23/09/2006

Déresponsabilisation publique & privée

 

éducation

 

 


.

.

.

 

DOMAINE POLITIQUE

 

Dès la moitié du XXème siècle, l'organisation des pouvoirs se référait à une figure géométrique de type pyramidale dans laquelle chaque niveau de pouvoir agissait de manière autonome et responsable.

Le peuple, au travers de référendum ou d'élections rapprochées, sanctionnait les élus coupables de fautes de gestion.

 

Ce schéma n'est plus guère en place qu'aux Etats-unis où les différents états jouissent encore d'une relative autonomie de fonctionnement en matière de loi et de gestion des infrastructures.

Les compétences fédérales étant préalablement bien délimitées.

 

En Europe "occidentale", la pyramide a fait place à un cercle dans lequel on multiplie les lieux de décision en contribuant par l'engagement considérable de fonctionnaires à la dilution et/ou à l'opacité de la moindre résolution obtenue après un laps de temps tel que les données du problème à l'origine des discussions sont obsolètes ou modifiées.

 

Pour peu que les intérêts partisans ou nationaux s'invitent dans les études d'incidence, projets et autres débats, on en arrive très vite à ce qui caractérise le mieux la "construction ! politique" de l'Europe, à savoir une paralysie intolérable dont les conséquences tant budgétaires (dernier exemple:les différents sièges européens) qu'en termes d'image s'avèrent catastrophiques sans que cela ne gêne grand monde.

En fait, ce système de non-gestion dont la dissémination et l'interdépendance permet de maintenir en place des éléments dont l'efficacité individuelle se trouve anihilé par la parcellarisation des unités fonctionnant tel un puzzle de cent mètres carrés à composer avec des pièces nanométriques.

 

DOMAINE PRIVE

 

De manière troublante ce qui vaut pour le système politique prévaut aussi dans la sphère privée.

Si l'on s'attarde sur ce qui devrait ressortir de notre première responsabilité et qui concerne l'éducation des enfants qui ne sont que l'image de la prochaine génération, on constate un renoncement à exercer une autorité empreinte de l'exemple autrefois teinté de référence à la volonté de s'insérer au mieux des performances et aptitudes de chacun.

La notion de travail conduisant à l'aisance financière est pour beaucoup des moins scolarisés de nos sociétés remplacées par l'argent obtenu rapidement en recourant à des comportements délinquants dont la violence sur les personnes en ce compris celles issues des mêmes communautés et qui subissent plus qu'elles ne cautionnent.

 

Ces comportements qui profitent de la faiblesse de répression de nos démocraties n'en sont qu'au début de leur prolifération et les derniers soubresauts français en sont l'illustration.

Toute action visant à démanteler ces réseaux est automatiquement taxée de manoeuvre politicienne à connotation raciste envers une frange de la population bien moins mal intégrée qu'elle ne le dit et plutôt au fait de ses droits.

 

Cette dialectique qui récupère la moindre tentative de remise en ordre de certaines zones de non-droit en la décrivant comme un harcèlement intolérable agit auprès des délinquants comme un encouragement à de plus en plus d'actes violents en rappelant, à titre d'exemple, que les viols en groupe s'effectuent sur des personnes issues des mêmes quartiers et qu'à priori ces victimes ne voient dans l'arrestation des auteurs aucun acharnement ethnique.

 

Plus généralement, peut-on continuer à incriminer l'abondance de biens dans les vitrines, la violence à la télévision et la pornographie sur internet pour justifier le manque de responsabilité de parents qui, entre autres, lors de fêtes ou manifestations laissent sans surveillance des jeunes enfants à des heures tardives au risque toujours possible de rencontres parfois fatales.

Si l'éducation est confiée exclusivement aux écoles et que le cercle familial n'assume plus sa vocation d'exemple, ce ne sera qu'achever le processus de déresponsabilité personnelle.

 

A vos reponsabilités...

 

 

 

  

Publié dans Société: Evolution | Lien permanent | Tags : societe, infos | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.