15/08/2014

Un calife à la place d'un terroriste.

Califat.jpg.
Califat

.

EIIL: Cadeau occidental

Par leur inconséquence géo-politique, les dirigeants occidentaux essentiellement américains ont cru (et croient encore!) qu'ils pouvaient "jouer" avec les libertés, choix et vies de millions de citoyens tant que ceux-ci vivaient hors des zones US et Europe occidentale en s'arrogeant le droit d'envahir, de renverser les régimes en place, de bombarder des territoires étrangers, indépendants avec quelques regrettables dégâts collatéraux pour quantité de civils innocents qui, soit y ont laissés la vie, soit y ont perdus biens et le peu de libertés jusque là encore préservées dans ces pays aux régimes certes dictatoriaux (mais sont-ils les seuls?!) qui, subitement, ne satisfont plus entièrement aux besoins et intérêts des USA.
Comme dans toute bonne ingérence occidentale, tant que les conséquences néfastes sont supportées exclusivement par les peuples que ces actions démocratiques ont, disaient-elles, voulu libérer, même si, à chaque fois, cela aboutit exactement au résultat contraire, les politiciens à l'origine de ces décisions irresponsables ne sauraient s'avouer coupables d'avoir eu pour seul objectif de tenter de propager, tels de courageux missionnaires, la "bonne" parole démocratique.
Ainsi que souligné précédemment, ces regrettables "erreurs" ne troublant pas la quiétude citoyenne ni la prospérité économique des nations occidentales, leurs citoyens ont eu tendance à, hormis de rares protestations, ne pas réagir ou condamner électoralement ceux qui ont grandement contribué à recréer un gigantesque chaos mondial.

Mais...ceci est en voie de changement de par la résurgence forte au sein de ces états maintenant totalement déstructurés, soumis à toutes les barbaries car dépourvus d'un pouvoir politique reconnu et dans lesquels la seule source d'autorité qui émerge est religieuse version totalitaire et sanguinaire.
Avec, en prime, un rejet viscéral pour toute forme de civilisation occidentale, judéo-chrétienne.
A la différence de divergences politiques, financières ou économiques, l'appartenance corporelle et spirituelle à une religion fondamentaliste, extrêmiste dans ses principes qui régissent toute vie sociale des individus et toute orientation économico-politique ne veut se soumettre à un concert plus ou moins harmonieux, équilibré voire civilisé des nations mondiales.

A ce niveau de l'article, il convient afin de rassurer tous nos lecteurs Bisounours, que la religion dont question, soit la musulmane est évidemment (et tous les jours les faits le prouvent...ou pas) une religion de paix et de partage respectant toutes autres convictions (tant qu'elles s'excercent...ailleurs) comme le montrent les enlèvements, rançons, viols et tueries barbares pour ceux-celles qui ont le malheur de ne pas appartenir à la "bonne" religion et plus encore lorsque celle-ci est réservée à un seul courant de la religion dont question!.
Ceci jusqu'à reprendre la lutte et meurtres entre obédiances musulmanes différentes sunnites ou chiites au sein desquelles d'autres subdivisions refont jour.
A ce sujet, il faut souligner la responsabilité occidentale qui, comme écrit plus haut, à cru pouvoir monter les communautés les unes contre les autres afin d'en tirer profit.

Bombes humaines

Mais le phénomène récent d'actions terroristes et d'assassinats de citoyens occidentaux non plus...loin de l'Eldorado mais bien en plein milieu des états américains ou européens a commencé à inquiéter, si pas encore "nos" dirigeants, quelques citoyens plus ou moins concernés par l'actualité et suffisamment objectifs pour ne pas être conditionnés par un discours lénifiant "peace and love" d'intégration réussie et de richesse dans la diversité alors que dans les faits, on voit nettement se profiler une volonté de communautarisation et d'antagonisme grandissant entre appartenance aux unes et aux autres laissant, encore pour quelques temps, une majorité de citoyens perdus et de plus en plus victimes du laxisme de nos responsables conscients de cette problématique mais, comme toujours, bien plus préoccupés par le maintien fragile d'un calme suffisant qui les assurent de leurs réélections et mandats rémunérateurs.
D'ailleurs, il se pourrait bien que ceux qui sont les premiers à critiquer la société de sur-consommation, ou les excès supposés de racisme, de xénophobie, de stigmatisation soient très bientôt les plus virulents à réclamer plus de fermeté envers cette déstabilisation permanente qui, par ses actions terroristes, meurtrières au hasard et dans leurs quartiers, troublera finalement leur petite (non péjoratif) vie.
Encore heureux mais ceci est l'objet d'autres articles, que certains quartiers dans lesquels la vie n'est certes pas facile voire agréable sont régis par des trafics illégaux qui redoutent et empêchent toute rupture de livraison et revenus liés à des actions "terroristes" avec la présence policière qui en découlerait.

