13/05/2007

Elections Belgique : People Fiction !

Belgique

 

 

 

.

ELECTIONS BELGES : La MEDIAVISION.

 

Comment susciter un minimum d'intérêt pour la politique dans ce pays, seul en Europe, où le vote est obligatoire et dont la population est aussi peu passionnée par les discours de "ses" représentants?

Renouveler les discours, avancer et défendre des projets audacieux mais qui demandent quelques efforts de clarification voire de renonciation à certains dogmes passéistes et par là même mettre en danger le nombre de sièges acquis précédemment?.

De ce brain-storming pré-electoral auquel se sont livrés tous les "stratèges" des partis belges est sorti LA solution universelle, à savoir, recruter des présentatrices, journalistes charmantes et les renforcer par quelques candidats d'ouverture! qualifiés de représentants de la société civile et pour lesquels la vie a tragiquement basculé du jour au lendemain, les faisant passer d'un anonymat bienveillant à une célébrité douloureuse et poignante.

En raison de leur lien avec des victimes, elles dramatiquement disparues, ces personnes ont subitement bénéficiés d'une reconnaissance et d'une authentique compassion les affichant comme nouveaux leaders d'opinions d'une certaine conscience populaire.

A défaut de repenser le fond en mettant en cause les doctrines particratiques dont les slogans et les discours demeurent identiques jusqu'à l'exhibition d' attributs vestimentaires frisant la caricature, les responsables politiques ont préféré soigner la ou les formes par une communication d'images.

 

COMMUNAUTAIRE: ECRAN D'INCAPACITES?.

 

Il faut bien constater que dans un pays où la gestion des problèmes dits communautaires requiert l'essentiel de l'énergie de ses représentants politiques, en dépit des préoccupations, problèmes et aspirations d'une population confrontée ni plus ni moins aux mêmes problèmes que les habitants des autres pays européens, s'étonner d'un manque d'intérêt des électeurs pour la chose politique relève, de la part de ces perpétuels refondateurs institutionnels, d'un mépris pour ceux qu'ils sont censés représenter.

De ce point de vue, dirons-nous du tout petit côté de la lorgnette, on est admiratif devant l'extraordinaire vitalité économique des entrepreneurs mais aussi des travailleurs, d'autant qu'avec un système de protection sociale de loin le plus généreux d'Europe, ces performances restent d'un niveau acceptable.

Cette propension à compliquer toujours plus les réglements et à multiplier les niveaux de pouvoirs jusqu'à l'absurde ralentit et paralyse progressivement un des très petits pays d'Europe jusqu'à rendre les contacts entre les minuscules régions qui le compose plus ténus et étrangers que ne le sont les échanges avec les pays voisins.

 

ELECTIONS: CONTROLE et SONDAGES.

 

Le détachement affiché et malheureusement assumé par une grande partie de la population ne permet plus d'assurer l'élémentaire contrôle démocratique sur la gestion politique.

A telle enseigne, qu'une succession de scandales et de mises en causes avérées et répétées par des "édiles" régionaux d'un même parti, quelqu'il soit, ne provoque aucun mouvement signicatif sur les résultats électoraux induisant, pour une minorité supposée de "gestionnaires"  une conduite délictueuse qui, éventuellement condamnée par la justice, n'obère aucunement un retour gagnant sur la scène politique.

Le système politique semble ici plus qu'ailleurs construit sur un fonctionnement particratique bien rodé et dans lequel la désorganisation de l'Etat permet de garantir quelquefois une opportune opacité des décisions tant les responsabilités sont morcellées et cloisonnées rendant ainsi toute "traçabilité" impossible. 

A ce niveau de stagnation, le recours aux sondages est presque devenu inutile tant les mouvements concernant les intentions de votes restent marginaux 

Une inquiétude supplémentaire vient corroborer cette analyse lorsque l'on apprend que la culture internet belge vis à vis de la politique atteint à peine les 5% .

Imaginez que la seule nouvelle qui intéresse la population reste la date arrêtée pour ces élections: Dimanche 10/06/07.

 

Autres articles sur le sujet: BELGIQUE.

-Et si la Belgique m'était comptée! (et non contée)

http://infotox.skynetblogs.be/archive/2007/02/14/et-si-la... 

-Particularités Belgo-belges.

http://infotox.skynetblogs.be/archive/2006/08/24/particul...

 

 

Publié dans Politique: Belgique | Lien permanent | Tags : elections, belgique, politique, infos | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.