12/12/2006

Anno 2006 : Retro-Memo .

Que retenir de 2006

 

JANVIER

--------------    

IRAN. Annonce la reprise sine die de la recherche nucléaire pacifique stoppée depuis deux ans.

FRANCE. Levée par le Président J Chirac de l'état d'urgence décrété suite aux émeutes dans les banlieues principalement à Paris.

ISRAEL. Hospitalisation du Premier ministre A Sharon suite à une très grave attaque cérébrale.

CHILI . Elections présidentielles donnent la victoire à la candidate de gauche M Bachelet.

EUROPE . La société Mittal Steel basée à Luxembourg et dirigée par l'Indien L Mittal lance une OPA sur sa concurrente Arcelor et se prépare à une intense lutte en vue d'acquérir cette société Franco-Européenne.

 

0,,1858794_1,00

 

 

 

 

 

 

 

 FEVRIER

----------------

PALESTINE . Le Président de l'Autorité déclare qu'il n'autorisera pas la mise en place d'un gouvernement d'alliance Fatah/Hamas si ce dernier ne reconnaît pas l'existence d'Israel.

MONDE . Suite à des publications de caricatures du prophète Mahomet dans un journal danois, de grandes manifestations hostiles à l'Occident sont organisées par les musulmans dans de nombreux pays du monde.

FRANCE . Un premier cas de grippe aviaire (virus H5N1) se déclare dans l'Union européenne.

IRAK . Quotidiennement, des attentats provoquent de nombreuses victimes civiles parmi la population tant chiite que sunnite.

 

MARS

---------   

USA . Accord de coopération avec l'Inde, non signataire de l'accord de non prolifération (TNP), en matière de nucléaire civil.

RUSSIE . Le gouvernement russe transmet au gouvernement britannique une demande d'extradition de B Berezowski qui réside à Londres en exil.

IRAK . Lors du procès organisé par le gouvernement irakien soutenu par les Américains, l'ex Président S Hussein déclare être responsable de la décision du commandement de la Révolution qui a conduit à la mort de 148 villageois chiites.

PAYS BAS . Mort suspecte de l'ex Président de Serbie et de la Fédération Yougoslave S Milosevich dans sa cellule dans l'attente de la conclusion du procès intenté par la communauté internationale pour crimes de guerre.

ISRAEL . Victoire du parti Kadima créé par A Sharon quelques mois avant son accident cérébral et dirigé par E Olmert qui devient le nouveau Premier ministre. 

 

imagesCAI0Q523

 

 

 

 

 

 

 

AVRIL

----------

FRANCE . Retrait par le gouvernement de D de Villepin du contrat dit de première embauche fortement contesté depuis son annonce en Février.

ITALIE . Victoire aux élections législatives de la coalition de gauche emmené par R Prodi aux dépens de l'ancien Premier ministre de droite S Berlusconi.

RDCONGO . En vue de garantir la tenue d'élections démocratiques, l'Union européenne est autorisé par les Nations Unies à soutenir les forces de la MONUC.

BELGIQUE . Nouvelle émotion populaire suite au meurtre d'un "jeune" en plein jour à la gare centrale pour permettre le vol d'un baladeur MP3.

 

Romano-Prodi-1

 

 

 

 

 

 

 

 

MAI

------

USA . Signature d'un accord avec la Lybie, toujours dirigée par Kadhafi, en vue de la reprise d'échanges diplomatiques normalisés.

ITALIE . Mise en place du nouveau gouvernement dirigé par R Prodi.

INDONESIE . Violents tremblements de terre causant des pertes humaines importantes estimées à plus de 4000 personnes.

FRANCE . Dernier match au Stade de France pour Z Zidane qui met un terme à sa carrière de joueur de football.

 

imagesCANU19OB

 

 

 

 

 

 

 

JUIN

_____

 

PEROU . Après un exil forcé par le Président Fujimori en 1992 et une courte défaite lors de son retour face à Toledo, A Garcia accède à la présidence.

PHILIPPINES . Abolition de la peine de mort par décision de la Présidente G Arroyo.

EUROPE . Victoire du sidérurgique Mittal Steel qui prend le contrôle d'Arcelor.

PALESTINE . Accord de gouvernement entre le Fatah et le Hamas censé permettre les versements d'aide financière étrangère, principalement Europe/USA, partiellement interrompus suite à l'impossibilité de réunir les deux principales composantes du régime palestinien.

