09/12/2008

Nouveaux pauvres: Qui sont-ils vraiment?.

Pauvreté 

 

 

 

.

Autre sujet de fin d'année 08, après:

Lien: "La crise financière, on nous aurait menti". : cliquez ICI

PAUVRETE: Comme un parfum d'indécence occidentale!

Lorsque l'on voit nos manifestations conduites par certains dirigeants syndicaux ou responsables politiques aux discours quelquefois empreints d'une démagogie toute hypocrite visant à ne trouver des "coupables" que dans le camp opposé et profitant d'un désarroi bien compréhensible de populations fragilisées par une mutation continue de nos économies affectant tant les outils de production que leur mode vie et de consommation, n'y a t-il pas quelque chose d'inapproprié voire indécent dans le choix de slogans liés à la pauvreté.

Sait-on encore ce que signifie vraiment être pauvre dans nos contrées européennes dans lesquelles tout individu dispose ou peut disposer pour un minimum d'implication personnelle de revenus réguliers voire "irréguliers" permettant pour la très grande majorité de circuler souvent seul au volant d'un véhicule cinq places et de disposer d'un logement équipé de toutes les commodités essentielles auxquelles s'ajoutent quantité de "futilités indispensables" comme: téléviseurs led grand écran, smartphones "à la pomme", enregistreurs dvd...sans lesquelles nos vies seraient si monotones que l'on risquerait de sombrer dans la dépression et de devoir consulter en urgence les médecins de l'hôpital de sa ville qui nous fourniront immédiatement un traitement adéquat contre les affres de cette impitoyable société "capitaliste" tandis que pour les "vrais pauvres" aux soins de santé plus qu'aléatoires, la simple survie tient au peu de choses qui généralement garnissent les poubelles de nos cités.

Rien d'étonnant, dès lors, que ces criantes différences largement diffusées contribuent à entretenir le mythe d'une facile opulence occidentale poussant les plus valides de ces "oubliés" de la planète à tenter de rejoindre coûte que coûte cet eldorado que nous méprisons quelquefois sans même que nous effleure le moindre sentiment de l'indécence que cela constitue au regard d'une situation mondiale qui ne nous préoccupe que lorsque celle-ci risque d'affecter notre microcosme occidental.

SDF et REFUGIES

L'analyse de ces deux groupes est souvent bien plus complexe que le simple décompte et relève généralement, pour les Sdf autrefois qualifiés de clochards, d'un parcours personnel fait de ruptures, décrochages matériels et psychologiques qui ne leur permet plus, au fil du temps, de se re-socialiser ni même, y compris en périodes d'hiver, de profiter d'hébergements provisoires aux règles minimales de vie en commun auxquelles ils ne peuvent plus se conformer.

Pour les réfugiés, il s'agit le plus souvent de quête d'une vie plus facile et surtout présentée comme plus rémunératrice par des circuits "mafieux" rentabilisant l'exportation humaine d'illégaux qualifiés de réfugiés dits économiques et qui, surpris par le décalage entre l'espoir et la réalité manifestent l'exigence du respect d'un contrat imaginaire dont ils sont les premiers dupés alors que dans le même temps, les organisations humanitaires sont tenues de confiner dans des camps sur place ceux qui pourraient réellement prétendre à la reconnaissance de réfugiés tant ils sont les victimes de guerres incessantes et qui, contrairement aux précédents, manquent de moyens financiers pour s'acheter le "pass" indispensable pour nos régions.

POUVOIR D'ACHAT: Faire payer les riches...

(Aux esprits simples, les slogans simples).

De nombreuses études de marketing ont démontré que ce sont, toutes proportions gardées, les populations les moins nanties mais virtuellement "enrichies" d'une multitude de cartes de débit qui dépensent le plus en biens de consommation courante et aussi qu'ils sont aussi les plus friands de toutes sortes d'équipements électroniques, gadgets automobiles (tuning),etc.

A telle enseigne que tous les plans de relance de la consommation concoctés par les pouvoirs politiques, toutes tendances confondues, proposent exclusivement des mesures dirigées vers les classes "défavorisées" non seulement par souci bien compris d'une plus grande équité sociale mais aussi parce que notoirement plus propices à dépenser que d'autres plus attirées par l'épargne.

