30/04/2007

Elections Françaises J-?: Balle au Centre...

images

 

 

TACTIQUE "Entre-deux-tours".

 

A la suite d'un résultat "binairement" classique au premier tour de l'élection présidentielle française qui aurait pu de par sa banalité devenir quelque peu soporifique et replonger les électeurs dans une léthargie compréhensible, on a droit à un débat à distance des plus tactiques visant à s'approprier pour S.Royal : les "faveurs" de F Bayrou et pour N.Sarkozy : l'adhésion des députés et des électeurs soutenant le représentant du Centre.

A prioiri, la manoeuvre du candidat de Droite s'avère concluante au vu des sondages qui le voient accroître son avance sur la candidate de Gauche qui d'une part s'isole de l'extrême-gauche mais aussi d'une partie importante de son propre parti qui n'apprécie pas ce "recentrage" social-démocrate.

Pour tenter de récupérer quelques voix, l'entourage proche de S.Royal, parmi lequel l'absence des "éléphants" est évidente, reprend les vieilles recettes de tentavives de diabolisation de l'opposant en soulignant une supposée attitude brusque, brutale jusqu'à en faire une caricature Guignolesque qui ne trompe que les seuls électeurs pour lesquels la compréhension politique se résume aux images.

N.Sarkozy, quant à lui, reste fidèle à la ligne politique fixée depuis bien avant qu'il ne se déclare candidat à cette élection  en insistant sur les accents volontairement populaires sans pour autant être populistes de maintien de la sécurité et d'une promotion de l'effort récompensé.

Indépendemment de toutes considérations politiques, on peut souligner que les deux candidats auront fait montre, au fil des années et des épreuves, d'une ténacité évidente pour en arriver à briguer la plus haute fonction de l'Etat français.

 

QUID DU CENTRE?.

 

Au lendemain du résultat du premier tour F Bayrou, quoique fort probablement déçu de ne pas avoir réussi à se qualifier pour le second tour, a annoncé un changement de nom pour l'UDF qui devient le Parti Démocrate (connotation politique américaine).

Dans sa volonté mal appréciée, incomprise (par facilité) par certains d'ouvrir le jeu politique et de se démarquer de ces deux voisins omnipotents, le risque est grand pour ce nouveau parti de se voir vampirisé et  réduit à nouveau au rôle de faire-valoir qu'il était précédemment hormis le moment de la création de l'UDF par V.Giscard d'Estaing qui, ceci découle peut-être de ce changement de nom, a décidé de soutenir N Sarkozy.

L'avenir et la progression du Parti Démocrate ne sont envisageables qu'à deux conditions:

-Les députés issus du goupe parlementaire de F.Bayrou sauront-ils restés insensibles aux promesses de postes à responsabilités diverses en cas de défection du Parti Démocrate et de ralliement à l'un des deux partis dominants?.

Au vu de certaines réactions dès avant les élections, on peut en douter.

-Les électeurs venus en masse dans les dernières semaines précédant le premier tour adhéreront-ils résolument aux thèses politiques de ce parti une fois l'engouement médiatique retombé?

L'hypothèse d'une défaite plus importante que prévue de S Royal qui ne manquerait pas de "réveiller l'appétît de certains éléphants" pourrait permettre à F Bayrou de réussir son incroyable pari de s'arrimer une partie de la gauche "social-démocrate" personnifiée par Strauss-Kahn et de créer ainsi un vrai grand parti dont le poids serait plus que significatif.

L'avenir du PS tel que nous le connaissons actuellement se joue dans cette élection et l'apparente union entre les courants Strauss-Kahn, social démocrate moderne et Fabius, gauche dogmatique pourrait éclater au lendemain de cette élection voire, plus exactement, après les législatives.

 

CONCLUSION.

 

Il est évident que cette élection représente la fin de la politique des "anciens"cooptés et que la population, en grande partie grâce au vecteur de débats que représente Internet, aura réussi pour la première fois à imposer aux partis établis les candidats de son choix et plus encore avec la "prouesse" réussie par F.Bayrou.

