08/03/2008

Conquête spatiale.

 

station spac

 

 

 

.

.

Conquête spatiale

Info: l'homme a marché sur la Lune..

En 1969, un événement passionne le monde: les premiers pas d'un homme sur la Lune.

Depuis, plusieurs thèses mettant en doute la véracité de cet exploit circulent et la récente "disparition" de centaines de cassettes vidéo originales ne peut qu'interpeller davantage.

Cependant, les sceptiques de l'alunissage ne semblent pas s'intéresser à la construction de la station spatiale décidée en 1998.

Au vu des innombrables avantages, on peut pourtant se demander pourquoi celle-ci n'a pas été installée sur la Lune.

Une quantité de matériels aurait pu être acheminée via de nombreuses missions non habitées.

Les hommes n'auraient participé, en collaboration avec des engins robotisés, qu'aux missions destinées à l'assemblage des différents modules déjà sur place.

De ce fait, le risque de pertes humaines était réduit tout en on évitant les sorties dangereuses dans l'espace quelquefois indispensables à la réparation d'un élément endommagé et dont on ne mesure pas les difficultés pour l'astronaute.
Contrairement à une station fixe, la station spatiale représente un réel danger pour ses habitants dans la mesure ou tout objet qui viendrait à la heurter et qui causerait d'importants dégâts rendrait problématique tout sauvetage y compris en tenant compte de l'inaccessibilité possible du module de retour arrimé à la station.

 

Avec une station fixe dont la construction eût été bien plus rapide, nous aurions l'avantage d'afficher une habitabilité ainsi qu'une capacité de fonctionnement, de maintenance et d'extension sans commune mesure avec la station actuelle flottant dans l'espace.

Qu'il s'agisse de la production d'énergie nécessaire à son fonctionnement ou pour l'élimination de déchets divers sans parler des possibilités accrues de déplacement pour les astronautes, il est à se demander ce qui, au temps de l'homme qui à marché sur la Lune, a justifié la construction onéreuse d'une station spatiale dont la durée de vie limitée n'offrait que de maigres capacités.

De plus, la station spatiale qui décidément ne présente aucun avantage par rapport à une construction "lunesque" est de dimensions réduites et surtout provisoire (2020) avec pour conséquence une quantité invraisemblable de déchets de toutes dimensions qui iront s'ajouter à tous ceux qui polluent déjà l'espace et finissent par rendre celui-ci extrêmement dangereux non seulement en raisons de collisions-destructions des satellites en gravitation mais surtout pour toutes missions habitées futures et station spatiale actuelle.

Quant au sacro-saint retour sur investissement, il est infime en raison du coût (115 milliards de dollars!) qui comme écrit plus haut partiront en déchets alors qu'une fois de plus, une construction sur site lunaire aurait été d'un investissement moindre pour une base bien plus grande et modulable à souhait, fixe, stable offrant à ses occupants un bien meilleur confort de vie et de déplacements sur sol leur permettant également de procéder à des expériences multiples tout en évoluant de façon nettement plus libre, moins pataude dans un bâtiment plus sécurisé dans le temps que ce "mécano" perdu dans l'espace.

 

Ne parlons même pas de la possibilité que seule la station fixe aurait offerte de servir de base de lancement vers Mars et d'autres planètes.

Et pourtant, si on a marché sur la Lune (déjà) en 1969, alors on a dû marcher sur la tête pendant plusieurs décennies pour avoir conçu cette station spatiale coûteuse, dangereuse tant dans son fonctionnement que dans sa désintégration en termes de déchets futurs en banlieue de la Terre...


UPDATE 23.11.2017

Pour les plus sceptiques, voici de nouvelles "preuves" pour le moins troublantes quant à l'alunissage américain supposé, potentiellement la plus grande "fake news" de l'époque!.
Lien vidéo à visionner, cliquez  ICI

Publié dans Société: Evolution | Lien permanent | Tags : lune, espace, station | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.