23/02/2007

Blogs : Le Cinquième Pouvoir ?.

 

actualite,infos,blogs,societe,election.

 

 

THE NEW BLOG POWER.

 

Le pouvoir d'influence, surtout politique, de la blogosphère prend rapidement de l'ampleur et vient heureusement revitaliser le monde internet qui risquait de s'éteindre dans la monotonie d'un nombre invraisemblable de blogs individualistes conçus comme des journaux trop personnels.

Quelques professionnels de la communication ont visiblement saisi cette formidable opportunité de créer et d'influencer une opinion publique en utilisant le vecteur internet qui leur permet d'atteindre un maximum d'individus en un minimum de temps et cela pour un coût ridicule à comparer avec des campagnes de presse médias et/ou d'affichages.

L'accession très large à Internet aura pour conséquence qu'une proportion toujours plus grande de la population se forgera une opinion basée sur la profusion d'informations et que le temps "béni" pour certains tribuns de se croire investis de LA vérité est révolu.

De même, l'extrême rapidité de diffusion d'internet rendront les outils médias comme la radio, la presse écrite et aussi télévisée au mieux complémentaire d'un moyen de communication globalisé et dont la traduction immédiate en toutes langues représente un de ses autres atouts incontournables.

 

BLOGS DE TOUTES TENDANCES.

 

Si l'on examine le développement des blogs en relation avec les élections américaines ou françaises, il s'en dégage des tendances fortes.

-Tout d'abord, les blogs d'opinions d'individus plus ou moins bien informés en écartant tous ceux pour lesquels l'analyse se limite à des invectives, insultes et autres démonstrations d'un niveau intellectuel limité. 

-Ensuite, viennent les blogs des leaders politiques les plus en phase avec le monde en mutation constante et qui distillent sur un modèle de forums les idées politiques qu'ils défendent.

-Pour finir, une dernière forme de blogs plus délicate par l'impact négatif qu'elle engendre pour l'image des personnes pourrait s'appeler la "Voici Blog" ou le recours à des images prises "clandestinement" par l'intermédiaire de téléphones portables.

En diffusant des vidéos volées à l'issue de réunions privées ou en coulisses de meetings publics, les auteurs de ces mini-films "recadrent" souvent une image et un discours quelquefois trop convenu et lisse à souhait.

A titre de victimes de celles-çi, on citera S Royal et le monde enseignant, F Hollande et son manque de considération pour les riches recourant à la rhétorique ancienne de la lutte des classes sans oublier, pour les belges, M Daerden en constante campagne "chargée" sur Google.

 

LES BLOGS ET LA LIBERTE D'OPINIONS

 

Un domaine dans lequel les blogs ne réussissent pas encore à se différencier des autres médias concerne les pays pour lesquels liberté de paroles égale insurrection et critique du régime et/ou de la religion d'état.

Quelques condamnations assez lourdes à des peines d'emprisonnement viennent encore tout récemment de démontrer que pour des régimes autoritaires, tout progrès dans l'émancipation des individus induit pour ces pouvoirs, somme toute faibles dans leurs légitimités, un risque de troubles d'un ordre imposé par la force d'une idéologie ou d'une foi unique.

Dans les pays démocratiques de longue date, on peut aussi regretter que l'impact ne soit pas suffisant pour alerter l'opinion sur ce que, à titre d'exemple, une élection présidentielle ne se résume pas à un choix binaire imposé médiatiquement tout au long d'une campagne qui, à l'opposé, devrait être le temps d'une confrontation la plus large des idées et programmes et dont les médias seraient les relais.

Il est temps que le devoir d'information plurielle des blogs d'actualités politiques prenne ses responsabilités en relatant plus abondamment les programmes d'autres candidats dont les temps d'audience délivrés par les directeurs d'information tous médias presse confondus ne garantissent pas l'équité dans une élection libre.

Ne serait-ce pas une insulte à notre intelligence que de considérer, tant pour les médias que pour les partis dominants, la population comme incapable d'analyser plus de deux programmes politiques à chaque élection?.

Prenons l'exemple de la campagne présidentielle française qui nous obligeait, d'après les médias, à ne considérer que le choix entre N.Sarkozy et S.Royal jusqu'à ce qu'un remue-méninges de blogs favorise la progression rapide de F.Bayrou, dont les médias ignoraient les idées et le programme, le reléguant au rang de candidat "sympathique" sans avenir, y compris face à JM Le Pen au premier tour!.

 

CONCLUSION

 

Ceux ou celles qui ont lancé le concept de démocratie participative ne mesurent probablement pas le formidable bouleversement induit par ce cinquième pouvoir dès lors qu'il assumera cette influence.

Plus aucun sujet ne sera tabou et toute décision pourra s'appuyer sur un authentique soutien populaire.

Bien sûr, l'impact des blogs s'excercera dans tous les domaines, pas seulement politiques, qui déterminent la vie en société.

C'est peut-être dans cette multiplication des idées, au demeurant riche pour une démocratie, que pourrait venir le principal danger de confusions et de blocages vouant la blogosphère à l'ennui et à l'inertie.
Ou encore et comme le démontre des succès aussi gigantesques qu'éphémères, les blogs ne seront-ils pas en danger, par manque de renouvellement, face à un nouveau réseau social (exemple: Facebook ouvert depuis Septembre 2006) qui émergera, grandira le temps de passer à un autre outil sur le web avec, toutefois, le risque de ringuardiser, marginaliser les blogs qui, de toute manière ont déjà commencé à établir un premier étiage qui se poursuivra pour ne conserver que ceux dont l'audience leur ouvre un public suffisamment large pour s'y abonner d'autant plus si ceux-ci, autre tendance, n'autorisent les commentaires non plus directement sur le blog "originel" mais plutôt sur des sites (type AgoraVox) participatifs.
Cela permet de n'avoir pas à subir voire à fermer son blog suite à une pollution de réflexions plus proches d'insultes personnelles dont les syntaxes et orthographes sont aussi absentes que ne l'est la moindre contribution utile au débat.

 

 

 

 

Publié dans Société: Evolution | Lien permanent | Tags : actualite, infos, blogs, societe, election | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.