28/03/2008

Alors les jeunes, ça gaze...!!.

Sniffer...

 

 

 

 

 

.

Fumer tue, oui mais...

Apparement sous-estimée et partiellement? ignorée par la population et les diverses autorités, il semble bien que, pour une quantité non négligeable d'adolescent(e)s souvent en décrochage scolaire et par ailleurs de plus en plus en jeunes, les "distractions" à la mode ne cessent de se diversifier allant de la prise de drogues, d'absorption d'alcool en grande quantité en un temps très court et à présent de l'inhalation de multiples gaz d'aérosols. 

Ce dernier mode de consommation! vient d'être particulièrement mis à la une par les récents événements survenus dans deux petites villes du sud de la Belgique, à savoir Dinant et surtout Andenne où quatre jeunes filles d'à peine quinze ans ont été brûlées à des degrés divers suite à l'explosion desdites bonbonnes lorsque l'une d'elles encore manifestement sous l'emprise de l'euphorisant a allumé une cigarette et ce dans les toilettes publiques de la Maison communale.

Ni les parents, la plupart du temps divorcés et de condition modeste, ni les pouvoirs communaux et écoles confrontées elles aussi à une violence croissante et à un absentéisme latent ne semblent pouvoir enrayer ce fléau qui, soit dit en passant, se révèle bien plus destructeur pour la santé individuelle et la vie en communauté que la nocive et abondamment décriée cigarette, seule cible de toutes les campagnes répressives visant à son interdiction totale.

Pendant ce temps, les autres drogues deviennent "tendance" et gangrènent insidieusement et définitivement une frange croissante de cette partie ni dorée ni gâtée de la jeunesse de nos cités et campagnes.

Sans oublier qu'autour de ces consommateurs "faibles", se développe un réseau de dealers pour lesquels les éventuelles interdictions temporaires d'achat en commerce légal des doses requises leur permettent d'accroître et leurs bénéfices et leur emprise.

D'autant qu'à défaut d'interdire toute vente de quoi que ce soit aux mineurs d'age, les éventuelles interdictions ciblées ne feront qu'orienter leur choix en fonction de celles-ci et qu'à l'évidence, il suffira de s'adjoindre les "services" de quelqu'un, ami ou dealer, qui les approvisionnera.

Une des solutions devra passer par un rapide et net réajustument de l'échelle des peines et sanctions pour ces vendeurs de drogues souvent assez facilement identifiables de par un train de vie affiché peu compatible avec leurs déclarations de revenus! imposables.

 

Parents responsables ?.

Souvent pointés du doigt par ceux que ce problème ne touche pas, les parents de ces jeunes à la dérive sont taxés de faiblesse voire de négligence passive.

Hormis le cas classique de parents eux-mêmes en totale marginalité et souvent complaisamment "réfugiés" dans la boisson, nous assistons aussi aux réelles difficultés, plus souvent pour une mère esseulée quelquefois victime d'un ex-compagnon ou mari violent qui peut à dessein influencer et manipuler les enfants issus de ce couple, engendrant ainsi un total déni d'autorité pour une mère déjà fragilisée par une situation matérielle rarement à son avantage en pareille situation.

Bien souvent les organismes sociaux tardivement alertés ne peuvent qu'atténuer tant bien que mal les tracas divers et multiples issus de ce conflit d'adultes rejaillissant sur le caractère et la mentalité du ou des jeunes progressivement livrés à eux-mêmes et qui, au vu de leurs propres intérêts immédiats, auront tendance à se croire adulte bien avant l'âge en agissant au sein de mini groupes constitués sur base d'un goût commun pour la facilité du "tout est permis" en ce compris la grivellerie en opposition totale aux élémentaires préceptes d'éducation et de respect non seulement envers leurs parents mais plus généralement envers une société perçue comme l'autorité vieillissante et répressive.

Rappelons aussi que de tous temps, l'adolescence a toujours été un passage difficile et qu'il est utopique de croire "qu'avant tout était mieux".

Néanmoins, l'évolution d'une société n'est pas linéaire et les règles appliquées au bon fonctionnement de ce mode de vie en commun doivent elles aussi suivre au plus près ces mutations de comportement sous peine de créer des tensions et dysfonctionnements qui aboutissent trop souvent devant les tribunaux constatants de fait les échecs de notre vigilance sociétale.


 

Publié dans Société: Comportements | Lien permanent | Tags : actualites, drogues, jeunes, societe | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.