Rappelons néanmoins, qu'hormis le culte de l'utopie égalitaire de certains irréfléchis consistant à prendre l'argent aux riches perçus comme nécessairement malhonnêtes et cupides pour le distribuer aux pauvres par définition irréprochables et courageux, conduirait à un nivellement vers le bas générateur d'appauvrissement global et à une totale désorganisation de l'économie sans commune mesure avec les crises financières qui perturbent le système économico-financier mondial, il serait utile de promouvoir plus de prises de responsabilités individuelles en encourageant par des mesures financières incitatives tout qui développe un projet viable ou qui tente de maintenir et/ou de développer une entreprise qu'elle soit petite, moyenne ou grosse tant locale que mondiale afin de garantir et de pérenniser pour d'autres le maintien de l'emploi.

Relevons aussi que le fait pour une entreprise d'engranger des bénéfices n'est nullement scandaleux ni répréhensible comme d'aucuns le laissent entendre et ce dans la mesure où il est entendu que ces montants assurent l'expansion de l'entreprise, la modernisation de son outil, l'engagement de personnel, une juste rétribution des actionnaires et du management pour autant que ce dernier justifie la capacité et l'occurrence de sa gestion sans quoi il devrait être désormais interdit pour quiconque assume des responsabilités de premier plan de prétendre à quelques émoluments complémentaires -type parachutes dorés- et ce tant dans le domaine privé que dans la sphère publique.

Hormis paradoxalement pour les principaux tenants du libéralisme économique que sont les USA dont les gigantesques dettes sont financées par d'autres Etats essentiellement asiatiques, n'oublions pas que l'économie de marchés repose sur la double équation et interdépendance nationale d'un équilibre précaire entre la dépense en matière de consommation qui soutient la production et une épargne suffisante permettant d'assurer les différents financements entre autres d'un Etat lui permettant ainsi d'emprunter aux meilleures conditions du marché avec un minimum de dépendance internationale.

Article écrit par Pol et Mick...

INFO-Commentaires:

Vous avez lu cet article et vous voulez y contribuer par un commentaire et/ou un vote: Rendez-vous sur le site AGORAVOX qui a publié cet article en cliquant  ICI

Publié dans Société: Economie-Finances | Lien permanent | Tags : infos, politique, economie, societe, pauvrete, actualite | |  Facebook | | | | Pin it! |

05/11/2007

Violence: Jeunes "attitude"?.

Jeunes attitude

                         


.

.

.

  

ROULEZ JEUNESSE...

Combien de temps encore pourra t'on encore faire croire à une population sur-informée? que la violence principalement des jeunes voire des très jeunes n'est rien d'autre qu'un épiphénomène dû à l'ostentatoire et malsaine surabondance de biens de consommation produits par nos sociétés occidentales tellement dépravées....

Statistiquement, on précisera que le seul fait que les faits graves mis en évidence ne concernent qu'une minorité de ces jeunes ne justifie aucunement ces déchaînements à l'égard de biens et de personnes de tous âges dont le seul défaut était de se trouver au mauvais moment sur le chemin, un hall de gare ou dans la cage d'escalier d'un groupe le plus souvent en recherche parait-il de distractions...

Bien évidemment, il se trouvera toujours l'un ou l'autre "bienveillant" pour assurer que le problème trouve son origine dans une marginalisation provoquée par la condition sociale ou l'appartenance "ethnique" et que la non-intégration aux obligations de la vie en société bien souvent inversément proportionnelle à leurs droits excusent en grande partie leurs comportements.

CONFLIT DE GENERATIONS.

Cependant, il faut bien reconnaître que la génération des "baby boomers" à l'origine et aux commandes de la totalité de ce qui est maintenant disponible sur Terre est souvent incapable de comprendre le langage écrit ou parlé par une frange non négligeable de sa progéniture, heureusement à l'abri du moindre diplôme, tant celui-ci est exempt de toute syntaxe ou orthographe le rendant plus virtuel encore que l'existence même de Dieu ou d'Allah.