Intégrité territoriale

Pour l'anecdote, on peut souligner qu'en matière de défense du droit à l'intégrité intangible du territoire qu'américains et européens mettent en avant pour toute nation hors zone d'influence occidentale, à l'instar des sanctions envers la Russie et insultes à l'encontre de V. Poutine proférées par J. Kerry et H. Clinton, on notera, une fois de plus, que celle-ci n'est apparemment pas valable pour la création de ce califat à cheval sur les territoires syriens et irakiens ou la reconnaissance de plus en plus appuyée d'un état kurde...jusqu'à la livraison d'armes à une communauté qui n'est que composante d'un Etat dont on bafoue allègrement l'intégrité et l'autorité à défendre, par une armée nationale, son territoire fut-il morcelé par l'intervention américaine.

Droits de l'Homme, Crimes contre l'humanité

Au concept louable d'intégrité territoriale s'ajoutent ceux des droits de l'homme (accessoirement ceux de la femme qui semble pour beaucoup se limiter aux seuls devoirs) et enfin les jugements qui relèvent de crimes contre l'humanité.
A ceci près, que tant les fondements, les règlements et les sièges de ces institutions internationales se situent tous en Occident (Europe-USA).
Et qu'il semble bien qu'historiquement, d'hier à aujourd'hui, les appréciations et jugements soient soumis à un tout autre concept qui est celui des intérêts géo-politiques et financiers, le plus souvent à court terme, des puissances financières dominantes actuelles qui, en la matière de respect de leurs propres règles sont pour le moins amnésiques suivant qu'ils soient concernés, responsables ou non.
A titre d'exemple, peut-on vraiment éviter l'accusation de crimes contre l'humanité quand un président américain décide de "balancer" deux bombes sur une population exclusivement civile au Japon, que des armes chimiques sont utilisées au Vietnam nord afin de défendre un régime "pro-US" au sud ou plus près de nous, est-ce vraiment par générosité "chrétienne", grandeur d'âme que l'Occident, comme écrit plus haut, en arrive à détruire les structures de pays, certes autoritaire, au nom de l'universalisme pour ne pas dire le monopole des idées qui permet à quelques-uns d'imposer la loi à tous, ce qui en matière de richesse de la diversité maintes fois louée ne fait pas véritablement preuve ni d'intelligence ni de tolérance.
D'autant, et la différence essentielle réside dans le fait que ces invasions, destructions réalisées avec ou sans l'assentiment de l'ONU, elle-même dépendante des financements de ses principaux contributeurs occidentaux ce qui relativise grandement son impartialité, ont produit les conséquences dont sont victimes, en premier, les citoyens de ces pays qui, jusqu'à la douce ingérence démocratique, vivaient certes autrement et sous des régimes que nous condamnons ou du moins que nous avons tendance à détruire une fois que ceux-ci ne servent plus suffisamment nos intérêts régionaux.

C'est ainsi qu'il apparaît clairement que ces concepts dits démocratiques ne sont que prétexte à tenter d'établir un nouveau rapport de force destiné à (re)créer un nouvel ordre mondial.
A ceci près, que cette fois, l'Occident sera le seul responsable, coupable de la création d'un hydre terroriste aux bras auto-régénérants implantés dans l'ensemble des pays démocratiques ou non.
Et le pire déjà maintes fois évoqués, le dernier exemple étant celui de la Syrie, c'est qu'aucune leçon n'aura été tirée d'un passé pourtant peu lointain.
Pourtant, sans vouloir être simpliste, il se confirme qu'en matière de création de terrorisme, de zones déstabilisées et de non-droit, l'affaiblissement, la destruction d'un régime fort et en place depuis des dizaines d'années qui factuellement a permis aux multiples composantes ethniques, religieuses, claniques de ces pays de se maintenir jusqu'à ce que tel un éléphant dans un magasin de porcelaines, quelques gros sabots viennent tout envoyer en l'air en se demandant pourquoi, une fois partis, ces pays sombrent dans un quotidien de luttes, d'attentats, de restrictions supplémentaires des libertés essentiellement religieuses qui, comme toujours, asservissent en premier la gent féminine qui y perd ses quelques fragiles droits à l'instruction, à la liberté de déplacement...
Mais, ne parle t'on pas des droits de l'Homme?!.