 

imagesCAJ8YQVH

 

 

 

 

 

 

JUILLET

-------------

MEXIQUE . Aux élections présidentielles, le parti conservateur de droite dirigé par F Calderon enregistre une très courte victoire et accède au pouvoir.

COREE du NORD . Ce pays procède à des tirs de missile dont certains se rapprochent des côtes japonaises et provoquent une réprobation de la communauté internationale inquiète mais aussi impuissante face à ce nouveau défi coréen.

ALLEMAGNE . Aux tirs au but , l'Italie bat la France et devient Championne du Monde de football.

LIBAN . La capture de deux soldats israeliens par le Hezbollah déclenche une opération d'invasion partielle du Liban dans sa partie sud par l'amée israelienne.

 

AOUT

---------

CUBA . Suite à l' hospitalisation de F Castro, le pouvoir cubain est provisoirement transféré à son frère Raul Castro.

LIBAN . Malgré d'intenses et destructeurs bombardements iraeliens sur le sud Liban dont le déroulement met en évidence une forte et efficace résistance du Hezbollah , le Premier ministre E Holmert sous la pression internationale et devant le relatif échec de cette campagne se décide à retirer les troupes israeliennes permettant aux forces armées libanaises de reprendre le contrôle de cette partie du Liban.

 

 

imagesCAJ9YLMQ

 

 

 

 

 

SEPTEMBRE

-------------------

USA . Commémoration du cinquième anniversaire des attentats sur les tours jumelles du World Trade Center.

ESPACE . La première touriste de l'Espace , A Ansari , décolle de Baïkonour pour un voyage de dix jours.

JAPON . Suite aux élections S Abe, leader du Parti libéral démocratique , devient Premier Ministre.

THAILANDE . Un coup d'état militaire destitue le Premier ministre qui était en voyage à l'étranger.

INTERNET . Naissance d'INFOTOX, Weblog magazine.

 

OCTOBRE

----------------

INTERNATIONAL . Des sanctions sont votées par l'ONU suite aux récents essais nucléaires réussis par la Corée.

IRAK . Signature par les principaux dignitaires religieux irakiens chiites et sunnites d'un accord visant a mettre fin aux exactions et attentats quotidiens ainsi qu'à la libération de tous les otages musulmans ou non.

 

NOVEMBRE

-------------------

 

USA . Victoire du parti démocrate aux élections qui obtient la majorité tant à la Chambre des Représentants qu'au Sénat.

Démission de D Rumsfeld considéré comme le principal instigateur de l'invasion qui apparaît maintenant aux yeux des Américains comme un véritable échec ayant causé des centaines de milliers de morts irakiens mais aussi plus de trois mille morts de militaires américains avec pour ultime résultat de plonger l'Irak dans la guerre civile et confessionnelle.

FRANCE . Désignation , après un premier tour où trois candidats socialistes s'affrontaient , de S Royal à la candidature pour l'élection présidentielle de 2007.

LIBAN . Assassinat du ministre chrétien P Gemayel lors d'un déplacement à Beyrouth provoque la consternation dans la communauté internationale qui désigne le pouvoir syrien comme principal responsable de ce crime sans que pour autant il n'existe de preuves matérielles corroborant cette thèse.

 

250px-Segolene_royal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DECEMBRE

------------------

CHILI . Décès de l'ex Président Pinochet poursuivi depuis la fin des années 90 par la justice de certains pays dans lesquels des chiliens avaient déposés des plaintes pour torture, disparitions et meurtres à l'encontre le général Pinochet.

LIBAN . La légitimité du gouvernement élu est remise en cause essentiellement par le Hezbollah qui soutient d'imposantes manifestations de rue visant à destituer l'actuel gouvernement.

INTERNATIONAL . Après quatre mois de tergiversations et de déclarations péremptoires en tous sens, l'ONU décide de prendre des sanctions minimales envers l'Iran en raison de sa supposée volonté de se doter de l'arme nucléaire.

IRAN . Un seul jour sera nécessaire à l'Iran pour répondre aux sanctions onusiennes en annonçant l'accélération de la mise en place de son programme nucléaire.

IRAK . Exécution par pendaison de S. Hussein.

 

 

31/12/2006

_____________________________________________________________

 

M E I L L E U R S   V O E U X  pour  2 0 0 7.

