30/08/2006

Merci à l'Est Républicain !.

 

infos,international,medias,terrorisme.

.

 

Titre de l'Info! :  Ben Laden est mort d'une crise de typhoïde le 23 août 2006.

 

Notre première remarque a trait aux précisions quant à la date et la cause du décès qui ne sauraient être incontestables que dans la mesure où celles-çi avaient été révélées par une personne non suspecte d'appartenir à l'entourage de Ben Laden .

Ce qui, de toute évidence, n'est pas le cas.

Sachant que la rançon pour l'homme qui valait 25 millions de dollars, mort ou vif, n'a pas été réclamée, on ne peut que féliciter cet individu pour l'abnégation financière ainsi que pour l'amnésie opportune dont il fait preuve quant à l'endroit au Pakistan! où le saoudien est décédé.

 

La deuxième remarque concerne le choix qui a prévalu pour diffuser ce scoop en rappelant les "liens d'intérêt" bien compris entre d'une part le terroriste le plus recherché de la planète et les familles saoudiennes puissantes dont il fait partie et d'autre part, l'alibi que la traque de Ben Laden représente pour le gouvernement américain en justifiant l'octroi de crédits gigantesques auprès de la population américaine anesthésiée par les attentats du WTC. (lire l'article : Guerre contre le terrorisme).

 

A ce niveau, il nous paraît utile de rappeler les tirages de quelques journaux, tout en soulignant que l'Est républicain est le seul qui ne soit pas national.

 

0.210.000 exemplaires: L'Est Républicain.

0.380.000 exemplaires: Le Monde

0.750.000 exemplaires: Washington Post

1.160.000 exemplaires: New York Times

Hormis le coup de pub indéniable, au vu de ce qui précède, cela tient aussi de l'erreur de casting!.

 

D'autant que croire naïvement que les services saoudiens contrôlés par les services américains aient pu "oublier" de confier aux médias US ce type de nouvelles relève plus de la manipulation voire de la désinformation.

Pour alimenter la rumeur, ne faudrait-il pas envisager que l'entourage de Ben Laden utilise, lui aussi, les moyens de communication et en tire les avantages et les ficelles même les plus grosses.

 

En conclusion, au vu des implications financières et politiques représentées par le personnage de Ben Laden, il n'y aura de fin tragique possible et programmée de ce dernier que dans la perspective d'assurer, grâce à sa capture, une réelection des Républicains aux prochaines élections présidentielles US en justifiant ainsi la politique anti terroriste passée.

N'étant pas un surhomme, on ne peut exclure qu'il meure par accident ou en raison d'une santé notoirement fragile.

 

Aux prochaines Infos/Intox.

27/09/06

 

Publié dans Politique: International | Lien permanent | Tags : infos, international, medias, terrorisme | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.