09:30 Publié dans Politique: International | Lien permanent | Tags : eiil, politique, terrorisme, islamisme, usa, europe, guerres |  del.icio.us | |  Facebook | | | | Pin it! |

01/08/2014

SexyBabes: 10 New: Lea Salamé, Elodie Varlet...nues.

Sexy,Actrices,Photos,Nues,Videos,Valerie Kaprisky.
Valerie Kaprisky

.

 

SEXYBABES

 

Ce mois,

- 1. Visionnez la vidéo sexy de - Valerie Kaprisky  - (colonne droite dans SEXYVIDEO).

________________________

- 2. Parcourez les photos des célébrités suivantes dans (colonne gauche dans Catégories: SexyBabes).

Liste des 10 nouvelles photos de célébrités nues:

.

 

SEXYBABES: ACTRICES
Photos:http://infotox.skynetblogs.be/sexy-babes-actrices/

----------------------------------

- Elodie Varlet

.

 

SEXYBABES: TV
Photos:http://infotox.skynetblogs.be/sexy-babes-tv/

-----------------------

- Lea Salamé

- Johanne Montay

- Sara de Paduwa

.

 

SEXYBABES: MUSIC
Photos:http://infotox.skynetblogs.be/sexy-babes-music/

-----------------------------

-

.

SEXYBABES: SPORTS
Photos:http://infotox.skynetblogs.be/sexy-babes-sports/

-------------------------------

- Chanelle Scheepers

- Dominika Cibulkova

- Sabine Lisicki

- Lukic Vojislava

.

 

SEXYBABES: TOP MODELS
Photos:http://infotox.skynetblogs.be/sexy-babes-top-models/

---------------------------------------

- Marlene Mourreau

- Malika Menard

.

 

Pour rappel: TOUTES les photos sont dans SEXYBABES (colonne gauche sous Catégories).

_____________________________________________________________________________

ET.....

 

SEXYBABES: Modèles-Photos sur PROMOMISS.

----------------------------------------------------

 

sexy,babes,actrices,katy perry,nues,photos,videos

PHOTOS: Cliquez sur le logo ci-dessus:

Pour voir et contacter (si photographes professionnels uniquement) les Modèles-Photos.

09:16 Publié dans SEXY BABES: Update | Lien permanent | Tags : photos, sexy, videos, nues, actrices, sportives, valérie kaprisky |  del.icio.us | |  Facebook | | | | Pin it! |

15/07/2014

Israël, une réserve d'indiens?!.

Israel,Palestine,Arabes,Juifs,Occident,Politique.
Israël-Palestine

.

Shocking!

Pour accrocheur, provocateur que ce titre puisse paraître aux yeux de beaucoup, il n'en reste pas moins partiellement assez fondé au lu de la suite de cet article.

Un peu d'histoire...

Avec toute l'arrogance et malheureusement l'irresponsabilité habituelle que leur confère la suprématie de puissances occidentales autrefois européenne et encore actuellement américaine, celles-ci ont au lendemain de la seconde (pas encore deuxième...) guerre mondiale et en compensation des massacres et humiliations à l'encontre de la communauté juive d'Europe causées par le régime nazi allemand et, on a tendance à l'oublier, ses complices-collaborateurs dans tous autres pays européens (le temps des succès nazis), ont "offert" un bout du désert arabe avec et surtout sans l'assentiment des pays en principe souverains de cette région.
Avec une telle naissance, on pouvait, a minima, supposer que le développement harmonieux de ce "bébé-nation" ne serait que difficile voire voué à l'échec.
Notons aussi que ce qui maintenant tend à devenir chose courante pour d'autres religions et communautés, cet Etat avait déjà à l'époque pour seul critère fondateur l'appartenance communautaire et religieuse à la croyance juive.

C'est en cela que ce titre provocateur reflète une triste réalité qui consiste à imposer tant aux voisins qu'aux bénéficiaires une parcelle de terre qu'ils sont censés aimer, développer, rendre viable et ce non seulement rapidement pour le bien de ses citoyens mais aussi en dépit de l'hostilité des états et citoyens environnants dépossédés d'une partie de leur territoire par ceux-la mêmes qui (entre parenthèse) reprochent à d'autres Etats, puissances de ne pas respecter l'intégrité territoriale...

