15/11/2015

Confiance en soi, votre meilleure autoprotection.

Confiance,Responsabilité,Personnalité,Société.

Développement individuel

L'importance de l'épanouissement personnel, de sa propre identité dépend pour une partie plus ou moins déterminante de l'environnement familial proche, de la localisation et des niveaux de culture et de libertés dévolus aux individus qui leur sont laissés, garantis par les autorités régionales, nationales.
La confiance en soi comme un rempart, une résistance objective et critique à toute tentative de conditionnement susceptible de freiner l'épanouissement individuel au profit d'une pensée de masse qui, plutôt que de promouvoir l'excellence pour chaque individu se satisfait, par intérêt et facilité, au nivellement a minima.
Limiter, contrôler l'expression libre des idées est, a toujours été le credo de tout individu (gourou, guide "spirituel", religieux et sectaire, dictateur politique) qui, par les sanctions corporelles, la stigmatisation de comportements, d'attitudes, d'écrits ou de pensées diverses décrites comme profanes, libidineuses ou contraires aux préceptes d'une secte, d'un groupe soi-disant philosophique ou encore d'une oligarchie politique à connotation religieuse ou non qui s'arroge le droit "divin" de l'intolérance et de l'exclusion.
Avoir ses propres valeurs, les défendre individuellement, les partager au sein d'assemblées publiques, de débats citoyens ou de réunions privées tout en respectant les valeurs contraires d'autrui s'apparente à ce qui était censé se nommer la démocratie mais qui, en partie, à cause de la captation des pouvoirs par des partis qui, progressivement se sont servis d'élections finalement peu représentatives de l'ensemble des opinions et sensibilités individuelles, pour diriger tout un peuple non plus en considération de ses différentes composantes mais bien exclusivement en regard de l'idéologie du parti sorti vainqueur des élections surtout dans des pays dont le système politique permet qu'un parti, un homme somme toute minoritaire en voix finisse par l'emporter seul au lieu, comme il est courant dans d'autres pays de ne pouvoir gouverner que sous la forme de coalitions déjà nettement plus en adéquation avec les aspirations d'une population que ces dirigeants démocratiques se disent prêts à gouverner, à servir...
Chercher à imposer ses valeurs au mépris des aspirations légitimes et individuelles quitte à conditionner les plus fragiles pour en faire des adeptes, des fidèles, des martyrs s'apparente au terrorisme qui se sert de la propagande, de la corruption, de l'isolement et de la terreur pour affirmer une autorité immorale et usurpée.

Conditionnement de masse

Constamment en quête de clients crédules, fragilisés par l'une ou l'autre expérience difficile, douloureuse dont ils n'ont pas su se sortir, notamment par manque de confiance en soi, ces charognards de l'âme et de l'esprit, parés d'appellations aussi fantaisistes qu'illégales se sont, depuis longtemps, emparés de ce créneau rentable.
Avec les profils sur réseaux sociaux, ces "guides" ont maintenant une véritable source intarissable de client(e)s à disposition.
Les plus réceptifs à cette prose simpliste, aussi banale mais bien plus dangereuse que la lecture d'horoscopes ou de maximes populaires, en affichent constamment voire exclusivement car au détriment de toute réflexion ou commentaire personnel et ceci, à longueur de leurs pages-profils les meilleures (ou pires...) images accompagnées du sempiternel petit commandement rassurant mais tellement indispensable à son bien-être!.
Et comme tout recrutement, de partages en partages d'"amis", on voit la contamination se répandre sur des statuts pourtant assez divers en termes de parcours professionnels ou privés même s'il semble bien que le principal point commun soit celui de personnes qui déstabilisées n'ont pas eu la chance ou la force suffisante en soi pour se poser les bonnes questions et qui, rapidement, se sont tournées vers les personnes qui, comme par hasard, les ont rassurées par leur empathie incroyablement spontanée tout en leur apportant pourtant les mauvaises réponses.
Ceci s'apparente bien plus à du conditionnement psychologique d'amateur, contre monnaie sonnante et trébuchante, qu'à une thérapie prodiguée en milieu clinique.
Dans le premier cas, les "soins" s'arrêtent le plus généralement lorsque la personne ne présente plus suffisamment d'intérêts financiers voire sexuels au vu de nombreux cas qui ont fait les gros titres de la presse locale voire nationale pour les plus médiatisés.