De même, on ne peut reprocher à ces enfants, encagoulés portant blousons et casquettes vissées comme une extension du crâne si souvent agacés par un professeur tentant d'interrompre! leurs conversations/sms, de ne pas grâce à cet accoutrement codé nous permettre de réduire la facture énergétique en diminuant les thermostats des radiateurs et comment ne pas les remercier de relancer ci et là le commerce lorsqu'il s'agit de renouveler les outils informatiques scolaires régulièrement volés ainsi que les nombreux équipements urbains quelquefois si chargés de tags qu'ils en devenaient de toute manière illisibles pour les usagers.

Par un raisonnement équivalent, on se doit de reconnaître que leurs fugaces et divers passages scolaires leurs ont très vite appris les bases d'un capitalisme ultra!-libéral consistant à prendre ce dont ils ont besoin à des prix imbattables pour les consommer immédiatement, à charge pour les parents en difficultés de régler les frais administratifs pour vols ainsi que la défense éventuelle devant la police ou les tribunaux.

Les plus érudits auront tôt fait d'assimiler les principes de gestion qui les propulseront aux titres de managers de bonheurs rapides plus prosaïquement appelés: dealers de drogues.

Quoique dans ce domaine aussi, il faut bien se garder de leur attribuer la faute lorsqu'en fait, la génération précédente, fière de sa démonstration de dangerosité du vulgaire tabac a, dans un élan de générosité humaine, dépénalisé certaines drogues leur permettant à coup sûr d'accéder au paradis perdu.

AU SECOURS, MAMAN BOBO...

Et lorsque l'on vous expliquera qu'il ne s'agit en fait que d'appels au secours d'une génération pour qui la parole en dessous d'un certain nombre de décibels est inaudible, il ne vous restera plus qu'à excuser votre rejeton de vous saturer acoustiquement votre environnement avec ce qui jusqu'alors vous semblait,à tort, vous appartenir et ce, plus particulièrement dans le cas de familles mono-parentales dans lesquelles le "chef" de famille est une mère à emplois précaires et qui, insultée dans son immeuble voire dans le quartier se retrouve humiliée par ceux-là mêmes qu'elle avait emmenés pour fuir la violence conjugale.

Nous est-il si difficile de comprendre la jouissance, pour ces mal-aimés et si injustement déconsidérés, d'une diffusion d'un moment bien mérité de vedettariat sur YouTube voire sur certains blogs si pauvres en contenu, lorsqu'au moyen d'un gsm, ils filment tant les gifles ou crachats adressés aux passants incrédules et apeurés que l'agonie d'une personne victime de la violence des coups assénés.

Là encore, nous n'aurons pas trop de difficultés à trouver la cause dans la diffusion télévisuelle de dessins animés par trop violents (il est vrai que les images de certains Mickey sont insoutenables) surtout pour des esprits aussi développés mais néanmoins incapables de la moindre analyse critique ainsi que de la nécessaire et plus élémentaire distance intellectuelle.

Quand on vous disait qu'il ne s'agissait là que d'une infime partie de la jeunesse souvent confinée et peu habituée aux grands déplacements, cela devrait suffire à vous rassurer...

Pour autant, il ne faudrait pas que l'image de la jeunesse soit écornée et ternie par cette minorité mal-agissante et une grande vigilance des jeunes sera la meilleure arme anti propagande à l'encontre de ces trublions.

Conclusion

Dans nos classes multi-intégrées, l'exemple à suivre venant rarement des plus motivés, tant ils sont marginalisés voire victimes d'agression et de chantages, il n'est pas anormal, quoique d'aucuns feignent de s'en étonner, de constater la baisse du niveau global d'un enseignement prodigué par des professeurs souvent confrontés d'un côté à la violence des enfants et de leurs parents et d'un autre au quota de réussite voulu par les autorités déterminant les subsides futurs.

Croire que cet état de choses puisse s'améliorer est un leurre tant nos sociétés ont sombrés dans la culture de l'excuse, du repentir et du sentiment que si quelqu'un a commis une faute c'est moins lui le coupable que l'environnement familial, social et culturel dans lequel il évoluait.
Ainsi d'aménagements particuliers en accompagnements personnalisés, l'affadissement des normes générales de qualité est programmé et conduisent à ce que ce ne soit plus le plus grand nombre qui bénéficie de l'opportunité de monter dans le "fameux" ascenseur social mais que seule une élite sur-protégée puisse conserver les leviers de la connaissance et...du pouvoir!.

