FUTURE

 

Partant du constat que bien avant que la vie sur terre ne soit menacée tant par les éléments décrits précédemment que par la constante augmentation démographique, tout ceci ne permettra plus aux locataires de cette planète de vivre en harmonie, même au prix de privations plus ou moins bien consenties.

Nous serons alors en proie à de violents conflits provoqués par la resurgence de la famine et de la soif conséquence de la raréfaction des ressources sans qu'il ne soit exclu que de nouvelles épidemies provoquées par cette surpopulation ne viennent nous affaiblir.

Faisant fi de cet esprit pessimiste actuel ou fondé sur l'observation historique de la réalité, nous pouvons aussi espérer que l'intelligence humaine saura, à temps, explorer et coloniser d'autres galaxies en profitant des avancées technologiques qui, à court terme, nous permettront d'initier des expéditions longues et habitées vers d'autres "Terres".

Une utilisation massive d'embryons humains et animaux congelés dont la croissance serait programmée dès l'arrivée sur ces nouveaux sites de peuplement.

CONCLUSION

Le seul point commun entre toutes les théories, c'est qu'elles partent d'une idée voire d'une construction d'hypothèses et non des faits, ce qui, tôt ou tard, les condamnent à être infirmées.
Depuis que l'humain est "arrivé" sur Terre, plusieurs espèces "encombrantes et démesurées" ont certes disparues mais avons-nous constaté la moindre mutation entre les espèces, hormis quelques hybridations passagères?
La réponse est négative et force est de constater qu'une fois encore, toute chose, être vivant, matière nait, se développe et meurt et que la race humaine en fera de même un jour lointain.

 

Et si notre arrivée sur Terre n'était que le résultat d'une colonisation extra-terrestre....

 

 

Publié dans Société: Evolution | Lien permanent | Tags : infos, actualite, societe, evolution, darwin | |  Facebook | | | | Pin it! |