Ces mises en condition d'un grand nombre d'individus utilisées par ces groupes qu'ils soient de pensée pseudo-philosophique ou religieuse ont en commun de rechercher, au départ de concepts et d'idées ultra-simplifiés en ce sens qu'ils se doivent d'être accessibles à tous sans que cela ne suscite ni réflexion ni débat, un sentiment de compréhension, d'adhésion auprès de ceux-celles qui se croient ou se sentent isolés, incompris.
Avec un catalogue de maximes basiques, consensuelles dignes de prévisions d'horoscopes généralistes destinées à entretenir l'espoir que tout vous sera enfin possible pour autant que vous adhériez pleinement aux idéaux de votre nouveau groupe si bienveillant à votre égard d'autant que maintenant votre sort, votre avenir est assuré par l'obéissance à la communauté qui vous fait l'honneur de vous accepter et de vous guider!.
Dans un tel contexte d'amour et de compréhension, il vous sera aisé de comprendre que, progressivement mais irrémédiablement, vos centres d'intérêt, votre entourage familial et professionnel auront à s'adapter à vos nouveaux "karmas et chakras" faute de quoi, il vous deviendra évident qu'une distanciation voire d'un rejet d'avec ceux qui, décidément, sont incapables de comprendre la profondeur de la vérité qui vous a été révélée par ces guides, coachs de vie et/ou gourous aux qualifications philosophiques, culturelles, politiques et, pire, scientifiques, aussi inexistantes que ne l'est votre manque de confiance en vous et qui fait l'unique essence de leur succès... et fortune!.

Mise en garde

Comme on vient de le lire, mis à part le milieu dans lequel on vit et duquel il sera plus ou moins difficile de soit s'extraire, soit d'y préserver toute la lucidité indispensable à l'objectivité, il est fondamental de veiller à se "construire" soi-même en harmonie avec ses propres valeurs plutôt que de céder aux diktats, moeurs, coutumes et habitudes d'un groupe quelconque qui utilise, déforme une philosophie à priori respectable en surfant sur un effet de mode qui, ici encore, saura mettre à profit le suivisme, la naïveté de bon nombre d'"adeptes".
On pense entre autres au bouddhisme associé à la sympathique personnalité du Dalai Lama qui, pour certains charlatans, est une mine de richesse plus financière et sexuelle que spirituelle!.
Interview de l'anthropologue Marion Dapsance qui a enquêté durant sept années sur ces pratiques plus que douteuses et à retrouver en cliquant  ICI 
Son livre: Les dévots du bouddhisme.  Lien direct, cliquez  ICI

Ainsi élaborée, préservée, votre existence aura constamment le mérite essentiel, vital de totalement correspondre à vos seules aspirations en vous apportant fierté et satisfaction d'avoir su répondre, non pas à ce que d'autres disent attendre de vous mais bien à ce que vous avez su, d'expériences positives ou non, retirer, engranger d'autant plus si la grande majorité de celles-ci ont été non pas subies mais initiées par vous.
Combien de fois n'a t'on pas été surpris de voir des personnes, parfois proches, douées, instruites, apparemment heureuses seules ou en couples, satisfaites professionnellement, socialement intégrées, paraître subitement déstabilisées au point de remettre tout leur passé et présent en question jusqu'à en détester tout ou partie avec ce sentiment étrange d'avoir perdu le sens de leur vie et de n'avoir finalement jamais su réussir à "profiter" de ce capital dont elles disposaient alors que d'autres, parfois moins favorisées, ont gravi bien plus d'échelons, brillent en société et mordent la vie de façon gourmande.