_____________________________________________________________                         

Publié dans Société: Evolution | Lien permanent | Tags : google, retrospective, wikipedia, yahoo, 2006-2007 | |  Facebook | | | | Pin it! |

07/10/2006

Colonisation: C Q F D.

 

societe,colonisation,actualite,infos.

 

 

Introduction

Depuis une dizaine d'années, nous assistons à un réexamen assez revendicateur, contestataire et résolument négatif du passé colonial de l'Europe.

Cette critique de notre politique extérieure passée qui a contribué à notre expansion associée à l'incessante remise en cause de nos valeurs culturelles laïques et démocratiques atteint visiblement les objectifs de déstabilisation fixés.

 

Colonisation : origines

A l'examen de l'évolution humaine depuis son origine et dont, de ce point de vue, la colonisation n'est qu'un épisode, les progrès de notre société ont toujours été l'oeuvre de quelques individus nantis ou simplement aventuriers curieux et avides d'explorer des nouvelles contrées et soucieux de vaincre les peurs ou échecs passés.

Tous les peuples motivés par un besoin intense de découvertes et dont l'horizon ne se limitait pas à la lisière d'une forêt ou au franchissement d'un littoral sont devenus des colonisateurs et, à défaut de créer un "colonisatomètre"! sorte d'échelle sur laquelle on évaluerait les dégâts respectifs causés par les invasions grecques, romaines, perses, ottomanes et la liste est plutôt longue, il est évident que tout changement induit des aspects négatifs mais aussi des avancées positives qu'intellectuellement il serait malhonnête d'ignorer.

 

Colonisation : Europe barbare?

 

En préambule, autant les commémorations de certains événements lointains peuvent paraître plus obsolètes que nécessaires à la mémoire historique collective, autant nous inciter à se battre la coulpe pour des faits et des actes "commis" par nos ascendants et ancêtres comme, à titre d'exemple, la réintroduction de l'esclavage par Napoléon nous semble quelque peu exagéré.

 

Doit-on cautionner les thèses aux limites du "révisionnisme" qui occultent tous les côtés positifs qui, au départ de l'exploitation minière sur le continent africain, avaient permis de créer quantités d'infrastructures routières, portuaires, médicales et scolaires .

Bien sûr, la mise en avant de l'apartheid sous des formes plus ou moins marquées dans certains de ces pays ne nous glorifie pas.

Toutefois, sans que ceci justifie cela, n'a t-on pas de ce fait contribué, si peu que ce soit, à l'éducation des enfants voire des habitants de ces pays?.

Heureusement tous les sujets sont loin d'être aussi sensibles mais ne serait-il pas équitable de reconnaître à ceux qui, au péril de leur vie et dans des conditions de départ et d'installation sur place peu enviables, ont développé, pacifié tout un continent que d'aucuns appellent le "berceau de l'humanité" mais qui, pour pas mal de ces ex-colonies, semble revenu à des "balbutiements de nouveaux-nés" avec son lot incessant de massacres, d'épurations ethniques, tout ceci quelques années seulement après l'acquisition de l'indépendance et l'expulsion de ces vils exploiteurs.

Que reste t-il des infrastructures laissées sur place?

Hormis les fastes affichés par quelques chefs de guerre autoproclamés chefs d'état, le peuple dont ils sont issus profitent-ils d'un niveau raisonnable de scolarité et d'une qualité de soins minimale?

Poser la question, c'est probablement y répondre!.

Sans les aides humanitaires et autres dons subitement réclamés au nom de la solidarité bien comprise, ces peuples dont certains représentants expatriés dans nos régions nous reprochent tant de choses passées seraient dans une misère encore bien plus inextricable alors qu'une exploitation des richesses du sol raisonnée et exempte de corruptions assurerait un niveau de confort suffisant.

Un exemple de triste circonstance est fourni par l'absence totale de solidarité africaine envers les peuples "frères" en difficulté qui composent leur continent.

De famines en massacres (Soudan Darfour), les populations abandonnées par leurs dirigeants n'ont de cesse que d'implorer l'aide des pays occidentaux qui en ces circonstances ne sont plus perçus comme de vils colonisateurs!.

Par conséquent, comme en toute chose, il est facile de reprocher quantité de méfaits, de dysfonctionnements passés avec le recul du présent et surtout cela évite à ceux qui font la liste de ces reproches d'avoir à se justifier de leurs propres responsabilités et incapacités à améliorer, hormis leur propre confort, celui de ces concitoyens qu'ils prétendent défendre...

