18/10/2006

Interrogatoires agressifs:made in US

Nouvelle loi autorisant les interrogatoires "agressifs" signée par G.W.Bush.

 

 

Depuis le très opportun déclenchement de la guerre contre le terrorisme par les Etats-Unis, l'administration américaine, via une série de nouvelles mesures sécuritaires, a mis en place un ensemble de lois autorisant de manière assez insidieuse et intrusive des contrôles reposant sur l'accessibilité aux données informatiques dont l'interdépendance et la mise en ligne permet d'établir un véritable "pédigrée" sans même qu'il ne soit nécessaire de nous implanter une puce.

Depuis la toute récente concession faite par l'Europe, tout citoyen posant le pied sur le sol américain a l'honneur de faire partie de ce club très fermé d'individus sous haute surveillance.

 

L'Amérique, Eldorado perdu?

 

La liberté autrefois véritable phare des Etats-Unis et qui permettait à quiconque, quelle que soit son origine de pouvoir tenter l'aventure de la réussite personnelle perd rapidement de son éclat.

Aucun système n'étant infaillible, que se passera t-il le jour où Big Brother commettra une "big mistake" envers des individus dont la malchance voudra qu'ils soient erronément fichés ?

Lutter contre toute forme de criminalités doit rester une priorité de tout gouvernement démocratique et contribuer à la réactualisation des lois en fonction de l'évolution de la société ne souffre d'aucune critique car cela garantit la protection essentielle de l'individu.

Toutefois, lorsqu'à l'instar des dernières mesures adoptées par le Congrès américain, l'individu par un retournement pervers de la présomption d'innocence devient un potentiel coupable, on peut douter de la capacité de cet état à asumer ses responsabilités.

 

Dérive gouvernementale ou paranoïa collective

 

La dernière loi, présentée une fois de plus comme indispensable à la sauvegarde de la liberté américaine et déjà contestée par les différentes ligues de défense des Droits de l'homme sans que pour autant leurs protestations ne soient toutes automatiquement considérées comme justifiées tant certaines d'entre elles agissent plutôt comme un contre-pouvoir politique, ajoute une opacité désagréable sur les méthodes et moyens utilisés lors d'interrogatoires dont les modalités restent à la trop discrète appréciation des investigateurs. 

 

La statue de la liberté est-elle encore le symbole de l'Amérique?

 

Publié dans Politique: USA | Lien permanent | Tags : international, libertes, lois, actualite | |  Facebook | | | | Pin it! |

11/09/2006

11 septembre suite et fin?

  

wtc

 

 

 

 

.

.

En complément des articles:
Guerre contre le terrorisme: http://infotox.skynetblogs.be/archive/2006/08/31/guerre-c...
et
11septembre: http://infotox.skynetblogs.be/archive/2006/09/01/11-septe...

à lire, il nous paraît judicieux de nous pencher sur les conséquences engendrées par ces attentats au WTC et sur le Pentagone.

Et de constater que si le but à atteindre était de plonger le monde dans une psychose de l'attentat toujours possible et de permettre à des groupes terroristes jusqu'alors isolés, identifiables et somme toute peu actifs de se réunir et de recruter sous la bannière de l'anti-Occident, l'entrée en guerre des Etats-Unis , en premier, est une triste réussite.

 

Nous ne reviendrons pas sur les retombées financières et géo-politiques décrites dans les deux posts référencés çi-dessus.

Sans le moins du monde approuver le discours réducteur et simpliste du "fric pourri", on notera que la prolongation de cet état de guerre latente permet l'allocation de budgets considérables liés tant à la destruction de biens qu'à la reconstruction de ceux-ci ainsi qu'au déploiement de forces éparpillées de par le monde.

 

Pour l'instant ce climat de peurs est entretenu par tous les médias qui, forts de l'intérêt du public, se contentent de relayer les faits sans l'analyse objective des conséquences à laquelle, après cinq ans, on était en droit de s'attendre.