 

 

Publié dans Société: Comportements | Lien permanent | Tags : societe, faits divers, violence, infos, actualite | |  Facebook | | | | Pin it! |

13/07/2007

Listings Clearstream: Qui perd, gagne!.

images

 

 

 .

 

PECHE EN EAUX TROUBLES.

 

En 2001, le juge Renaud Van Ruymbeke se voit confier un dossier dans lequel, une fois de plus, sont impliqués des personnalités du monde des affaires et de la politique.

L'enquête porte sur le versement de commissions "occultes" concernant la vente de frégates équipées par Thomson-CSF à Taiwan.

Parmi les nombreux personnages, citons:

- Roland Dumas (Ministre des Affaires étrangères sous Mitterand)

- Alfred Sirven (Homme d'Affaires)

- Loïk Le Floch-Prigent (PDG Rhône-Poulenc puis ELF)

- Christine Deviers-Joncour (VRP de charme et maîtresse de Dumas.R)

Bien d'autres intervenants connus apparaissent tout au long de l'enquête sans que pour autant le juge Van Ruymbeke, à qui le Secret Défense est maintes fois opposé, puisse progresser notablement dans cette affaire qui visiblement fait des ronds dans l'eau entourant ces mêmes frégates!.

 

Sur fond de rivalité au sein du groupe industriel EADS en y ajoutant la lutte d'influence entre Thales (ex Thomson-CSF) et Alcatel, un petit groupe de personnes politico-économiques tente de manipuler la justice en produisant une liste sur laquelle certaines personnes politiques de premier plan se retrouveraient impliquées dans un scandale de versements de pots-de-vin transitant par la société Clearstream.

Cette "nouvelle affaire" est confiée aux juges Jean-Marie Dhuy et Henri Pons.

 

Etonnamment, c'est le juge Van Ruymbeke qui, au détour de lettres anonymes, de CD rom's et finalement par l'intermédiaire d'un avocat, reçoit les listings Clearstream fournis par JL Gergorin (ex vice-président de EADS).

Pour rendre la lecture de cet enchevêtrement de faits et d'intervenants dans ce dossier, nous allons identifier, ci-dessous, les principaux d'entre eux:

- Jean Louis Gergorin: ex vice-président de EADS

Il adresse en 2004 au juge Van Ruymbeke les listings "corrigés!" qu'il déclare avoir reçu de I Lahoud.

- Imad Lahoud: Responsable d'un labo de recherches au sein de EADS.

Celui qui nie être le "falsificateur" a reçu en 2003 les listes de D Robert via F Bourges.

Il déclare les avoir confiés fin 2003 au général Rondot et avoir rencontré par deux fois en 2004 N.Sarkozy.

Ce dernier nie formellement ces rencontres.

- Denis Robert: Journaliste-auteur de livres mettant en cause l'organisme financier de compensation luxembourgeois Clearstream insinuant que celle-ci n'est qu'un gigantesque "outil de blanchîment" d'argent.

Il prétend avoir reçu les fichiers en 2002 de F.Bourges.

- F.Bourges: ex auditeur Clearstream pour le cabinet Andersen.

Il aurait détourné les listes en 2001 pour les remettre en 2002 au journaliste D Robert et ensuite en 2003 à I Lahoud.

Selon ses dires, le manipulateur a pour nom I Lahoud qui aurait "rajouté" certains noms sur ces listings.

- P Rondot: général et conseiller auprès de Mad Alliot-Marie.

Il reçoit en 2003 les listings sur lesquels figureraient déjà plusieurs noms politiques dont un certain N Sarkozy qui se voit attribué un compte secret à l'étranger.

 

QUI, POURQUOI, COMMENT ?.

 

 

A l'initiative de Mad Alliot-Marie, le général Rondot procède dès 11/2003 à une vérification qui aboutit rapidement à la conclusion que tout ceci ne relève que d'une vulgaire manipulation.