Israël-Palestine

Et comme dans leur imagination plus fantaisiste que géo-politique, les occidentaux ont dû probablement estimer que pour les israéliens cette situation instable était encore trop confortable, ils ont décidés d'accorder et de reconnaître aux palestiniens qui, rappelons-le, avaient eux-mêmes été "parqués" dans des camps (de concentration revisité) au lendemain de la création sur leurs terres de Palestine de l'état d'Israël, le droit de (ré)implanter voire de récupérer à leur tour non pas un lopin de territoire mais deux non contigus, enclavés!.
Et, allez savoir pourquoi, cet incroyable puzzle qu'aucun pays dans le monde dit civilisé n'admettrait pour lui-même car totalement incongru, mal dessiné de par ce manque d'unicité et d'autant plus ingérable qu'entre palestiniens la division est patente.
Par conséquent, ce patchwork ne fonctionne pas depuis des dizaines d'années au prix de morts dans les deux camps pour ne pas dire réserves d'indiens respectives!.
Presque à se demander s'il ne faudrait pas s'interroger sur le degré soit de perversion soit d'incompétence de ceux qui ont concocté ce schéma qui n'a l'avantage que d'entretenir des rencontres diplomatiques coûteuses, infructueuses sous forme de sommets récurrents, historiques...sous les auspices des "parrains" habituels qui qualifient ces réunions politiques de la dernière chance aux lendemains de chaque nouvelle provocation des uns et ripostes des autres!.
Symptomatique que de remarquer qu'à chaque espoir de règlement pacifique israélo-palestinien, une étincelle survient au détour d'un enlèvement, d'un meurtre d'israélien(s) que l'Etat hébreux se donne le droit de de laver dans le sang de civils palestiniens ayant le malheur de se trouver à proximité supposée de militants du Hamas dotés de lanceurs de missiles qu'étonnament les satellites semblent avoir beaucoup de mal à localiser même si ceux-ci sont censés pouvoir être mobiles.
Aussi serait-il malvenu de souligner que le(s) meurtre(s) attribués aux militants palestiniens du Hamas ne sont jamais dénoncés, jugés, emprisonnés par les arabes mais alors qu'ils semblaient introuvables lors des enlèvements se trouvent parfaitement identifiés et détruits une fois le forfait exécuté par les israéliens.
La fin (politique) exige parfois des moyens (militaires) que la morale citoyenne si elle était mise au courant risquerait de désapprouver quoique même confrontés aux mensonges récurrents, patentés de chefs d'états et des "élites" qui les conseillent, les citoyens ont la mémoire sélective et assez courte suivant les infos distillées, matraquées par la majorité des médias au point que si, parmi eux, une voix se veut plus critique et objective, celle-ci se fera rapidement marginalisée.

Une solution, la seule qui, au vu des tensions, récréminations et haines savamment entretenues, s'avèrant à présent plus qu'hypothétique eut été de proposer une fédération israélo-palestinienne sur base d'une association de régions pour autant qu'on argue d'un minimum de cohérence intellectuelle en refondant les deux îlots palestiniens en une seule région au sein d'un Etat fédéral doté de communautés et de religions différentes mais administré de manière autonome en bonne intelligence, si possible, d'intérêts économiques et financiers bien compris par chacune de ses composantes indépendantes au maximum de leurs accords de coopération respectifs.
Et si cela n'est que rêve, élucubrations, alors ne nous étonnons pas que la suite ne soit que le reflet du passé.

Israël- Pays arabes limitrophes

Quand on regarde la configuration et l'emplacement du "petit Poucet" israélien perdu en plein milieu hostile, on pourrait se dire que sa survie fera long feu sauf que cela est oublier non pas tant ses soutiens extérieurs, en particulier les USA, qui ne sont fiables que si leurs intérêts n'ont pas varié au gré de nouvelles alliances mais bien grâce à la puissance militaire, à la motivation et discipline de ses soldats qui ont, en son temps, lors de la guerre des six jours su le démontrer et ce, malgré une impressionnante alliance des pays arabes qui sur le papier apparaissait comme nettement mieux armée en termes d'effectifs et de matériels.
Pourtant, à l'image des armées "folkloriques" des pays dits de l'Afrique noire, elles aussi suréquipées mais dont les militaires sont assez souvent incapables de s'en servir, il n'aura pas fallu longtemps à l'armada arabe pour abandonner tout le matériel encore neuf et s'enfuir aussi vite que possible de ce champ de bataille non livrée...