Si la confiance en soi n'est pas signe ou synonyme d'intelligence, d'assurance de réussite ou de garantie de bonheur, il n'en reste pas moins que son manque induit, a contrario, un handicap qui peut vous priver de l'une ou l'autre valeur qui anime les aspirations de chacun à vivre au mieux une existence terrestre à durée limitée et sans option de retour ou de remise à zéro...
A l'inverse et (presque) autant dommageable pour l'individu et son entourage que l'excès de confiance en soi qui conduirait à la suffisance, l'arrogance simpliste.
Tout en ne confondant pas "confiance en soi" avec individualisme ou auto-détermination même si ces trois concepts proches ne sont pas antagonistes, il convient de souligner qu'au sein d'une société globalisée au fonctionnement qui tend vers une inter-dépendance proche du conditionnement sinon de masse au minimum de groupes bien définis dans lesquels on tente de vous ranger quand ce n'est pas l'individu qui s'échine à en faire partie afin de ne pas souffrir d'un sentiment de rejet, d'exclusion qui ne ferait que renforcer son manque de confiance en soi.
De même, si la quantité de relations amicales et amoureuses voire le chevauchement voulu ou non entre certaines de celles-ci n'est pas signe infaillible du niveau de confiance en soi, ne peut-on le mesurer, au vu de leur qualité et en rapport avec un sentiment de superficialité qui, tôt ou tard, finirait par s'en dégager?.
En définitive, se poser la question de savoir si l'on est acteur ou figurant de nos histoires d'amour et d'amitié ou, autrement dit, quelle est réellement la considération de ceux-celles qui se disent nos ami(e)s, nos amours envers ceux-celles qui, quelquefois, ne paraissent en être que l'objet utile, corvéable mais aussi jetable après usage...
Un authentique chantage aux sentiments dont certain(e)s sont les victimes non consentantes en dépit du fait que le manque de confiance en soi, présent de manière diffuse et parfois très ancienne, les poussera à ne jamais opposer de refus catégorique qui risquerait de les exclure du cercle "magique" dont elles croient avoir besoin pour exister.

Conclusion

Qu'il s'agisse de l'arnaque quasi artisanale aux sentiments amoureux qui abuse de la naïveté de milliers de victimes en souffrance aux seuls fins de les dépouiller financièrement, de l'escroquerie tant morale que, quelquefois, financière dont se rendent coupables tous ces néo-groupes et mouvements de "pensée" qui se targuent d'apporter aux fidèles adeptes un bien-être physique, spirituel au travers d'une pseudo-philosophie illustrée par quantité de maximes et d'adages dignes des meilleurs blagues de comptoirs sans oublier, le summum de la manipulation qui confinerait à l'art si celle-ci ne causait tant de dégâts et de morts et que l'on connait sous les noms de dictatures d'états ou de terrorismes de groupes à connotations politiques, religieuses qui utilisent en les déformant à leurs seuls profits les fondements de théories politiques et/ou religieuses au détriment de toute opposition intérieure que l'on se contentera de massacrer ou extérieure à combattre sans merci, face à toutes ces déviances, la confiance en soi apparait comme principale contributrice à sa propre défense, autonomie et préservation de la qualité primordiale qu'est notre liberté de vivre, de penser et d'agir en son propre nom en contribuant non par obligation ou dépendance mais par choix et volonté à l'essor de la communauté.

Autre article sur ce sujet:
Connais-toi toi-même et tu t'aideras. Cliquez  ICI

Publié dans Société: Comportements | Lien permanent | Tags : psychologie, manipulation, comportements, politique, religions | |  Facebook | | | | Pin it! |

01/11/2015

SexyBabes: 10 New: Laam, Gwyneth Paltrow... nues.

 

Miley Cyrus,Chanteuses,Nues,Photos,Sexy,Actrices,Videos

 

 

 

 

 

.

.

SEXYBABES du mois

.

- 1. Visionnez la vidéo sexy de - Miley Cyrus - (colonne droite dans SEXYVIDEO).

- 2. Parcourez les photos des célébrités suivantes dans (colonne gauche dans Catégories: SexyBabes).

.

SEXYBABES: ACTRICES
Photos:http://infotox.skynetblogs.be/sexy-babes-actrices/

- Gwyneth Paltrow

- Kim Catrall

- Helene de St Père

.

