15/09/2006

Elections françaises : Elysee - moi !

UPDATE 20/4/07  à lire au bas de cet article.

UPDATE 22/4/07  "          "          "          "

Principaux partis politiques et candidats engagés

__________________________________________

 

sarko ps  bayrou

                       

le pen

  

 

 

 

 

 

 

    pcf                                       

verts

j bové

images

 

   

 

 

 

 

 

 

laguiller

nihous

schivardi

de villiers

 

 

 

 

 

 

 

 

 

OUT!

 

jospin1

lang

 

strauss

fabius

 

 

                                                            

 

 

chirac

.de villepin

 

 

 

 

 

........................................................................................................................

Principaux candidats potentiels par ordre d'âge (2007)

_____________________________________

BESANCENOT olivier                                 1974  candidat

NIHOUS frédéric                                          1967  candidat

VOYNET dominique                                     1958  candidate

SARKOZY nicolas                                        1955  candidat

BOVE Joseph                                                1953  candidat

de VILLEPIN dominique                               1953 

ROYAL ségolène                                          1953  candidate

BAYROU françois                                        1951  candidat

SCHIVARDI gérard                                     1950  candidat

DE VILLIERS philippe                                  1949  candidat

STRAUSS-KAHN dominique                       1949

BUFFET marie-george                                  1949  candidate

-------------------------------------------------------- +60ans

 

FABIUS laurent                                             1946

LANG jack                                                    1939

-------------------------------------------------------- +70ans

JOSPIN lionel                                                1937

CHIRAC jacques                                           1932

LE PEN jean-marie                                        1928   candidat

________________________________________________________

LISTE FINALE 2007  :   12 CANDIDATS

________________________________________________________

 

Analyse et prévisions

_____________________

 

LES FAVORIS

---------------------

Les premiers enseignements à tirer de la présentation çi-dessus sont que la France faisant partie de cette "vieille"Europe aurait tout intérêt de ne pas, au vu de l'âge de certains, renforcer cette image de continent "incontinent"!.

 

Plus sérieusement,en s'attachant à la tactique de campagne électorale des deux principaux candidats actuels,à savoir Mr Sarkozy et Mad Royal, il semble qu'il existe une certaine similitude quant à leur positionnement vis à vis des partis dont ils sont issus.

Tant Mr Sarkozy, président de l'UMP que Mad Royal, membre PS, se veulent en rupture avec un fonctionnement établi et passéiste pour l'un et en marge voire en opposition avec le programme voté pour l'autre.

Populairement parlant, cela signifie avoir un pied dedans et un pied dehors de manière à ratisser le plus largement possible .

 

Un autre point commun est leur capacité à monopoliser, par les déclarations et les images, l'ensemble des médias au détriment des autres prétendants réduits au rôle d'observateurs et de commentateurs des faits et gestes des deux chefs de file plébiscités.

Le seul espoir pour ces derniers réside dans la durée de la campagne avec le risque que l'un des "favoris" soit victime d'une erreur de langage ou d'image qui finisse par lasser une population versatile et n'infléchisse la courbe des sondages.

 

Préserver sa cote de popularité s'avèrera plus délicat pour Mad Royal qui ne bénéficiera probablement pas du "soutien" féministe des électrices y compris socialistes.

Quant aux électeurs, en ce compris des membres éminents du PS, on peut s'attendre à des réflexions machistes  faisant plus référence à sa plastique dévoilée dans certains magazines qu'à la pertinence d'arguments plus intellectuels.

Au fur et à mesure que les candidats cités plus haut se désisteront ou qu'au contraire leur élection semblera probable, l'exhumation de certains dossiers compromettants ou censés l'être referont surface .

 

ET LES AUTRES ?