Dans ce dernier cas, certains médias ont dû vivre cela comme une véritable révolution Internet qui aura méprisé l'incessant rappel dans tous les journaux télévisuels ou écrits de réduire dès le départ le choix des électeurs dans un affrontement UMP/PS avec une possibilité de surprise venant du FN !.

Bien évidemment, une perte d'influence de ces médias avec pour conséquence un moindre rendement de recettes publicitaires ne peut que les inciter à tenter de marginaliser ce outil de vraie politique participative!.

Aux votes, citoyens....

 

 

 

 

 

 

Publié dans Politique: France | Lien permanent | Tags : politique, elections, france, presidentielles | |  Facebook | | | | Pin it! |

14/04/2007

OVNI : Bip Bip, Qui est là ??.

imagesovni

 

 

 

 

.

U.F.O ou F.O.U ?

 

Les descriptions diverses et variées d'objets étranges apparus dans le ciel ne datent pas d'aujourd'hui ni même d'hier!!.

En effet, des représentations étranges ont été retrouvées sur les "murs" de certaines grottes rupestres et une certaine quantité de statues dont la disposition pose question nous ont été laissées par des civilisations subitement éclipsées.

Les sceptiques relèveront que dans quelques milliers d'années, certaines de nos représentations artistiques actuelles plongeront nos lointains descendants dans le même abîme de questions essentielles!.

Toutes ces "apparitions" ont commencé à être plus systématiquement répertoriées dès la fin de la deuxième guerre mondiale et la date de référence est le 24/6/1947 lorsqu'un homme d'affaires américain Kenneth Arnold rapporta avoir vu, alors qu'il pilotait son avion, 9 objets volants brillants aux abords de Washington (USA).

Comme il les décrivait telles des soucoupes, le nom "soucoupes volantes" fut attribué à ces objets.

Suivirent alors de nombreux témoignages de pilotes ou de personnes au sol, jusqu'à ce que les autorités américaines démontent  la soi-disante découverte d'un extra-terrestre dont le "vaisseau" se serait écrasé (affaire Roswell) et décrédibilisent pour longtemps les témoignages et autres récits surprenants.

Cependant, l'US Air Force développa des projets de surveillance : projet Sign (1947) projet Grudge (1948) et finalement BlueBook (1952-1970).

 

SCIENCE et FICTION

 

Sur base de ce qui est appelé le Paradoxe de Fermi (scientifique italien 29/9/1901), et dont le postulat de départ est le suivant:

Sachant que notre étoile, le Soleil, est relativement jeune par rapport aux autres étoiles de l'Univers, pourquoi n'est-on pas déjà en contact avec des "extra-terrestres"??.

Voici dès lors les hypothèses retenues par Fermi et une grande partie de la communauté scientifique actuelle:

- Les extra-terrestres n'existent pas.

- Ils existent mais ils ne peuvent nous contacter faute de technique.

- Ils peuvent nous visiter mais ils ne le font pas, par choix ou peur.

- Ils nous ont déjà visités, le font toujours mais cela nous est caché.

- Les extra-terrestres existent mais c'est nous qui les visiteront.

 

INFOTOX-touch

 

Ce qui nous dérange dans ces hypothèses, c'est que toutes partent de l'idée que les extra-terrestres sont identifiables par leurs formes et aspects à l'instar de ceux qui continuent de croire que Dieu et les autres êtres (dits suprêmes) et qu'ils sont faits à notre image, représentatifs de notre race, ethnie sinon communauté!.

Dès lors, pourquoi ne pas argumenter que les extra-terrestres reflètent plus l'image de l'esprit que celle de la matière.

Faut-il absolument que notre modèle humain (terrien) soit le clone universel?

