29/09/2006

Femmes, reines de l'arêne politique ?

cicciolina

 

 

 

 

.

.

Cicciolina. 

BREF HISTORIQUE

 

Trop longtemps considérées comme des sous-hommes aux multiples devoirs mais privées de droits, les sociétés pour lesquelles la liberté démocratique est, pour quelques temps encore, une valeur essentielle ont tardivement octroyé le droit de vote qui progressivement permet aux femmes de s'affirmer politiquement.

Si l'on considère qu'elles représentent la majorité des citoyens, il était urgent et légitime que les femmes revendiquent les places jusqu'alors dévolues aux hommes.

 

Cependant, les résultats sont encore loin d'être atteints car d'une part, l'attention des électeurs mais aussi celle des électrices se focalise plus sur l'attrait physique des candidates que sur leur aptitude à défendre des idées et propositions et d'autre part, l'instauration de "quotas" plus appropriés dans les domaines agricoles et laitiers n'ont que très partiellement réussi à rééquilibrer les diverses assemblées.

Les remarques de plusieurs élus et parlementaires masculins relevant en public les caractéristiques plastiques de ces candidates ne contribuent guère à la saine confrontation des idées.

 

LE FOND ET/OU LES FORMES

 

 

Néanmoins, ne doit-on pas regretter que, sur un plan intellectuel stricto sensu bon nombre de candidates et quelques élues se promeuvent en tracts et affiches dans des tenues et poses que ne renieraient pas les pages centrales de légendaires magazines de charmes féminins. 

Bien au-delà d'une efficace campagne de marketing pour laquelle l'image se doit d'être convaincante et non aguichante, ces candidates entretiennent, au travers de clichés au demeurant fort agréables, la confusion des genres et une certaine dévalorisation de la gent féminine qui aspire à des mandats politiques. 

 

BLANC-SEING ou SEIN BLANC

 

 

En politique et plus généralement pour ce qui relève de l'espace publique d'une femme politique, le choix n'est pas réduit entre le port de tenues les couvrant de la tête aux pieds et le bikini.

Le défi consiste à pouvoir jouir d'une vie qui ,par la présence désirée ou non de papparazzi et à la chasse aux scoops, s'avère de moins en moins privée surtout pour les femmes.

 

En conclusion,les mentalités ont évoluées mais des prémisces de restriction de libertés se font de plus en plus pesantes et dans ce contexte qui semble s'affirmer, les plus susceptibles de se voir pénalisées sont, à l'évidence des faits, les femmes dont la liberté revendiquée heurte certaines susceptibilités toute masculines.

 

Aux candidates de tous pays...  

 

 

 

  

 

   

Publié dans Société: Evolution | Lien permanent | Tags : international, politique, societe | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.