---------------------------

Parmi les autres candidats déclarés ou non, on retrouve Mr Jospin qui après avoir été en quelque sorte "tué"politiquement par Mr Le Pen au premier tour de l'élection présidentielle de 2002, hante à nouveau les réunions et congrès politiques en quête d'une nouvelle légitimité qu'il est bien le seul à rechercher.OUT.

Que dire alors des autres candidats?

Comme déjà évoqué, ils ne sont invités sur les plateaux de télévision qu'au titre de commentateurs de luxe sans qu'aucun ne puisse être envisagé comme un concurrent possible et dont les idées mériteraient plus d'attention.

Mr Fabius L s'obstine à défendre une ligne mise en avant par l'appareil du parti socialiste mais dont les idées passéistes n'ont plus l'heur de plaire aux nouveaux militants.OUT.

Mr Strauss-Kahn D n'arrive pas, en dépit de qualités personnelles évidentes, à imposer sa "vision"social-démocrate et face aux charmes de Mad Royal, la présence de A Sinclair, épouse de DSK, serait électoralement indispensable.OUT.

Mr Bayrou F est d'une certaine manière victime du même manque de compréhension auprès des électeurs que l'est Mr Strauss-Kahn.

A force d'explorer une voie différente d'exposer ses idées, il finit par prêcher dans le désert médiatico-politique.

De plus, les médias ne semblent pas vouloir offrir à ce candidat aux idées et propositions dignes d'intérêt l'espace visibilité lui permettant de s'extraire de sa condition "imposée"de perdant.

Seule, son infatiguable persévérence et confiance en soi peut finir par éveiller, auprès d'un électorat moins dépendant des courbes de sondages et autres dénigrements médiatiques, un engouement renforcé par le soutien affiché des blogs Internet.

Jusqu'où cette "nouvelle" force d'influence pourra t-elle le porter? 

Mr Le Pen lui, fidèle à sa tactique élaborée depuis fort (trop) longtemps est toujours aussi ignoré mais néanmoins présent.

Ses chances de succès ne seront réelles que dans la mesure où les "amis" de Mr Sarkozy et de Mad Royal victimes de leurs soif de pouvoir et/ou frustrations en favorisant des candidatures multiples provoqueraient l'éparpillement des votes avec le résultat que l'on a déjà connu.

La remarque vaut aussi pour le candidat UDF.

La surprise pourrait venir de l'annonce de la candidature de l'actuel Président Jacques Chirac.OUT.(voir Update).

En effet, sauf ennuis de santé ou sondages particulièrement négatifs, Mr J Chirac pourrait voir dans ce troisième mandat une opportunité de marquer une certaine histoire de la France en tentant ce pari!fou d'incarner à jamais le seul Président à trois mandats qui lui garantiront un record absolu de 17ans au pouvoir.

Quel paradoxe pour l'homme sous lequel la durée (5ans) et le nombre de mandats présidentiels (2) ont été limités.

 

UPDATE 11/3/07 : Annonce par J.Chirac de ne pas se représenter à l'élection présidentielle .

 

Et pour l'anecdote et le pluralisme, n'oublions pas les candidats suivants:

Dupont-Aignan Nicolas. OUT

Laguiller Arlette

Nihous Frédéric

Schivardi Gérard

de Villiers Philippe

Buffet Marie-George

Besancenot Olivier

Un dernier pour la route?

Bové Joseph dit José se présente en tant que porte-parole de la gauche anti-libérale.

Encore une ou deux candidatures de cette gauche multiple et sur-représentée et la droite finira par assurer la présence de ses deux candidats au second tour.

 

UPDATE 20/04/07 :  Dernière ligne droite-gauche-centre!!.

 

Si l'on se fie aux derniers sondages qui n'auront, pour l'essentiel, variés que sur les scores obtenus par les candidats et non sur l'ordre d'arrivée :

1. Sarkozy 25-28%

2. Royal  22-23%

3. Bayrou  20-22%

4. Le Pen  13-15%

-N Sarkosy: La campagne du candidat UMP aura été constante, habile et professionnelle.