 

 

La tyrannie de la pénitence (Bruckner pascal .Ed:Grasset)

------------------------------------------------------------------

 

Dans son dernier livre dont les références sont reprises ci-dessus, Pascal Bruckner analyse ce phénomène de mise en question du passé colonial de la France.

Il a l'audace pour certains de relever que notamment il est normal de trouver des mosquées à Rome alors qu'aucune église n'est présente à La Mecque.

Et pourtant, relève t'il, c'est en France, pays laïque dans une Europe originellement chrétienne que l'on revendique le droit d'afficher son appartenance aux différentes religions.

Les récentes émeutes violentes et meurtrières provoquées par les caricatures de Mahomet ou l'étude de textes anciens entamée par Benoît XVI n'en sont que la triste partie visible.

De même , un chapître de ce livre est consacré à ce qui s'apparente à du racisme inversé et bizarrement toléré, à savoir celui exercé par les allochtones envers les autochtones notamment au travers d'artistes!rappeurs subventionnés qui incitent leurs frères? à "baiser la France comme une salope" et autres rimes de même élégance relevées par l'auteur.

 

Conquête spatiale

Pour terminer sur une note légère, nous conseillons vivement aux nations qui explorent l'espace de rédiger au plus vite un document par lequel ils présentent leurs excuses, par avance, à tous les organismes vivants qu'ils risquent de perturber au travers de cette nouvelle colonisation!.

 

 

 

 

 

 

Publié dans Société: Evolution | Lien permanent | Tags : societe, colonisation, actualite, infos | |  Facebook | | | | Pin it! |

01/10/2006

Racisme: Concert de fausses notes.

 

societe,racisme,politique.
.

 

 

L'impudence des discours.

 

 

Sujet délicat et chargé de non-dits, la lutte contre le racisme, encore faudrait-il parler des racismes, est comme à chaque échéance électorale opportunément réactivée.

En décalage avec le vécu quotidien d'une proportion croissante de la population que l'environnement du logement et la précarité ou l'absence d'emploi fragilise, un certain nombre d'élus, au nom du "politiquement correct", relèvent la richesse de la multi-culturalité sans vouloir se rendre compte que celle-ci s'affiche principalement dans la pauvreté de certains quartiers et banlieues.

Pour ceux dont la vie à tout le moins difficile est en plus soumise aux dictats de l'un ou l'autre au bas de leurs immeubles, ce genre de discours est plus aveugle que le candidat français censé représenter les thèses extrémistes à combattre.

Que la tolérance et le rejet de la discrimination soient des valeurs essentielles ne choquera personne jouissant d'un minimum de capacités intellectuelles et dont le niveau de vie permet de ne justement pas résider dans ces quartiers mais qu'à l'occasion d'un concert ou d'une manifestation "colorée", il pourra lors de quelques journées par an, à l'instar de la mission autrefois dévolue aux classes favorisées d'aider les plus pauvres, se sentir utile au mieux-être de la société avant de s'en retourner à ces habituelles préoccupations.

 

Quels racismes ?

 

Parler continuellement de multi-culturalité en occultant d'évoquer le multi-racisme, à savoir que celui-ci est loin de se manifester uniquement, comme il est trop souvent dit, des autochtones envers les allochtones (terme hypocrite désignant les étrangers plutôt musulmans) mais bien plus en fonction de rapport de forces en perpétuelle évolution qui de ce fait complexifient les données de ce fléau en ne permettant pas aux autorités d'y remédier rapidement, ce dont profitent les individus parfois volontairement en marge de la société afin de s'adonner à l'économie souterraine...

 

A défaut de rentrer dans le vif du débat, on s'efforcera de contourner le problème en pointant la fracture sociale et maintenant technologique ou encore les limites de l'expression des libertés censées ne pas heurter les susceptibilités de telle ou telle communauté.

La confrontation des idées via le dialogue n'est plus de mise et ce, paradoxalement, au moment où les moyens de communication sont aussi répandus et ouverts à presque tous de par le monde.

A l'opposé, les opinions se radicalisent et la violence que, pudiquement on qualifie de sentiment de violence, s'accroît globalement et ne régresse que localement au prix d'une répression sécuritaire dont la seule évocation hérisse un grand nombre de concitoyens dont le cadre de vie n'est en règle générale pas détruit ou dégradé quotidiennement.