SEXYBABES: TV
Photos:http://infotox.skynetblogs.be/sexy-babes-tv/

- Marie Ange Casalta

- Melissa Bell

.

SEXYBABES: MUSIC
Photos:http://infotox.skynetblogs.be/sexy-babes-music/

- Laam

.

SEXYBABES: SPORTS
Photos:http://infotox.skynetblogs.be/sexy-babes-sports/

- Annika Beck

- Johanna Konta

.

SEXYBABES: TOP MODELS
Photos:http://infotox.skynetblogs.be/sexy-babes-top-models/

- Sophia Cahill

- Eugénie Journée

Publié dans SEXY BABES: Update | Lien permanent | Tags : miley cyrus, sexy, photos, nues, videos, actrices, stars | |  Facebook | | | | Pin it! |

15/10/2015

Economie de partage: Uberisation de la pauvreté!.

economie,uber,société,finances.

.

Introduction

Depuis des décennies, l'économie dite libérale, capitaliste s'est construite en grande partie sur l'initiative privée, la recherche de profits et de performances en termes de conquête de marchés de plus en plus en concurrence mondiale au risque de voir, depuis le début du XXIè siécle, une exacerbation de la quasi guerre économique de certains acteurs économiques peu ou prou soutenus par le pouvoir politique de ces nations elles-mêmes désireuses de profiter d'une potentielle croissance censée amener plus de prospérité à des populations jusque là défavorisées.
Alors qu'auparavant, l'économie probablement "confisquée" par une partie du globe au détriment de l'autre dont richesses et main d'oeuvre étaient captées, utilisées par les pays dits riches, la mondialisation, la diffusion large, surtout via Internet, de l'information visuelle qui aura permis à ces populations délaissées de comparer les niveaux de vie et d'en demander une redistribution, une répartition plus équilibrée tant par l'émigration que par les revendications citoyennes à plus de considérations et de responsabilisation de la part de ceux qui se disaient en charge de leur bien-être alors même que seul celui des "élites" souvent dictatoriales était assuré.

Ceci ayant eu déjà quelques premiers effets non négligeables sur la capacité d'adaptation d'une économie habituée à ne dépendre que des projets et réalisations d'un nombre somme toute limité d'acteurs économiques bien identifiés et en réseau et qui voit le spectre des nouveaux industriels s'élargir de manière telle que, progressivement, la préoccupation première est moins une tranquille expansion qu'une préservation des activités via acquisitions, fusions et restructurations voire l'évitement de faillites toujours plus nombreuses avec, par conséquent, un accroissement continu du chômage qui risque bien de ne décroître non plus grâce à plus d'emplois mais bien à cause d'une population en décroissance voire d'une réduction supplémentaire du temps de travail contraire à cet autre problème qui se fait jour au sujet de la garantie du paiement des retraites futures.

Malgré de nombreux soubresauts non exclusivement liés à des erreurs de gestions d'équipes dirigeantes insuffisamment compétentes dans la vision future de leurs objectifs ou, comme trop souvent stigmatisés par des syndicats prophètes à postériori et autres politiciens pourtant responsables de certains de ces blocages du fait de décisions idéologiques prises à l'emporte-pièce qui s'avèrent contre-productives à l'essor de nouveaux projets quand elles ne minent pas l'expansion, la survie de l'activité économico-financière du pays, on préfère s'en prendre aux actionnaires toujours plus gourmands, aux créanciers-prêteurs sans lesquels, ces groupes industriels seraient bien en peine de prospérer, de conquérir de nouveaux marchés qui, accessoirement, leur permet de maintenir, d'augmenter le nombre de salariés qu'une plus grande implication dans la vie de la société devrait associer à un partenariat de gestion tant dans les orientations d'entreprise que dans un partage des bénéfices sous forme d'actionnariat.
Cette participation engagée aux décisions serait particulièrement la bienvenue pour les représentants syndicaux qui, ainsi, se verraient authentiquement co-responsables des progrès et ou aléas des entreprises plutôt que d'en n'être que les porteurs de faire-part se dégageant immédiatement de toute mauvaise gestion alors même qu'ils se disent les représentants des salariés.