L'audimat permettant l'ajustement à la hausse des tarifs de spots publicitaires n'explique pas complètement cet alignement sur les thèses officielles.

Tout événement qui, sans commune mesure avec les événements dont nous parlons, par le passé relevait de fait divers est susceptible aujourd'hui de par la mondialisation des outils d'information de déclencher des mouvements de foule, des remises en question de gouvernements .

L'emballement est si exponentiel que l'émotion l'emporte sur la raison et qu'il faut souvent attendre un certain laps de temps pour comprendre les desseins cachés derrière les affirmations des uns et des autres.

 

 

Après les inévitables commémorations et démonstration de sentiments plus ou moins sinçères, nous espérons pouvoir bientôt fêter les changements de majorité au sein de quelques gouvernements fortement impliqués et de permettre aux populations qui en subissent les effets désastreux de retrouver progressivement un environnement moins tourmenté.

Bon Anniversaire!!

 

Publié dans Politique: USA | Lien permanent | Tags : 11septembre, international, terrorisme | |  Facebook | | | | Pin it! |

01/09/2006

11 septembre...

 

wtc

 

 

 

 

.

Les médias nous ont préparés une quantité de reportages, témoignages et autres documentaires destinés à nous expliquer, pauvres hères que nous sommes, le terrible traumatisme qu'a subi le monde lors de cette journée du 11 septembre de quelle année déjà?!. Ah oui: 2001.

La curiosité l'emportant sur la connaissance, nous réussirons au moins à booster et l'audimat et les reçettes publicitaires .

Deux questions nous taraudent l'esprit:

Comment est-il envisageable de croire qu'une équipe composée d'individus aussi typés puisse organiser, planifier, repérer et mettre à exécution un tel plan sans que quiconque des services secrets les plus performants au monde n'intercepte le moindre élément.

Hormis la mise en place de l'opération qui prend un certain temps pendant lequel le risque de se faire repérer est grand (voir les derniers attentats programmés mais déjoués par les services britanniques) les différents vols au-dessus du territoire américain avant d'atteindre les "cibles" n'ont donnés lieu à aucune réaction digne de la première puissance du monde.

Nous reverrons lors de ces rediffusions la réaction peu étonnée, eu égard à la gravité de ces attentats, du Président des Etats-Unis.

On lui connait des attitudes bien plus expressives sur des sujets d'importance moindre.

Toujours est-il que le peuple américain en a été bouleversé et que la cote de popularité du président jusque là assez faible a atteint des sommets lui permettant d'activer la guerre contre le terrorisme.

En complément à l'article "la guerre contre le terrorisme", il est indéniable que ces attentats ont permis de débloquer des crédits impressionnants destinés à créer, entretenir et développer une guerre "sainte" contre le terrorisme.

Plus aucun démocrate n'aurait osé s'opposer à cette croisade sous peine de se voir qualifier de couard et de traître.

Accessoirement, les gouvernements ont réussi à faire adopter, avec l'assentiment des populations habilement conditionnées, plusieurs mesures de contrôle et de restriction de libertés individuelles

Entre les liens unissant la famille du Président US et celle du terroriste saoudien le plus recherché? dont les membres présents sur le territoire US ont pu quitter les USA le jour des attentats sans être le moins du monde inquiété et les "preuves accablantes" envers l'Irak et son régime soudain honni dont le peuple sombre dans le chaos total sous couvert de démocratisation forçée, il paraît évident que le calendrier de ces événements n'est pas dû au hasard.

La fin justifierait-elle les moyens? 

Bien sûr que non,ça se saurait... 

Autre article sur ce sujet:
11 Septembre: Suite et Fin?.
: http://tinyurl.com/INFOTOX-11-09-Suite-Fin

Publié dans Politique: USA | Lien permanent | Tags : 11septembre, terrorisme, international, politique | |  Facebook | | | | Pin it! |