05/03/2008

Elections US: C'est écrit "Noir sur Blanc"!.

Barrack Obama    Hillary Clinton

 

 

 

.

B.Obama vs H.Clinton.

Malgré la toute récente (4/3/08) courte victoire dans l'Ohio et le Texas venant après onze défaites consécutives, Hillary Clinton (26/10/1947) ne semble plus en mesure d'endiguer la constante marche en avant de son challenger démocrate B.Obama (4/8/1961).

L'ex First Lady (1993-2001) donnée gagnante par tous les instituts de sondages avant le début des "caucus" a été déstabilisée dès la première primaire dans l'Iowa (3/1/08) qui ne lui attribua que la troisième place derrière B.Obama et J.Edwards.

Toutefois sa pugnacité et l'entregens politique de son mari B.Clinton lui permirent de surmonter ces premiers résultats surprenants tout en impactant visiblement sa légendaire ambition quelquefois perçue comme de l'arrogance et ce n'est pas l'épisode sexuel de l'affaire Lewinski dans laquelle H.Clinton ne pipa...mot sinon pour apporter un soutien indéfectible à son mari en réussissant à le maintenir au pouvoir de manière, pour certains, à assurer sa propre campagne actuelle.

La sénatrice avocate diplômée de la prestigieuse Université de Yale aux capacités intellectuelles universellement reconnues doit, au minimum, être troublée voire agacée par ce fringuant sénateur B.Obama, diplômé de l'Université de Columbia N-Y, que l'on peut difficilement même familiairement appelé "blanc-bec" et que le staff de campagne entourant Mad Clinton n'attendait  probablement pas en pareille position.

Une étiquette politique plus "à gauche", un vote pour la guerre en Irak voulue par l'administration Bush sont, parmi d'autres, des différences notoires qui insensiblement pourraient assurer à l'ex-challenger la victoire dans le camp démocrate.

Démocrates vs Républicains.

Dans le camp républicain, la candidature de J.Mc Cain (29/8/1936), vétéran de la guerre du Vietnam et vétéran tout court pour bon nombre de détracteurs, ne fait depuis longtemps plus aucun doute.

La lutte acharnée dans le camp démocrate même si elle a l'inconvénient de plus focaliser l'attention des médias sur les idées de ce parti que sur celles du candidat républicain pourrait s'avèrer salvatrice en permettant à ce militaire capitaine de ne pas devoir constamment justifier l'injustifiable, à savoir la politique de l'administration Bush soutenue par son parti durant les douloureuses années pour l'économie et la gestion extérieure américaine et dont les conséquences politico-financières laissent perplexes sans oublier que tous ces échecs ont provoqué un sentiment malsain de remise en cause et de dénégation d'une consensuelle suprématie idéologique ouvrant la voie à de nombreux conflits potentiels.

Plus particulièrement face à B.Obama, celui que la plupart des observateurs considèrent comme un "franc-tireur" au sein de son parti notamment par des prises de positions franches et en désaccord avec une certaine idéologie par trop conservatrice et religieuse pâtira de la très évidente différence d'âge ainsi que du poids d'un long passé politique à assumer.

Sans oublier que personne, surtout aux USA, n'est à l'abri de rumeurs ou de pseudo-scandales et les doutes sur certaines relations extra-conjugales, l'insidieuse remise à l'avant plan de soucis médicaux pour l'un ou encore d'ancienne cure de désintoxication pour l'épouse de J.Mc Cain pourrait propulser,contre toute logique arithmétique liée au poids électoral des Républicains, un candidat Démocrate en quête de rupture...(un mot utilisé par un certain N.Sarkozy lors de la dernière campagne présidentielle française...).

Aigles ou faucons, qui sera plumé?.

 

 

 

Publié dans Politique: USA | Lien permanent | Tags : republicains, usa, h clinton, b obama, j mc cain, democrates | |  Facebook | | | | Pin it! |