05/07/2010

Valeurs humaines: le crash final.

Fuck.

.

.

.

.

 

A l'image de ce "sigle" qui est présent, en photos ou en slogan, sur la majorité des profils de médias dits sociaux et de forums ou de commentaires, la société aussi intégrée? et mondialisée, qu'on se force à nous la présenter au travers de discours politiques lénifiants véhiculés sur tout support médiatique, ne fait plus la différence entre tolérance et laxisme et, en cela, la justice contribue, au vu de quelques décisions récentes, à renforcer un sentiment d'impunité face au soi-disant sentiment d'insécurité mis en avant par des autorités qui, malgré la succession de faits graves qualifiés de violence "gratuite" ne cessent d'en minimiser la portée sociale et exemplative d'une société en totale perte d'identité et de valeurs humaines.

NOS HEROS ou NOS ZEROS?.

De plus, comment feindre ce basculement de valeurs lorsque les médias et certains politiques inconscients nous présentent comme des pourfendeurs salutaires d'un système libéral corrompu des "traders" plus victimes d'un complexe d'infériorité voulant, au risque de faire exploser la société qui a eu le malheur de leur faire confiance comme employés ou collaborateurs (terme plus flatteur pour leur égo sur-dimensionné) ou encore de nous présenter comme un "Robin des Bois" un convoyeur-voleur devenu subitement amnésique une fois son forfait accompli avec pour ultime excuse que la faute réside dans le fait que la société pour laquelle il travaillait n'avait pas suffisamment sécurisé ces transports de fonds.

Tout ceci parmi la foison de communiqués de presse, d'émissions de divertissement et autres reportages-choc qui ne cessent de présenter les larcins, grivèlerie, trafics divers et cambriolages comme de palpitantes aventures lucratives ne se soldant, pour quelques malchanceux, que par une peine de prison relativement faible au regard des butins mis à l'abri et rarement restitué autrement qu'au dépens des assurances souscrites par les personnes ou sociétés lésées.

Et encore, nous éviterons de parler de tous ceux qui soit sous couvert de rites, religions et autres croyances ancestrales commettent des crimes de sang ou d'honneur?!, soit véhiculent des messages haineux, racistes ou sexistes soi-disant au nom de prophètes ou de guides de tous ordres.

ERE DE COM

L'ère de la communication instantanément online permet à tous, instruits ou non, de convaincre ou d'annoner mais surtout de diffuser n'importe quel propos anodin et d'en faire un buzz mondial au mépris  des valeurs de respect humain et de contribuer ainsi à un émiettement voire à une "ringardisation" de ces principes pour y substituer un échange de quolibets, délations et rumeurs le plus souvent réduit à quelques lettres vaguement mises à la suite l'une de l'autre en vue d'exprimer ce qui ressemble à une prose menaçante de type phonétique mais qui jamais ne tolère la contradiction à fortiori lorsqu'il s'agit de communautarisme, identité et religions.

La récente mais pas dernière "insulte" d'un français...qui lors d'une visite surprise de N.Sarkozy dans une de ces banlieues, bêtement qualifiées de sensibles, lui lance que ce dernier n'est pas le bienvenu dans SA zone n'est que l'amère constatation de ce qu'un nouvel ordre social sévit en marge du droit national au sein même du territoire sans que ceci ne soit véritablement réprimé hormis en présence ponctuelle des caméras de télévision.

Néanmoins, n'omettons pas de souligner la triste responsabilité des dirigeants politiques qui en matière de vocabulaire châtié, d'exemplarité de comportements et de probité ont, ces derniers temps, quelques lacunes qui ne les grandissent pas auprès d'une population en décrochages multiples et qui risque de subir les diktats de quelques "caïds" véritables chefs de gangs imposants une pénible "way of life" à tous ces êtres réduits au silence qui avec femmes et enfants ont le malheur de devoir habiter ces immeubles et quartiers propices aux trafics divers et variés dont l'Etat français n'a cure.

CONCLUSION

Lorsque ces minorités violentes et revendicatrices deviendront majoritaires, nos sociétés éprouveront des difficultés à survivre autrement que sous l'autorité dictatoriale et totalitaire mais gageons qu'il s'en trouvera toujours certains "bien pensants" pour encenser la réussite de cette sacro-sainte intégration "politiquement si correcte" de la culturalité ethnique et religieuse...ou pas!.

Article écrit par Pol et Mick.

 

 

 

  

Publié dans Société: Comportements | Lien permanent | Tags : société, religions, politique, libertés | |  Facebook | | | | Pin it! |