 

Bien sûr, de tous temps et encore aujourd'hui dans ce siècle où la connaissance aurait dû remplacer depuis longtemps l'ignorance, nombreuses sont les manipulations et "endoctrinements" visant à maintenir une frange importante de la population sous l'autorité d'une certaine foi en un être créateur, guide indéfectible mais qui néanmoins a su, Dieu et Allah savent par quel miracle, déléguer opportunément une partie de ses pouvoirs à certains hommes auto-proclamés dignes de sa confiance et auxquels nous devons respect et allégeance.

Pour nous distraire, il nous reste aussi quelques chefs d'oeuvres cinématographiques et littéraires: E.T, 2001-Odyssée de l'espace...

 

REALITES ou DELIRES

 

Peu à peu, les progrès techniques nous permettent de contester valablement une quantité grandissante de supposées preuves.

Qu'ils s'agissent d'interférences radio, de canulars astucieusement montés, d'erreurs d'interprétation, d'illusions d'optique, d'évènements naturels ou météorologiques, d'engins militaires ou civils dont l'existence était jusqu'alors tenue secrète (ballons-sonde, avions furtifs, engins espions...), il est notoire de considérer, qu'hormis certaines détections radars militaires ou civils qui nous laissent dubitatifs, les mystères non élucidés à ce jour le sont probablement  plus en raison de notre incapacité technique à trouver la réponse qu' à la confirmation d'une présence physique extra-terrestre.

 

Bip Bip Bip, Qui est là ???.

A la question posée plus haut de savoir s'il existe ou non une vie "intelligente" ailleurs, la réponse est moins quant à savoir si l'humain a quelque part dans l'univers un clone que de se dire qu'il peut être intéressant de bâtir une théorie selon laquelle toutes les galaxies de l'univers sont en quelque sorte des photocopies similaires à la nôtre reproduites à l'infini dont chaque soleil se verrait entouré à distances comparables un certain nombre de planètes et, qu'au sein de ces systèmes-miroirs, une planète (au moins) connait une vie à l'évolution probablement comparable à celle qui a vu l'émergence des vies terrestres.
Faut-il ou même serait-ce souhaitable que ces exo-vies se rencontrent un jour ou bien doit-on conclure que chaque galaxie, au vu de notre propre évolution vers un big bang non pas final mais régénérateur, nait, grandit et meurt à un rythme identique et que, par conséquent, l'idée d'une vie ailleurs n'ait que peu d'intérêt sinon la curiosité scientifique légitime.
Ceci induirait donc pour les générations lointaines confrontées à des changements climatiques laissant entrevoir la fin certaine de l'humanité que la migration vers d'autres galaxies n'auraient que peu de sens car toutes seraient en proie, à quelques décennies d'intervalle, aux mêmes cataclysmes.
D'ici là, peut-être faudra t'il compter sur les progrès technologiques qui auront réussi à transformer l'humain vulnérable en des robots-humanoïdes quasi-indestructibles, seuls capables de préserver quelques gênes humains ré-activables lorsque les galaxies auront retrouver une stabilité viables pour nos frêles organismes.

Kepler 425b

La récente découverte (2015) de l'exoplanète Kepler 425b observée par la NASA pourrait être le début d'une confirmation de ce qui précède en ce sens que les multiples galaxies qui forment l'univers ne seraient que des répliques à l'infini plus ou moins semblables tant dans leurs configurations que dans le rythme de leurs évolutions et, donc, de chances de vies "extra-terrestres".
Au fait, comment sommes-nous arrivés sur terre...!.

 

A lire aussi sur le même thème : Extra-Terrestres...humains!.
http://infotox.skynetblogs.be/archive/2006/08/23/extra-te... 

 

  

 

Publié dans Société: Evolution | Lien permanent | Tags : espace, ovni, infos, extra-terrestres | |  Facebook | | | | Pin it! |

10/04/2007

Ecologie: Apocalypse Tomorrow.

images

 

 

 .

RAPPORT GIEC : RECHAUFFEMENT PLANETAIRE.