Uber Alles

Mais tout ceci, depuis les applications online des Uber et autres systèmes de "partage" risque bien de n'être que souvenirs et que, dans un avenir fort proche, tout un pan de l'économie du "passé" ne soit balayé par ce qui, dans l'inconscient collectif, semble innovant et profitable à tous.
Sauf que tant que les règles de la concurrence resteront faussées sous prétexte de mondialisation et de marche en avant inéluctable vers un avenir de Bisounours qui se réjouit de faire mordre la poussière à cette économie libérale dite prédatrice et sauvage, en faisant fi de tous règlements et lois, notamment par l'embauche d'employés sous forme d'indépendants alors qu'ils ne travaillent qu'en réseau pour une seule société et aux ordres (missions) donnés par l'application à laquelle ces "indépendants" sont affiliés pour ne pas dire soumis avec pour corollaire de créer ce lien de subordination propre aux contrats d'employés, sujets aux multiples systèmes de protection sociale et autres avantages dont les "contrats ubérisés" se disent, à tort, étrangers afin d'offrir... aux citoyens du monde, tous frères, des revenus complémentaires (que la plupart se gardent bien de déclarer), on feint d'entretenir l'illusion d'obtenir un service sensiblement moins cher voire gratuit par échange offert par un particulier équivalent à une prestation payée à une entreprise déclarée qui assure emplois déclarés et cotisations à l'Etat.
Pour l'anecdote, l'économie de partage, objectivement plus parallèle que de partage connait des succès plus locaux avec, par exemple, l'essor des chambres d'hôtes qui voient des particuliers inexpérimentés, non assujettis aux contrôles d'hygiène et de qualité et dont les revenus engendrés par cette activité annexe semblent quelquefois "oubliés", concurrencer et pour des prestations bien souvent largement inférieures aux prix demandés (en partage, bien sûr!) les hôtels peu ou prou victimes de cette différence de traitement avec des conséquences dommageables pour l'emploi, certes sans commune mesure avec ce que les contrats ubérisés et/ou du style d'Airbnb provoqueront.
Jusqu'il y a peu, lors de restructurations par exemple, chacun se préoccupait des pertes d'emplois engendrées par ce qui apparaissait, pour certains, comme un manque de civisme social et économique.
A présent, plus personne ne semble se poser la question de savoir, lorsque ces économies de partage auront percolé au travers de nos pratiques commerciales, combien de drames sociaux suite à l'accroissement prévisible de faillites, ce détournement commercial aura provoqué.
Chacun, égoïsme à courte vue oblige, y voit son petit intérêt personnel jusqu'au jour où il recevra de son entreprise, un mail, une lettre l'informant que, suite à une baisse du chiffres d'affaires liée, aussi, à cette distorsion de concurrence nouvelle, celle-ci doit se résoudre à sa mise au chômage...
A ce moment là, il faudra espérer qu'Uber and Co seront toujours bien présents pour assurer des revenus suffisants pour lui et sa famille.

A la différence des sites de comparateurs de prix qui, par la forte pression exercée sur les entreprises tant en matière de prix que de qualité offerte, contraignent certaines de ces sociétés à plus de vigilance notamment en matière d'optimisation des coûts, de qualité des services, sans que forcément, comme il risque bien de se produire avec les sites de partage, l'avenir des salariés, la rentabilité suffisante de l'activité du secteur ou de l'entreprise ne soit plus assuré.