 

La fin du racisme

 

 

A l'épreuve du temps, les racismes disparaissent d'eux-mêmes ou évoluent d'ethnies ou de groupes sociaux au fur et à mesure de la progression des niveaux de vie et surtout intellectuels des citoyens.

A titre d'exemple, souvenons-nous des racismes multiples entre les pays européens qui ont disparus.

A un degré moindre, on notera que la différence de traitement social infligée aux femmes s'est considérablement réduite sous quelques réserves préoccupantes en relation avec de nouvelles tensions cultuelles et communautaires qui ont toutes les chances de se renforcer dans les prochaines années faute de respect des lois démocratiques et absence de sanctions.

 

Choix de société

 

Le racisme fondé sur l'origine raciale reste électoralement très porteur dans ce qu'il est, en somme, assez marginal en comparaison du racisme sur base de la pratique très affichée de la foi ou croyances quelconques et ceci surtout dans des pays pour lesquels la laïcité est un pilier fondateur des constitutions.

L'affirmation de la suprématie de la foi sur les lois "civiles" impliquant ouvertement que seul  compte le respect de la religion tend à réinstaurer les différences entre les êtres en fonction de leur sexe et/ou la pratique de la religion.

Il s'agira de mesurer au fil du temps la capacité de nos dirigeants à exprimer clairement des principes essentiels de droits et devoirs d'une vie en commun dans le maintien des démocraties qui faute d'une stricte application  nous précipiterait dans une redoutable guerre des mondes

La glorification de sentiments et principes généraux nobles ne sera alors que vague souvenir de temps révolus. 

Resteraient les concerts de bons sentiments...

 

 

Publié dans Société: Evolution | Lien permanent | Tags : societe, racisme, politique | |  Facebook | | | | Pin it! |

29/09/2006

Femmes, reines de l'arêne politique ?

cicciolina

 

 

 

 

.

.

Cicciolina. 

BREF HISTORIQUE

 

Trop longtemps considérées comme des sous-hommes aux multiples devoirs mais privées de droits, les sociétés pour lesquelles la liberté démocratique est, pour quelques temps encore, une valeur essentielle ont tardivement octroyé le droit de vote qui progressivement permet aux femmes de s'affirmer politiquement.

Si l'on considère qu'elles représentent la majorité des citoyens, il était urgent et légitime que les femmes revendiquent les places jusqu'alors dévolues aux hommes.

 

Cependant, les résultats sont encore loin d'être atteints car d'une part, l'attention des électeurs mais aussi celle des électrices se focalise plus sur l'attrait physique des candidates que sur leur aptitude à défendre des idées et propositions et d'autre part, l'instauration de "quotas" plus appropriés dans les domaines agricoles et laitiers n'ont que très partiellement réussi à rééquilibrer les diverses assemblées.

Les remarques de plusieurs élus et parlementaires masculins relevant en public les caractéristiques plastiques de ces candidates ne contribuent guère à la saine confrontation des idées.

 

LE FOND ET/OU LES FORMES

 

 

Néanmoins, ne doit-on pas regretter que, sur un plan intellectuel stricto sensu bon nombre de candidates et quelques élues se promeuvent en tracts et affiches dans des tenues et poses que ne renieraient pas les pages centrales de légendaires magazines de charmes féminins. 

Bien au-delà d'une efficace campagne de marketing pour laquelle l'image se doit d'être convaincante et non aguichante, ces candidates entretiennent, au travers de clichés au demeurant fort agréables, la confusion des genres et une certaine dévalorisation de la gent féminine qui aspire à des mandats politiques. 

 

BLANC-SEING ou SEIN BLANC

 

 

En politique et plus généralement pour ce qui relève de l'espace publique d'une femme politique, le choix n'est pas réduit entre le port de tenues les couvrant de la tête aux pieds et le bikini.

Le défi consiste à pouvoir jouir d'une vie qui ,par la présence désirée ou non de papparazzi et à la chasse aux scoops, s'avère de moins en moins privée surtout pour les femmes.

 

En conclusion,les mentalités ont évoluées mais des prémisces de restriction de libertés se font de plus en plus pesantes et dans ce contexte qui semble s'affirmer, les plus susceptibles de se voir pénalisées sont, à l'évidence des faits, les femmes dont la liberté revendiquée heurte certaines susceptibilités toute masculines.