Devant tant d'échecs de la force dite régulière due en partie à l'absence d'adhésion des citoyens aux régimes dictatoriaux, claniques de ces états, des éléments plus ou moins incontrôlés se sont agrégés en factions terroristes sur justification d'un fondamentalisme extrêmiste religieux anti-judéo-chrétien occidental.
Ceci a pour double avantage de permettre aux états arabes, sans qu'ils soient en première ligne et donc responsables, de poursuivre la déstabilisation d'Israël, des pays félons qui le soutiennent mais aussi, surtout, d'achever la lutte du pouvoir par factions opposées entre sunnites et chiites inféodées à leurs états arabes respectifs pour la "sharia über alles" jusqu'à se livrer à un véritable jeu de massacre inter-arabes!.

Pour éviter toute fièvre éruptive à certains, notons qu'en matière de Satan, on est toujours celui du camp d'en face et qu'à ce titre, les occidentaux, particulièrement américains, n'ont rien à envier à ceux qui disent lutter pour le pan-arabisme du fait de leurs actions d'ingérences dites démocratiques qui ont été le ferment indispensable à la levée de toutes ces cellules terroristes de par le monde.
A ce propos, cela est probablement la seule conséquence que nos amis occidentaux doivent déplorer car tant que cela se passait loin de chez eux ou dans des zones sous influence de puissances adverses, on peut imaginer que cela ne devait pas franchement les déranger.
Mais que ces "méchants" terroristes en viennent à recruter en Occident et que, par malchance, ceux-ci réussissent à ne pas mourir pour la bonne cause islamiste mais reviennent au bercail avec dans la tête des idées de procéder à quelques attentats plus ou moins ciblés et se dire qu'on en est encore qu'au début d'une vague, d'un tsunami d'insécurité permanente d'autant plus difficile à combattre que, les Bisounours y veilleront, il ne peut être question de fustiger une communauté qui, comme il convient de toujours bien le rappeler..., est en grande majorité pacifique, intégrée et malgré un silence assourdissant de leurs principales autorités religieuses, exception faite pour de très rares imams, totalement étrangère et opposée à tant de violences, de massacres perpétrés, de par le monde, au nom de la religion musulmane, doctrine de paix comme chacun peut le constater à défaut de le voir ou de l'entendre (Allah aqbar).

En même temps, comme dit plus haut, qui est responsable, coupable d'avoir voulu, sous des prétextes fallacieux avec des arguments et autres preuves dignes de contes pour enfants, détruire les régimes irakiens, afghans, lybiens, syriens...quitte à plonger toute une région dans l'anarchie totale dont les principales victimes sont celles qui tentent d'y survivre.
Regrettable qu'une fois encore, ces politiciens irresponsables ne soient jamais comptables de telles inepties qui ont réussi à remettre le monde dans une phase d'instabilité et de conflits larvés, insidieux et qui, dans cette nouvelle forme souterraine, sera de plus en plus difficile à combattre sauf à constamment, et c'est la réponse américaine, restreindre les libertés de chacun au motif de la sécurité de tous. 

Big brother, here I'am...Uncle Sam!.

09:01 Publié dans Politique: International | Lien permanent | Tags : israël, palestine, hamas, guerre, juifs, arabes, politique |  del.icio.us | |  Facebook | | | | Pin it! |

01/07/2014

SexyBabes: 10 New: Marion Bartoli, Emmanuelle Devos...nues.

SexyBabes,Actrices,Sexy,Nues,Photos,Mathilda May.
Mathilda May

.

 

SEXYBABES

 

Ce mois,

- 1. Visionnez la vidéo sexy de - Mathilda May  - (colonne droite dans SEXYVIDEO).

________________________

- 2. Parcourez les photos des célébrités suivantes dans ( colonne gauche dans Catégories:SexyBabes).

Liste des 10 nouvelles photos de célébrités nues:

.

 

SEXYBABES: ACTRICES 
Photos: http://infotox.skynetblogs.be/sexy-babes-actrices/

----------------------------------

- Eva Green

- Emmanuelle Devos

- Scout LaRue Willis

.

 

SEXYBABES: TV 
Photos: http://infotox.skynetblogs.be/sexy-babes-tv/

-----------------------

- Evelyne Thomas

- Caroline Veyt

.

 

SEXYBABES: MUSIC 
Photos: http://infotox.skynetblogs.be/sexy-babes-music/

-----------------------------

-

.

SEXYBABES: SPORTS 
Photos: http://infotox.skynetblogs.be/sexy-babes-sports/

-------------------------------

- Marion Bartoli

- Ana Konjuh

- Arantxa Rus

- Donna Vekic

.

 

SEXYBABES: TOP MODELS 
Photos: http://infotox.skynetblogs.be/sexy-babes-top-models/

---------------------------------------

- Freja Beha Erichsen

.

 

Pour rappel: TOUTES les photos sont dans SEXYBABES (colonne gauche sous Catégories).