Alors, bien évidemment que la société, son économie doit évoluer sans quoi il n'y aurait ni progrès ni création de richesse mais faut-il encore se poser la question de savoir si la mondialisation doit se faire au détriment de règlements essentiels à la saine concurrence et qu'au demeurant, non à titre de frein aux innovations mais bien au mérite d'assurer à tous les acteurs réels ou virtuels un socle suffisamment équitable en droits et devoirs quels qu'en soient les lieux d'exploitation ou d'administration sans quoi ces mutations, qu'autrefois la durée nécessaire dans le temps pouvait globalement absorber, se produiront si rapidement que l'accroissement du chômage risque bien de devenir la seule courbe ascendante au sein d'une économie en perte de tous repères, à l'instar de l'irresponsabilité politique des élus qui, mais ceci est un autre débat (voir lien ci-dessous), croient réguler ces bouleversements financiers, économiques, alors qu'ils ne contribuent par leurs errements idéologiques qu'à les aggraver.
Car, faute d'un minimum de courage politique dont la plupart des élus semblent démunis au point de ne réagir (et encore...) qu'à la suite de troubles, conflits voire drames humains au lieu d'anticiper, par la concertation avec les secteurs concernés, les aménagements à mettre en oeuvre afin d'intégrer au mieux ces nouveaux acteurs déjà connus de par le succès qu'ils connaissent ailleurs dans le monde, les "élites" politiques se satisfont d'un climat de tensions et de plaintes en justice qui, indirectement, fait gagner du temps à ces décideurs qui n'osent prendre leurs responsabilités face au risque de mécontenter une tranche d'un électorat qui leur serait favorable.
Et en ces temps de disette d'adhésion et de soutien d'électeurs au monde politique...!.

Notons que si rien n'est fait pour réduire cette distorsion de concurrence, il ne faudra pas, une fois de plus, fustiger les marchés économiques qui, eux, sauront trouver la solution quitte à mettre en faillite nombre de sociétés pourtant rentables mais fonctionnant sur base de contraintes sociales, environnementales bien trop déséquilibrées vis-à-vis de ce que d'aucuns s'obstinent à définir de "nouvelle" économie, histoire de ringardiser ceux qui tenteraient d'en pointer les débordements inadmissibles.
De même qu'il ne faudra pas feindre l'étonnement lorsque ceux et celles qui vont jusqu'à risquer des dommages matériels voire corporels afin d'exercer ces "nouveaux" métiers pour assurer quelques revenus complémentaires ne soient, au final, les seules victimes d'un système parallèle qui a vocation à profiter d'un manque d'encadrement dont la responsabilité n'est, ici encore, non pas à leur attribuer mais bien à ceux qui se disent responsables et payés à cet effet par les citoyens qui, il est urgent de se poser la question, feraient bien de leur demander des comptes!.
Sauf à tolérer, inciter une partie de la population, certes probablement moins courageuse que celle qui s'acharne à accepter de telles conditions de travail à se satisfaire discrètement... de rentrées grises provenant, parait-il, de greniers qui, pour certains, vu le nombre d'objets et la durée de leur présence sur des sites type Ebay, doivent atteindre la taille de dépôts d'enseignes de la grande distribution...

Alors, les grands discours sur la mutation naturelle, indispensable de l'économie qualifiée de nécessaire, utile et surtout inéluctable, qui, intellectuellement lors de débats, de thèses de conférences, peuvent s'avérer intéressants à suivre, alimenter et à commenter, ne devraient pas cacher l'évidence que tout changement, bouleversement réalisé au détriment de règles claires, communes se solde rarement par une avancée profitable au bien-être de la grande majorité de ceux qui en dépendent.

Autre article à lire
Finance et Politique: le divorce.  Cliquez sur ce lien  ICI

 

L'article: Economie de partage: Uberisation de la pauvreté! fait partie de la sélection AGORAVOX site sur lequel vos notes et commentaires sont les bienvenus en cliquant sur ce lien:  ICI

Publié dans Société: Economie-Finances | Lien permanent | Tags : economie, uber, société, finances | |  Facebook | | | | Pin it! |

01/10/2015

SexyBabes: 10 New: Valerie Bonneton, Amy Smart... nues.

 

stars,nues,actrices,photos,sexy,videos,vida guerra

 

 

 

 

.

.

SEXYBABES du mois

.

- 1. Visionnez la vidéo sexy de - Vida Guerra - (colonne droite dans SEXYVIDEO).