Le seul fait que le nom du Président de l'UMP y figure aurait pu justifier que par discrétion et confiance, Mad Alliot-Marie confie cette enquête au général Rondot dont les attributions ne sont pas exactement celles d'un "simple policier".

Hors la ministre de la défense de l'époque confiera ne connaître les noms figurant sur les listes que huit! mois plus tard.

Parallèlement, par hasard..., Mr de Villepin diligente une autre enquête afin d'authentifier les noms contenus sur ces listings.

 

A ce moment-ci, rappelons que le général Rondot a depuis longtemps rendu son rapport dénoncant la tentative de manipulation somme toute assez grossière...

Mr de Villepin devenu en 2004 Ministre de l'Intérieur à la suite de Mr N Sarkozy connaissait l'identité du "corbeau" en la personne de JL Gergorin grâce aux conclusions de P de Bousquet de Florian (DST).

Relevons aussi que Mr de Villepin alors Ministre des Affaires étrangères reçoit le 9/1/2004 le général Rondot ainsi que JL Gergorin.

Pour rappel, l'élaboration et le montage de toute cette manipulation visant N Sarkozy, selon les vraisemblances actuelles, se déroule lorsque celui-ci est en tant que Ministre de l'Intérieur, l'homme le mieux informé de France et qu'il lui aura fallu attendre début juillet 04, soit quelques jours avant la parution d'un article mettant sur place publique les premiers éléments de cet imbroglio, pour ainsi qu'il l'a déclaré, lors de sa constitution comme partie civile, se voir informé de l'existence de telles listes.

 

AU JEU DE DUPES....

 

A la lecture des différents comptes-rendus et commentaires divers, il ne fait aucun doute qu'une banale manipulation visant à égarer la justice aura fini par risquer une déstabilisation majeure de l'Etat en jetant, au minimum, la suspicion sur quelques personnages clés de l'establishment politique français.

Et pourtant, on peut se poser la question, au vu des conséquences visibles actuelles, de savoir qui est le réel bénéficiaire de toute cette campagne de désinformation.

Il faut bien avouer que, suivant le camp dans lequel on se positionne, soit les personnes couramment mises en cause font montre d'un étonnant manque d'intelligence peu en accord avec leurs cursus respectifs, soit il s'agit d'un magistral coup de maître réussissant à distiller de ci de là quelques éléments troublants déstabilisants au moment où les esprits les plus brillants étaient galvanisés voire perturbés par la lutte pour la candidature à l'Elysée et l'ascension inéluctable de celui qui depuis est devenu l'actuel Président de la République française. 

 

 

 

 

 

Publié dans Politique: France | Lien permanent | Tags : politique, clearstream, infos, actualite, scandale, france | |  Facebook | | | | Pin it! |

30/06/2007

Hommes-Femmes: Un égale Une ?.

A5JSQK3CAH25C4LCAXTS5RDCAEIFUP4CAI6IL4ACASU9OEJCAEKY9DUCAW30OSJCARIY2R2CAKXE1I8CALV822ICA1H1B7OCACTTGXRCASL4PTDCA8SG7W7CAE4UE0DCAXH14L8CAYRDU6W

 

 

ENTRE CLICHES ET REALITES.

 

Quel homme n'a pas dit un jour que la femme était l'avenir de l'homme tout en se réjouissant secrètement de l'excellent repas amoureusement concocté par sa compagne à la suite d'une journée harassante de travail pour lui et de doux farniente consacré aux tâches ménagères, par ailleurs et c'est bien connu!, si féminines et habituelles pour elle.

De même, la très réputée intuition féminine ne serait-elle pas qu'un pâle reflet de l'intelligence masculine en consacrant la grande pertinence des idées masculines par rapport au hasard des remarques féminines?.

 

1 + 1 = 3 !.

 

La première évidence de cette superbe inégalité commence dès avant la naissance d'un bébé qu'encore actuellement la majorité des pères espèrent être un garçon plutôt qu'une fille.

Chronologiquement, après une moyenne de dix minutes de bonheur supposé partagé et une quantité négligeable d'un liquide fécondant, la contribution masculine à l'élaboration de ce futur être vivant vient de s'arrêter!.