_____________________________________________________________________________

ET.....

 

SEXYBABES: Modèles-Photos sur PROMOMISS.

----------------------------------------------------

 

sexy,babes,actrices,katy perry,nues,photos,videos

PHOTOS: Cliquez sur le logo ci-dessus:

Pour voir et contacter (si photographes professionnels uniquement) les Modèles-Photos.

08:06 Publié dans SEXY BABES: Update | Lien permanent | Tags : sexy, photos, nues, videos, actrices, sportives, mathilda may |  del.icio.us | |  Facebook | | | | Pin it! |

15/06/2014

Finance et Politique: le divorce.

Politique,Finance,Société,Economie.
.

Préambule: Si vous faites partie des convaincus (en 1mot?!) pour qui, comme on l'assène médiatico-politiquement, les seuls coupables de la crise voire de toutes les crises, sont les "financiers", épargnez-vous la lecture de cet article.
Il risquerait de nuire à votre santé intellectuelle...et vous conduirait, par manque de respect d'opinions différentes ou de l'indispensable courtoisie, aux insultes.

Finance et Politique: Du clash au krach

Depuis la nuit des temps qui a vu la "monnaie" utile au commerce local, national et international, lui-même régit par des pouvoirs locaux, nationaux et internationaux, la coexistence entre finance et politique sera passée par tous les stades de la confrontation tantôt constructive et responsable, tantôt destructrice et irresponsable.

Sans revenir sur tous les évènements, conquêtes, invasions, guerres mais aussi accords, partenariats, on remarquera que tous ont pour seule origine, non pas une soif de connaissances, un altruisme envers d'autres populations moins favorisées et autres "bisounourseries" mais bien la recherche soit de profit, soit de pouvoir et la plupart des temps, les deux y sont associés!.
Sans que, pour autant, il faille à chaque fois porter un jugement de valeur méprisant pour ceux-celles qui ont quelquefois permis à l'humanité de progresser dans son ensemble tout en reconnaissant, encore une fois sans que cela soit pour autant honteux, méprisable, que des inégalités perdurent.
Hormis pour certaines idéologies, faut-il vraiment que tous les humains soient rigoureusement, artificiellement aux mêmes niveaux sans tenir compte de leurs propres valeurs intellectuelles, motivations, ambitions...pour que la vie en société soit, par magie, harmonieuse
Notons que ces théories sont développées, instaurées dans des régions, pays souvent aux sous-sols assez riches qui maintient la population, certes nivellée vers la pauvreté générale au bénéfice d'une classe oligarchique qui, elle, s'attribue un tout autre niveau de bien-être...!.

La crise financière, c'est EUX

Depuis la faillite de Lehmann Brothers, il est de bon ton de colporter l'idée simple que la crise financière et des subprimes fut causée par les "financiers".
Les premiers et les plus insistants à le répéter sont, comme par hasard, les politiciens.
D'abord, il convient de préciser que si Lehmann Brothers a fait faillite, c'est (aussi) et surtout parce qu'en lutte fratricide, politique presque cultuelle avec le concurrent historique Morgan Stanley lorsque LB bank en difficulté a demandé un prêt pour éviter la faillite et ce qui s'en est suivi, les politiciens US et la FED en premier le lui ont refusé.
Il ne devrait pas être superflu de suivre les carrières de ceux qui, en favorisant Morgan Stanley, ont précipité la chute et la disparition de Lehmann Brothers...
A manque de vision politicienne, grande conséquence financière.
Mais, comme tout politicien irresponsable (pléonasme) sait que, contrairement à la finance, ces décisions les plus insensées n'auront de conséquences que sur la population car, lui, éventuellement après une défaite électorale, saura rebondir quitte à accuser les autres... d'incompétence.
Dans ce domaine, la décision la plus inique fut, même si moins médiatisée, celle qui consista pour le ministre des finances néerlandais, Mr J. Dijsselbloem, de mettre la banque SNS en faillite du jour au lendemain (avant le w-e) et en contradiction avec les lois européennes, sans privilégier, ce qui eut été judicieux pour tous les petits épargnants, une recherche assez facile de repreneurs ou, comme pour d'autres institutions parfois bien plus en difficultés, un recours au prêt public avec intérêts profitables au budget national.