- 2. Parcourez les photos des célébrités suivantes dans (colonne gauche dans Catégories: SexyBabes).

.

 

SEXYBABES: ACTRICES
Photos:http://infotox.skynetblogs.be/sexy-babes-actrices/

- Valerie Bonneton

- Amy Smart

- Sophie Rundle

.

 

SEXYBABES: TV
Photos:http://infotox.skynetblogs.be/sexy-babes-tv/

- Jill Vandermeulen

- Claire Chazal

.

SEXYBABES: MUSIC
Photos:http://infotox.skynetblogs.be/sexy-babes-music/

- Katy Perry

- Shakira

.

SEXYBABES: SPORTS
Photos:http://infotox.skynetblogs.be/sexy-babes-sports/

- Malou Ejdesgaard

.

SEXYBABES: TOP MODELS
Photos:http://infotox.skynetblogs.be/sexy-babes-top-models/

- Lara Bingle

- Izabel Goulart

.

 

Pour rappel: TOUTES les photos sont dans SEXYBABES (colonne gauche sous Catégories)

Publié dans SEXY BABES: Update | Lien permanent | Tags : stars, nues, actrices, photos, sexy, videos, kezia noble | |  Facebook | | | | Pin it! |

15/09/2015

Maux et Mots d'amour?!.

amour,societe,comportements,mariages,divorces,couples.

.

Un beau roman, une belle histoire...

Combien de romans, de chansons, de films décrivent-ils ce miracle humain censé transformer ce qui jusqu'alors n'était qu'un parcours chaotique d'une vie triste presqu'inutile en une fusion pétillante de deux êtres réunis afin de réaliser ce pour quoi nous serions programmés pour une durée illimitée que seule la mort pourrait briser.
Bien évidemment, la plupart d'entre nous a bien conscience de par ses expériences personnelles que nombre de ces histoires fortes, passionnées, insuffisamment réfléchies ne durent que le temps de quelques satisfactions de besoins sexuels trop longtemps inassouvis.

Avec les précautions d'usage de langage obligatoires liées au constat incontournable que toutes les glorifications de couples heureux ont visé, jusqu'il y a peu, les hommes et femmes hétéros tant au travers des oeuvres artistiques que commerciales (publicités), l'évolution des moeurs et des tolérances envers celles-ci nous oblige à relativiser ce schéma "idéal" d'unions à connotation procréatrice passée.
Ce qui, soit dit en passant, complique singulièrement le travail d'un ciblage publicitaire au sens large qui se voit fortement incité à ne pas marginaliser, offenser une frange de la population qui ne se reconnait pas dans ces représentations idylliques du couple homme-femme hétéro pourvoyeur d'une descendance apte à transmettre le nom et l'assurance d'une relative prospérité continue en vue de notamment maintenir un niveau de financement des retraites de ces couples que les Etats ont largement favorisés, parfois même décorés.

Rencontrer l'amour

Les schémas pour ne pas dire scénarios qui initient les rencontres "amoureuses" destinés à permettre la formation d'un couple ne sont jusqu'ici, pas d'une originalité ou d'une inventivité extraordinaire et ont plutôt tendance à se perpétuer de générations en générations d'une façon, somme toute, classique au point que l'explication des échecs bien plus nombreux que les succès réside probablement, une fois encore, dans la distorsion entre le besoin essentiellement sexuel et le besoin de complicité basé sur la compréhension, l'intérêt sincère pour la personne qui ne partage pas qu'un corps...
Et ce ne sont pas les nouveaux moyens de communication, de réseaux sociaux et/ou formules factices de rencontres programmées, convenues qui ont modifié ce constat quelque peu décevant si on manque plus de réalisme que de romantisme.