Vient alors, pour cette femme faible en quête de protection, une période de neuf mois pendant lesquels elle sera la seule à connaître les plaisirs de douleurs, gênes et nausées diverses et inopinées qui pour son compagnon se traduiront par de malencontreuses sautes d'humeur dignes des meilleures plaisanteries entre amis.

Imaginez le trouble invivable pour cet homme qui voit "son" objet de plaisirs et de convoitises, ex-poupée gonflable devenir poupée gonflée !!.

Heureusement pour lui, malgré la fatigue due à la progression de la grossesse, sa dulcinée, s'étant mise en congé d'un emploi probablement moins gratifiant que celui de son bien-aimé..., continue d'assurer toutes les tâches ménagères en n'oubliant pas de veiller à satisfaire une libido masculine toujours susceptible de se voir attirer par des créatures féminines dont l'harmonie des formes est de plus en plus évidente par rapport à celles décidément très évolutives de sa chère et tendre.

Passons sur les différentes péripéties qui pimentent la vie par trop monotone de ce couple pour en arriver aux derniers jours précédents l'accouchement pendant lesquels le futur père se voit infliger des corvées sans nom dignes de le déstabiliser à vie: sortir la voiture parfois en pleine nuit pour des fausses alertes, veiller à la préparation d'une valise pour madame...

Enfin, le moment tant attendu arrive et pour peu qu'il se prenne pour un émule de Spielberg ou qu'il compte tourner un documentaire sur la nouvelle origine du monde destiné à gaver les amis, le voilà qu'il se préoccupe de la lumière, du cadrage sans oublier, espérons-le, la recharge des batteries.

Et sa compagne?.

Banal et habituel, elle souffre, se tord de douleurs pendant des heures ce qui risque de poser à son homme fort un dilemme existentiel, à savoir: assister enfin! à l'accouchement ou se réfugier dans le couloir afin de retrouver un peu de calme.

Fermons discrètement la porte de cette chambre pour ne pas assister aux premiers cris de ce nouveau-né encore tout étonné de constater que ses parents n'aient pas déjà divorcer.

Dès le retour, ce charmant bambin oblige les parents amoureux à réviser toutes leurs règles de vie en commun.

Un partage équitable des responsabilités confie à la mère le lever incessant à toutes heures afin de veiller à nourrir "bébé" et accessoirement éviter que le mâle épuisé ne se réveille au risque de le perturber dans sa journée de travail.

Madame étant confinée à la maison, il est normal qu'elle veille à son entretien pendant que Monsieur peut s'accorder des moments de repos bien mérité en s'entourant de ses amis et qu'après avoir accompli le geste autoritaire d'allumer le barbecue au jardin, il en vienne à se poser la question de savoir si le dîner sera prêt juste à temps avant la diffusion d'un match de football.

 

POLITIQUE au FEMININ

 

La politique se voulant le reflet sinon l'exemple à suivre pour l'ensemble des citoyens, il aura fallu attendre ces toutes dernières années pour voir quelques femmes politiques "oser" briguer et obtenir des postes à vraies responsabilités et non les habituels postes la confinant dans les dossiers en rapport avec la famille et ses implications sociétales.

Notons au passage les remarques subies récemment par la candidate socialiste S.Royal concernant ses tenues vestimentaires, son charme ou plus perfides et venant de son propre parti  les allusions en rapport avec la garde des enfants en cas d'élection....

Depuis la fin des années soixante et plus particulièrement lors de la mise sur le marché de la "pilule" qui leur a permis de gérer une contraception active, les différences souvent discriminatoires tendent à se résorber.

Pour autant, ne faudrait-il pas se "voiler" la face sur certains faits répréhensibles prétendûment liés à des cultures ou des religions différentes quand il ne s'agit en définitive que de comportements violents dont les origines sont en fait l'inculture évidente érigée en hiérarchie de clans et que les dérives liées à la boisson ou à la drogue accentuent.

 

La femme est l'avenir de l'homme, pour autant que l'homme en ait un...