Sachons également reconnaître que si les banques n'avaient été contraintes par des règlements, obligations et lois d'accorder, de garantir des prêts à des régions ou états dont les comptes étaient falsifiés, maquillés tant par les gouvernements nationaux que par l'Europe (de Bruxelles).
Une pirouette politique a également su retourner en leur faveur la catastrophe des subprimes dans laquelle les banques, assez fortement contraintes par des discours démagogiques politiciens prônant l'accession à la propriété pour tous d'accorder des crédits à toute une frange de la population dont le manque suffisant de revenus auraient alerté le plus imbécile des guichetiers, ont pourtant pris ce risque tout en redoutant en silence que le crash n'intervienne.
C'était sans compter, une fois de plus, sur l'irresponsabilité politicienne doublée d'une hypocrisie totale qui, au lieu d'éviter qu'une des principales banques US ne doivent déposer le bilan se sont abstenus de toute proposition constructive...avec le fiasco qui s'ensuivit. 
Dans une moindre mesure, il est presque comique tellement ceci est consternant d'entendre ces politiciens qualifier le monde de la finance et ses financiers de prédateurs cupides, malhonnêtes quand en plus de ces garanties apportées à des états corrompus, il est de bon ton pour les banques privées, au titre de partenaire social mais surtout soutien à l'économie de la consommation à tout prix sans quoi les budgets politiques constamment en hausse ne sauraient être financés, de prêter à tout qui en fait la demande, y compris à ceux qui n'en ont pas les moyens au risque d'insolvabilité inévitable mais que, comme chacun sait, on ne peut discriminer.
Comme si être propriétaire représentait le graal absolu alors que les plus fortunés ont assez souvent choisi, après examen comptable, de privilégier la location de villas de prestige!.
Article:  Acheter ou louer?: Entre rêve et réalités.
Lien: ICI 

Sortir de l'Euro

Le simple fait d'évoquer le scénario de sortie de l'euro fait automatiquement passer celui qui en parle pour, au mieux un idiot, au pire un extrêmiste de droite voire de gauche (mais ces derniers sont, parait-il, plus sympathiques).

Et pourtant...
Partons, avant de rentrer dans le vif du sujet et de mettre en doute les différentes assertions politiciennes qui interdisent toute remise en cause de la monnaie unique, de relever que la longue période, disons des années 1960 aux années 1990 durant laquelle chaque pays européen disposait de sa devise n'a pas été, comme l'est celle de l'euro, synonyme de déclin, de chèreté des biens de consommation ou de l'immobilier, de déclin du niveau de vie qui induit, pour la première fois, le sentiment pour les générations futures de vivre moins bien que les générations précédentes et ce malgré des crises pétrolières ravageuses.

Ce qui est sinon tragi-comique au moins paradoxal est d'entendre les politiciens assistés d'experts inféodés à cette thèse, elle aussi unique que la monnaie, qu'il serait catastrophique pour les populations tout abandon de l'euro car, disent-ils, cela équivaudrait à une chute de la valeur de la monnaie redevenue nationale alors qu'en termes de parité, les mêmes réclament à tort et à travers une baisse de la valeur de l'euro, responsable, pour ceux-ci, de la distorsion de concurrence qui obère les chances d'exportation de produits européens ou renchérissent les factures d'importation.
Voilà bien un raisonnement politicien empreint d'idéologie qui affirme tout et son contraire avec la même conviction sans qu'apparemment, cela ne perturbe grand monde!.

De plus, si dévaluation devait se produire, cela ne ferait donc, au pire, que replacer la valeur des monnaies nationales aux parités approximatives qu'elles affichaient au moment de l'entrée en vigueur de l'euro et par conséquent, à rendre justement les entreprises nationales plus compétitives d'autant, et il faut faire preuve de beaucoup de malhonnêteté intellectuelle pour le nier, le commerce intra-européen et international mondialisé ne souffrirait d'aucune interruption...que du contraire car redynamisé par une saine concurrence des prix et des coûts enfin libérés et à des niveaux facilement ajustables sans qu'il soit obligatoire de se réfugier derrière l'argument, politiquement irresponsable et coupable mais si à propos, de règles et lois européennes qui interdisent tout ajustement national avec les débâcles et drames pour, justement, ces populations dont ces élus disent tellement se préoccuper.

