02/04/2008

Libertés individuelles: Un leurre.

infos,libertes,societe.

Retour vers le...passé

En premier lieu, nous constatons que les changements intervenus au cours du temps dans la manière de communiquer l'information ne sont pas révélateurs de flagrants progrès dans le domaine de l'objectivité des faits transmis au public.

 

DU PAIN ET DES JEUX

 

La célèbre expression des Romains semble toujours d'actualité au XXIème siècle.

Offrir au peuple des distractions permettant de canaliser un trop plein d'énergie issu quelquefois de la difficulté pour les moins bien lotis de subsister tout en leur assurant un minimum de confort de vie autorisait le pouvoir à lever des fonds pour alimenter des conquêtes étrangères longues et nombreuses .

 

Détourner l'attention du peuple et de certains de ces représentants d'une situation économique et sociale désastreuse au profit de conflits dans lesquels la notion de patriotisme fait passer pour traître tout qui oserait mettre en doute le bien-fondé d'une telle politique.

Cette politique est ancienne, universelle et nullement propre à tel ou tel modèle de société au point que son efficacité pousse des régimes à priori antagonistes à l'appliquer de manière identique.

 

Individualité synonyme de liberté ?

 

Malgré une accélération de la mise en place de moyens de communication et de médias censés nous délivrer une information en temps réel au coeur de l'actualité, nous constatons que l'objectivité des informations n'est nullement garantie et très vite sujette à des interprétations ou communiqués officiels qui réorientent l'esprit trop critique vers ce que l'on appelait voici quelques temps, la pensée unique.

 

Le pouvoir politique supplantant le pouvoir économique utilise la quantité d'informations personnelles que nous fournissons en utilisant tour à tour et grâce au regroupement et recoupement, les données de nos différentes cartes à puce médicales, professionnelles, privées et commerciales aux fins de contrôle individuel de manière bien plus efficace que les antiques cartes de partis ou de syndicats qui, au vu de certains faits récents, peuvent néanmoins et encore toujours attribuer quelques avantages.

A la différence des campagnes ciblées de diverses chaînes de distribution qui, tenant compte de nos préférences de consommation, ne nous incite qu'à l'achat de produits ou services individualisés.

Face à de telles pratiques, nombreuses sont les associations qui réagissent en stigmatisant les dérives de cette société visant à conditionner un individu apparemment totalement dénué de tout esprit critique et incapable de résister à la moindre sollicitation.

Espérons que ces organisations afficheront le même enthousiasme à défendre les "pauvres" citoyens face à un maillage d'infos personnelles bien plus sournois et que les citoyens eux-mêmes si soucieux d'anonymat et de protection de la vie privée ne soient les premiers à divulguer sur la toile des réseaux sociaux quantité d'informations bien plus personnelles et délicates que ce dont disposent la plupart du temps les entreprises voire administrations visées par quelques procès d'intention.

Le phénomène religieux semble ressurgir comme "guide" de la population, qui, au départ se voulait ciblée comme immigrée et socialement défavorisée jusqu'à ce qu'il apparaisse que cette emprise doctrinaire et communautaire "déborde" sur d'autres quartiers considérés comme non sensibles.
Si ces mouvements archaïques de conditionnement de la pensée et des actes devaient s'étendre dans les prochaines années, cela risquerait de déstabiliser la fragile harmonie de la vie en commun dans des pays développés, "riches" et majoritairement (jusqu'à nouvel ordre!) laïques.

 

A nos libertés.

 

 

Publié dans Société: Evolution | Lien permanent | Tags : infos, libertés, société | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.