Mythe de l'amitié-amour

S'il y a bien un mythe qu'il convient de détruire, c'est bien celui de ce vieux débat récurrent qui voudrait qu'une relation uniquement amicale dénuée de tout attrait sexuel puisse survivre entre deux êtres aux orientations sexuelles compatibles.
Par facilité et pour (encore) n'évoquer ici que la relation homme-femme hétéros (les autres orientations sauront s'adapter et se reconnaître au travers de leurs rôles respectifs!), comment, et chacun(e) peut en faire l'expérience, croire un seul instant qu'une femme au physique plaisant qui explicitement propose à n'importe lequel de ses "amis" de passer un moment agréable destiné à la réconforter surtout si son couple traverse une période difficile se verrait opposer un refus poli.
Ecartons l'hypothèse de la peur lâche masculine habituelle d'une trop grande mise en danger pour lui-même et soyons convaincus que ces belles amitiés voleront en éclat aussi rapidement que les vêtements sexy de l'amie sincère!.

A l'inverse, il sera moins évident pour une amie de céder aussi facilement à ce genre de propositions faites par un ami qui jusqu'alors se disait sincère et fiable.
Moins évident ne voulant pas dire impossible même s'il est certain que les besoins, les pulsions masculines sont moins contrôlées et ce ne sont pas les multiples cas de viols (rarement féminins!) qui contrediront ce constat.

Finalement, les cas exceptionnels de refus ne sont liés qu'à une orientation sexuelle différente ou à un physique véritablement disgracieux... quoique sur un malentendu...!.
Ici, une mise en garde s'impose à toutes celles qui seraient tentées de mettre tel ou tel ami à l'épreuve car, suivant qu'elles soient célibataires, divorcées avec/sans enfant(s) ou en couple, les risques de mise en danger, de déceptions, de sentiments de trahison seront toutefois soumis à la disponibilité qu'elles auront à offrir à ces amis fidèles qui, sans nul doute, sauront apprécier ces petits plaisirs faciles, gratuits exécutés, pour les plus pervers avec le sentiment de rendre service à une amie à la limite de la dépression ou en proie à quelques questionnements amoureux, existentiels auxquels ces amis si chers s'acquitteront au service minimum d'asséner quelques non-réponses suffisamment évasives pour ne pas s'engager hormis la satisfaction de se savoir indispensable à l'équilibre perdu de l'amie quelque peu égarée...
Qu'y a t'il de mieux pour un homme isolé ou non de pouvoir ainsi avoir l'assurance d'échapper à sa propre banalité en confortant une personne amie d'autant plus si celle-ci fut dans un passé plus ou moins récent sa compagne d'un soir ou de quelques mois, années.
Entre individus qui se connaissent, se sont évaluées et appréciées, il est difficile d'imaginer que comme le dit l'expression populaire, l'occasion fait le larron.
Ici bien plus encore que lors d'amitiés fortuites non sexuellement consommées, les statistiques confirment que tant de couples ont connu un échec cuisant à la suite d'incartades commises à la suite de trop grandes et nombreuses complicités "amicales" anciennes lors de sorties, de vacances en groupe.

Car, il est rare, exceptionnel et c'est ce qui en fait d'ailleurs la beauté de vivre une histoire d'amour sincère et véritable d'autant si celle-ci se produit de façon totalement improbable, non programmée voire à l'encontre de ses attentes personnelles d'autant plus si les êtres qui se font surprendre par cette idylle ont un passé riche d'expériences, de joies et de déceptions qui s'il préserve le goût du romantisme leur évite de succomber à l'illusion d'une énième aventure.
C'est pour ce type de complicités extraordinaires, bien au-delà des plus beaux romans ou fictions d'amour que la vie d'un homme, d'une femme, à qui ce cadeau est offert, vaut sincèrement la peine d'être vécue... pleinement, sans retenue ni tabou.

Note de l'auteur:
Si vous estimez que vous vivez une véritable, magnifique histoire d'amour partagée, le conseil sera d'éviter au maximum de vous laisser perturber par des "amis" véritables piques-assiettes de votre bonheur qui, en fonction des opportunités, sauront opportunément, hypocritement squatter votre cocon au fil éventuellement de conseils, de mises en garde, d'évaluations de la qualité (selon leurs notes) du couple que vous formez avec cet "autre".

Publié dans Société: Comportements | Lien permanent | Tags : amour, societe, comportements, mariages, divorces, couples | |  Facebook | | | | Pin it! |