 

 

Publié dans Société: Comportements | Lien permanent | Tags : actualite, avenir, societe, femme, homme, egalite | |  Facebook | | | | Pin it! |

10/04/2007

Ecologie: Apocalypse Tomorrow.

images

 

 

 .

RAPPORT GIEC : RECHAUFFEMENT PLANETAIRE.

 

 

Les experts, principalement scientifiques, réunis à Bruxelles (Avril 2007) sont finalement arrivés à la conclusion, largement anticipée, que les les émissions de gaz à effet de serre produites par notre mode de consommation et de production étaient responsables des changements climatiques récemment observés.

Depuis quelques années déjà, quelques scientifiques ont tentés de nous alerter sur les risques environnementaux que nous prenions à ne pas vouloir modérer l'exploitation des minerais fossiles.

La prise de conscience et la récupération de ce discours par le monde économique et politique peut poser question sur les réelles motivations sous-jacentes de ces mises en garde répétées et alarmistes.

Ne perdons pas de vue que les réserves de pétrole et de gaz ne sont ni épuisables ni majoritairement situées dans des régions politiquement stables et que la conjonction des deux paramètres conduit souvent les prix à fluctuer dans des marges importantes mettant en difficulté nos économies.

D'où, l'idée de conscientiser pour ne pas dire manipuler l'opinion publique sur la nécessité d'un changement de comportement de masse incluant des hausses de prix permettant l'exploitation de nouvelles énergies autonomes de toute tension géo-politique.

Cette conjonction d'intérêts politico-économiques ouvre des possibilités gigantesques sur la "création" d'une nouvelle économie et d'entrevoir la possibilité d'assister, avec le soutien inconditionnel d'une population craignant pour sa survie, à un véritable "boom" industriel .

 

CAUSES ou CONSEQUENCES?

 

Si l'on se rappelle que la Terre est un organisme vivant en constante évolution au sein de galaxies elles-mêmes en perpétuelles mutations sur des milliards d'années, prétendre que notre mode de consommation, fut-il étalé sur cinquante ans, est le détonateur de la hausse actuelle des températures peut paraître exagéré.

Les difficultés réelles qui nous préoccupent ne seraient-elles pas la conséquence de l'expansion effrénée de notre population humaine mondiale qui est la seule responsable de la raréfaction voire la disparition des terres, ressources aquatiques, animales et végétales.

De tous temps, la "nature" a su rééquilibrer ce type de situations en éliminant la source de ces perturbations.

Etant entendu qu'il est souvent plus facile et plus rentable de s'attaquer aux conséquences périphériques d'un phénomène d'une telle ampleur plutôt que de prôner, dans ce cas précis, une régulation natale rapidement décriée en tentative de manipulation de races et autres phantasmes de ce type.

Le réel handicap de l'humain est que devant le réel succès de quantités de réalisations, il en est arrivé à la conclusion que toute catastrophe était de sa faute et que toute amélioration lui était attribuable.

Contrairement aux autres organismes vivants qui composent avec la nature, nous avons pris l'habitude de la façonner à notre guise, jusqu'au jour où l'addition de tous ces dérèglements nous sera réclamée.

Et cela n'a rien à voir avec Dieu, Allah et tout être soi-disant suprême sorti de nos peurs et imaginations issues d'un autre temps.

Simplement le résultat d'un processus universel qui naît, se développe et meurt suivant des échelles de temps certes différentes  mais néanmoins immuables, que cela nous plaise ou non!.

Signalons enfin que la thèse défendue par les scientifiques impliqués dans le rapport du GIEC dont l'audience médiatique certes largement diffusée ne fait évidemment pas l'unanimité dans le monde scientifique.

Pour rappel:

-SEPP ( Science&Environmental Policy Project) Dr S.F.Singer.

-ESEF ( European Science&Environment Force)

-Rapport des Dr S Baliunas & W Soon.

-Globalwarming

 

Sur le même thème, lire aussi: Ecologie, Big Bang politique?.
http://infotox.skynetblogs.be/archive/2006/11/14/ecologie... 

 

 

Publié dans Société: Ecologie-Santé | Lien permanent | Tags : climat, societe, sciences, infos, actualite | |  Facebook | | | | Pin it! |