 

 

Les experts, principalement scientifiques, réunis à Bruxelles (Avril 2007) sont finalement arrivés à la conclusion, largement anticipée, que les les émissions de gaz à effet de serre produites par notre mode de consommation et de production étaient responsables des changements climatiques récemment observés.

Depuis quelques années déjà, quelques scientifiques ont tentés de nous alerter sur les risques environnementaux que nous prenions à ne pas vouloir modérer l'exploitation des minerais fossiles.

La prise de conscience et la récupération de ce discours par le monde économique et politique peut poser question sur les réelles motivations sous-jacentes de ces mises en garde répétées et alarmistes.

Ne perdons pas de vue que les réserves de pétrole et de gaz ne sont ni épuisables ni majoritairement situées dans des régions politiquement stables et que la conjonction des deux paramètres conduit souvent les prix à fluctuer dans des marges importantes mettant en difficulté nos économies.

D'où, l'idée de conscientiser pour ne pas dire manipuler l'opinion publique sur la nécessité d'un changement de comportement de masse incluant des hausses de prix permettant l'exploitation de nouvelles énergies autonomes de toute tension géo-politique.

Cette conjonction d'intérêts politico-économiques ouvre des possibilités gigantesques sur la "création" d'une nouvelle économie et d'entrevoir la possibilité d'assister, avec le soutien inconditionnel d'une population craignant pour sa survie, à un véritable "boom" industriel .

 

CAUSES ou CONSEQUENCES?

 

Si l'on se rappelle que la Terre est un organisme vivant en constante évolution au sein de galaxies elles-mêmes en perpétuelles mutations sur des milliards d'années, prétendre que notre mode de consommation, fut-il étalé sur cinquante ans, est le détonateur de la hausse actuelle des températures peut paraître exagéré.

Les difficultés réelles qui nous préoccupent ne seraient-elles pas la conséquence de l'expansion effrénée de notre population humaine mondiale qui est la seule responsable de la raréfaction voire la disparition des terres, ressources aquatiques, animales et végétales.

De tous temps, la "nature" a su rééquilibrer ce type de situations en éliminant la source de ces perturbations.

Etant entendu qu'il est souvent plus facile et plus rentable de s'attaquer aux conséquences périphériques d'un phénomène d'une telle ampleur plutôt que de prôner, dans ce cas précis, une régulation natale rapidement décriée en tentative de manipulation de races et autres phantasmes de ce type.

Le réel handicap de l'humain est que devant le réel succès de quantités de réalisations, il en est arrivé à la conclusion que toute catastrophe était de sa faute et que toute amélioration lui était attribuable.

Contrairement aux autres organismes vivants qui composent avec la nature, nous avons pris l'habitude de la façonner à notre guise, jusqu'au jour où l'addition de tous ces dérèglements nous sera réclamée.

Et cela n'a rien à voir avec Dieu, Allah et tout être soi-disant suprême sorti de nos peurs et imaginations issues d'un autre temps.

Simplement le résultat d'un processus universel qui naît, se développe et meurt suivant des échelles de temps certes différentes  mais néanmoins immuables, que cela nous plaise ou non!.

Signalons enfin que la thèse défendue par les scientifiques impliqués dans le rapport du GIEC dont l'audience médiatique certes largement diffusée ne fait évidemment pas l'unanimité dans le monde scientifique.

Pour rappel:

-SEPP ( Science&Environmental Policy Project) Dr S.F.Singer.

-ESEF ( European Science&Environment Force)

-Rapport des Dr S Baliunas & W Soon.

-Globalwarming

 

Sur le même thème, lire aussi: Ecologie, Big Bang politique?.
http://infotox.skynetblogs.be/archive/2006/11/14/ecologie... 

 

 

Publié dans Société: Ecologie-Santé | Lien permanent | Tags : climat, societe, sciences, infos, actualite | |  Facebook | | | | Pin it! |