Le drame pour les populations n'est pas dans une remise en cause de l'euro mais dans ce refus politicien de tout débat qui, une fois encore, risquerait de mettre en lumière leur méconnaissance dans les domaines financiers et économiques tant, de par leur formation, seule compte l'administration et que là, par contre, l'empilement, l'enchevêtrement voire la contradiction des lois et règlements est tel qu'un détricotage de ceux-ci en affole plus d'un.
Sans parler que bon nombre d'institutions (ex: 3! Parlements européens) ainsi que pléthore de fonctionnaires encartés, subventionnés et payés par ces citoyens qui, pour le coup mais surtout le coût, font soit preuve d'idiotie collective soit de résignement imbécile en règlant, sans broncher, toutes les dépenses justifiées ou non.
Bien évidemment, ce dernier constat n'est pas imputable qu'à l'adhésion à l'euro mais son utilisation idéologique à des fins expansionnistes d'une Europe qui, telle la grenouille désireuse d'être plus grosse que le boeuf, finira par exploser au détriment, une fois est coutume, de ceux-celles qui n'ont pas exigé la tenue d'un vrai débat de sortie organisée et maîtrisée de l'euro.

Politiciens: experts économiques?

Voilà bien un autre aspect de ce qui a causé et malheureusement continue de le faire, le déclin plus fort de certains pays par rapport à d'autres en ce que les politiciens censés maîtriser l'économie du pays n'y connaissent rien tant du fait de leur orientation universitaire ou de leur totale méconnaissance du management ne fut-ce que d'une épicerie!.
Et pourtant, on en trouve qui ne rate (malheureusement) pas une occasion d'alerter l'opinion et les marchés sur les difficultés, les choix de stratégie de telle ou telle entreprise privée sous le seul fait qu'ils sont ministres (provisoires mais ça, ils l'oublient).
Le pire, c'est que cela a pour conséquences que ces entreprises, qu'ils ont souvent par idéologie politique contraire du dirigeant ou affinités avec l'opposition du moment, subissent des pertes de parts de marchés ou de valeurs boursières importantes les mettant de fait dans la tourmente qu'avec plus de discrétion, elles auraient pu éviter au profit d'accords meilleurs y compris pour leurs salariés.
Si encore, ces "experts économiques" auto-proclamés manifestaient une certaine compétence pour gèrer les finances de l'Etat, on saurait leur pardonner cette nuisance verbale, mais malheureusement, au vu des résultats qui se chiffrent plutôt en déficits, force est de constater que leurs échecs sont aveuglants au point que même s'ils se disent toujours irresponsables de tout et, à tour de rôle, accusent les prédécesseurs, cela ne les empêche pas, et pour eux, c'est bien là l'essentiel, de se faire réélire toujours et toujours...!.

En prenant un peu de recul, on pourrait s'apercevoir de l'importance d'une classe moyenne vivace et faisant parfois à son corps défendant office de simple variable d'ajustement entre les deux extrêmes que sont les classes pauvres et les riches.
Symptomatique de constater que lorsque cette "zone tampon" fait défaut, on se retrouve assez vite à survivre pour la plupart dans une dictature ou un régime que l'on qualifie "politiquement correct oblige" de théocratie.
De même dans les démocraties européennes en déclin, une tentation nouvelle de réalimenter la lutte des classes se fait jour.
Ceci au détriment de la classe médiane, rarement en capacité de créer des troubles et autres mouvements sociaux dommageables pour le bon déroulement de la vie socio-économique, qui subit en premier lieu le poids essentiel des taxations censées aider les plus défavorisés et plus réellement à tenter de réduire les déficits considérables que les politiciens populistes ont laissé se creuser.
Et pour conclure via une certaine dose d'humour...quoique!.
La pression fiscale décidée par les dirigeants de pays européens confrontés aux dérapages budgétaires qu'une classe politique, aurait pu, dû éviter pour autant que celle-ci ne se préoccupât pas plus d'accéder aux pouvoirs et à ses privilèges qu'à la responsabilité minimale de bonne gestion finit par en dégoûter plus d'un qu'ils soient jeunes et entrepreneurs en devenir ou moins jeunes et entrepreneurs confirmés qui tentent l'aventure sous des cieux plus cléments et mieux gérés.
A noter que pour ces derniers, surtout s'ils sont "people", le pouvoir ne parle plus de libre circulation saine et européenne mais bien de "mauvais" citoyens profiteurs qui, ô horreur, se livrent à la bassesse de l'exil fiscal et sur lesquels le pouvoir démocratique exercera pressions, menaces et contrôles internes combinées à des compromis et autres transferts de dossiers fiscaux sinon refus d'accueil du pays par crainte, pour ce pays renégat, de perte de coopération politico-économique à l'échelon européen.

Vous cherchez des boucs-émissaires?:
Hors le monde politique du ou des partis au pouvoir, ils sont ou, en fonction des situations et des problèmes, peuvent être tous les autres.

 

 

09:35 Publié dans Société: Finances | Lien permanent | Tags : economie, europe, finances, euro |  del.icio.us | |  Facebook | | | | Pin it! |