 

Aux candidates de tous pays...  

 

 

 

  

 

   

Publié dans Société: Evolution | Lien permanent | Tags : international, politique, societe | |  Facebook | | | | Pin it! |

23/09/2006

Déresponsabilisation publique & privée

 

éducation

 

 


.

.

.

 

DOMAINE POLITIQUE

 

Dès la moitié du XXème siècle, l'organisation des pouvoirs se référait à une figure géométrique de type pyramidale dans laquelle chaque niveau de pouvoir agissait de manière autonome et responsable.

Le peuple, au travers de référendum ou d'élections rapprochées, sanctionnait les élus coupables de fautes de gestion.

 

Ce schéma n'est plus guère en place qu'aux Etats-unis où les différents états jouissent encore d'une relative autonomie de fonctionnement en matière de loi et de gestion des infrastructures.

Les compétences fédérales étant préalablement bien délimitées.

 

En Europe "occidentale", la pyramide a fait place à un cercle dans lequel on multiplie les lieux de décision en contribuant par l'engagement considérable de fonctionnaires à la dilution et/ou à l'opacité de la moindre résolution obtenue après un laps de temps tel que les données du problème à l'origine des discussions sont obsolètes ou modifiées.

 

Pour peu que les intérêts partisans ou nationaux s'invitent dans les études d'incidence, projets et autres débats, on en arrive très vite à ce qui caractérise le mieux la "construction ! politique" de l'Europe, à savoir une paralysie intolérable dont les conséquences tant budgétaires (dernier exemple:les différents sièges européens) qu'en termes d'image s'avèrent catastrophiques sans que cela ne gêne grand monde.

En fait, ce système de non-gestion dont la dissémination et l'interdépendance permet de maintenir en place des éléments dont l'efficacité individuelle se trouve anihilé par la parcellarisation des unités fonctionnant tel un puzzle de cent mètres carrés à composer avec des pièces nanométriques.

 

DOMAINE PRIVE

 

De manière troublante ce qui vaut pour le système politique prévaut aussi dans la sphère privée.

Si l'on s'attarde sur ce qui devrait ressortir de notre première responsabilité et qui concerne l'éducation des enfants qui ne sont que l'image de la prochaine génération, on constate un renoncement à exercer une autorité empreinte de l'exemple autrefois teinté de référence à la volonté de s'insérer au mieux des performances et aptitudes de chacun.

La notion de travail conduisant à l'aisance financière est pour beaucoup des moins scolarisés de nos sociétés remplacées par l'argent obtenu rapidement en recourant à des comportements délinquants dont la violence sur les personnes en ce compris celles issues des mêmes communautés et qui subissent plus qu'elles ne cautionnent.

 

Ces comportements qui profitent de la faiblesse de répression de nos démocraties n'en sont qu'au début de leur prolifération et les derniers soubresauts français en sont l'illustration.

Toute action visant à démanteler ces réseaux est automatiquement taxée de manoeuvre politicienne à connotation raciste envers une frange de la population bien moins mal intégrée qu'elle ne le dit et plutôt au fait de ses droits.

 

Cette dialectique qui récupère la moindre tentative de remise en ordre de certaines zones de non-droit en la décrivant comme un harcèlement intolérable agit auprès des délinquants comme un encouragement à de plus en plus d'actes violents en rappelant, à titre d'exemple, que les viols en groupe s'effectuent sur des personnes issues des mêmes quartiers et qu'à priori ces victimes ne voient dans l'arrestation des auteurs aucun acharnement ethnique.

 

Plus généralement, peut-on continuer à incriminer l'abondance de biens dans les vitrines, la violence à la télévision et la pornographie sur internet pour justifier le manque de responsabilité de parents qui, entre autres, lors de fêtes ou manifestations laissent sans surveillance des jeunes enfants à des heures tardives au risque toujours possible de rencontres parfois fatales.

Si l'éducation est confiée exclusivement aux écoles et que le cercle familial n'assume plus sa vocation d'exemple, ce ne sera qu'achever le processus de déresponsabilité personnelle.

 

A vos reponsabilités...

 

 

 

  

Publié dans Société: Evolution | Lien permanent | Tags : societe, infos | |  Facebook | | | | Pin it! |