Une belle démonstration de la capacité de ce candidat à répondre clairement aux questions posées par les journalistes et qui semble ne pas devoir pâtir des soutiens affirmés mais heureusement restés discrets des Chirac et Giscard d'Estaing.

-S Royal: Pour la candidate socialiste, la belle indépendance d'idées face à l'archaïque et dogmatique machine PS s'est progressivement essouflée et le "programme" a refait surface et par voie de conséquence a réduit son rôle de à celui de porte-parole idéologique du parti.

- F Bayrou: Le "nouveau" troisième homme est le seul qui peut se targuer d'avoir été porté par un mouvement populaire et d'avoir bousculé les lignes pré-établies par l'intelligentsia politico-médiatique qui tout au long de la campagne aura tenté de manière souvent grossière de marginaliser voire de ridiculiser cette formidable progression, en grande partie due à Internet à l'instar de ce qui s'était produit pour la campagne anti-constitution européenne.

Une vraie révolution du peuple français.

Sera-ce suffisant face aux vieux réflexes binaires droite-gauche classiques?

-J M Le Pen: Pour le dernier supposé de ce quatuor, les scores semblent marquer le pas et ne plus lui permettre de rééditer le "coup" de 2002.

Serait-ce dû à la récupération partielle par le candidat UMP des idées maîtresses FN sur l'insécurité et l'immigration ou plutôt à la grande différence d'âge entre les "quinquas" et JM Le Pen qui le catalogue parmi les hommes du passé et dépassés.

En seconde division, on retrouve tous les autres candidats dont le seul espoir est de pouvoir atteindre la barre fatidique des 5% leur permettant d'éviter un fiasco économique s'ajoutant à un esprit ridiculement partisan qui les aura empêché de présenter une candidature d'union plus crédible.

Ce dimanche 22/4/07, les français ont à exprimé un choix réfléchi sur un vote d'adhésion et de changement d'un paysage politique stéréotypé et non sur un vote simplement utile qui remettrait le clivage gauche-droite au centre...

 

CONCLUSION

---------------------

A l'évidence sans cesse renouvelée, se soucier du bien public au détriment d'une carrière personnelle n'est concevable que si les chances d'assouvir son ambition permettent d'accéder au poste suprême.

Par la suite, il sera toujours temps d'agir en fonction des promesses électorales.

En cela, nous constatons que les discours et promesses de campagne n'évoluent guère au fil du temps.

Par contre, en dépît de tous les articles et commentaires "autorisés et convenus", il est essentiel de constater que la prise de conscience d'un certain pouvoir décisionnel se fera de plus en plus via le web.

Si jusqu'alors, une certaine connivance entre politiques et médias pouvaient influencer voire conditionner une partie significative des électeurs, il en ira de manière radicalement ifférente dans le futur grâce à ce vecteur libre de débats d'idées.

Le candidat UDF, F Bayrou, en a été le principal bénéficiaire mais la trop récente émergence de ce nouveau pouvoir qui dérange l'establishment médiatique "classique" ne réussira peut-être pas à le porter au second tour de cette élection.

Toutefois, le mouvement est définitivement lancé et la majorité dite silencieuse tient là une opportunité magistrale de se faire entendre.

 

UPDATE du 22/4/07.

RESULTATS PUBLIES sur INFOTOX à  19h10.

-N Sarkozy: 31%

-S Royal: 26%

-F Bayrou: 18%

-JM Le Pen: 11%

-Taux de Participation: 85%

Premiers commentaires:

Un retour net et décevant au clivage binaire et simpliste Gauche-Droite.

Une poussée du Centre qui, espérons-le, ne sera pas similaire à celle de la fièvre...!

 

RESULTATS DU SECOND TOUR sur INFOTOX :  19h10.

 

 

 

 

Publié dans Politique: France | Lien permanent | Tags : france, politique, elections, actualite | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.